Avec eux, le déluge et la victoire….

RUGBY-PROD2. Les biarrots recevait Nevers, un des nouveaux venus dans cette ProD2 en 2017. Une victoire nette (32-20) qui a mis du temps à se dessiner, la faute au culot de leurs adversaires.

A 20h. Pierre Bernard (10) donne le coup d’envoi qui passe juste la ligne des 10 mètres pour que Guiry (6) volleye la balle dans son camp. C’est la première mêlée qui donnera une pénalité pour les locaux après une poussée en travers de Nevers. Bernard ne tremble pas (3-0; 3′).En suivant après un dégagement dans l’axe du numéro 10, le numéro 8 Fabrègue relance jusqu’au 50m et Raisuqe continue dans le sens. L’arrière Loic Le Gal égalise à (3-3,5′). Le promu défend bien sur la première accélération de la ligne de ¾ biarrote notamment avec la paire Dachary-Arrate.

Les rouge et blanc se mettent cependant à la faute suite à une percée de Vacacegu (11) et Bernard augmente le score (6-3,9′). Les locaux multiplient les temps de jeu avec maximum 3 passes, et s’ils écartaient un peu plus les ballons, ils seraient encore plus dangereux. A la 13′,le score est de 9-3. Dans les minutes suivantes, les visiteurs sont attentifs sous les ballons hauts (dégagements de Maxime Lucu) où le rideau défensif à 3, Le Gal (15), Urruty (10) Fabrègue (8) peuvent à certaines occasions, relancer. À la 23′,Adriu Delaï (14) arrive lancé pour aplatir, debout, proche des poteaux après un en-avant de Nevers dans leur camp… l’action a été construite en suivant (16-3). Les visiteurs s’en remettent alors aux «classiques» du rugby, avec un maul dans les 22m et après deux temps de jeu, Raisuqe franchit en puissance et marque l’essai ! (16-13, transformé 29′).

A la mi-temps, le score en reste là. Les biarrots semblent endormis après un début plein d’énergie et le promu a construit patiemment sa remontée. En deuxième mi-temps, l’indiscipline frappe Nevers. Un placage haut permet à Bernard , d’enquiller sans sourciller (19-13,43′). Pourtant, dans le combat d’avants, ils restent présents avec un contre-ruck et une faute provoquée de Levi (mauvais déblayage). La mêlée avec l’entrée de Leatigaga à la place de Synaeghel (1) est performante et récupère le ballon sur leur introduction Dachary (13) rend le ballon d’un coup de pied rasant dans les 22 alors que la panique était là chez les jaune et bleu.

Mêlée Biarritz Nevers

Mêlée stable entre Biarritz et Nevers / Crédits : Pierre-Alexandre Carré-cultureSPORT

Le Gal (15) rate un coup de pied des 42 mères, il est trop court.(56′). Un hors-jeu de Nevers, et une minution en plus pour la touche biarrote, avec un maul et une séquence à bâtir.. Lucu marque l’essai ,seul en force après le regroupement. (26-13,66′). Le déluge pluvieux dès l’heure de jeu apporte une autre manière de conclure ce match avec des chandelles hautes où le ballon est balayé par le vent et l’eau. Il n’y a quasiment que des mêlées et des touches. A ce titre, Léo Bastien (18) sera actif dans le combat et sécurisant en l’air (2). Un drop de plus pour les statistiques de Bernard (29-13,70′) et l’on croit que c’est terminé. Raisuqe les fera encore mentir puisque il plante un doublé en perçant dans les 20m du B.O , trois minutes plus tard. Jusqu’à la toute fin, ils ont fait preuve d’audace en relançant même depuis leur camp jusqu’à celui des biarrots mais Némia Soqueta conteste dans un ruck et offre une dernière chance de porter le danger. 80′ et Maxime Lucu rajoute 3 derniers points.32-20. Un match synonyme de prélude au rude combat qui les attend à Vannes vendredi prochain. Le calme avant la tempête de Bretagne.

Hommes du match :

++ : J.Raisuqe (14)
++ : le travail dans l’axe des avants de Nevers après regroupements ; les décalages faits par la ligne de 3/4 biarrote.

Le point chaud :

les fautes du B.O interviennent souvent dans leurs 48m. A partir de là, le promu par le pied de Bruzulier (9) a pu trouver de bonnes touches pour apporter le danger.

La combinaison la plus utilisée :

Bernard utilise bien les passes sautées vers ses centres qui eux, servent bien Ximun Lucu (15)  intercalé entre deux défenseur pour décaler sur ce match Vacacegu (11) jusqu’à ce qu’il sorte pour protocole commotion.

Par Pierre-Alexandre Carré (@carr_pierre64)

Laisser un commentaire