Céline Dumerc : « Très heureuse pour Paris 2024 »

Tennis. Du 10 au 17 septembre dernier s’est déroulé, l’Engie Open de Biarritz, une compétition de tennis exclusivement féminine. CultureSPORT met en avant deux points clés du tournoi.

La rencontre : 4 questions à Céline Dumerc (joueuse française et internationale de basket)

A l’invitation de la direction du tournoi, Nathalie Dechy et Mailyne Andrieux , quelques stars féminines se sont retrouvées pour représenter la team « Nouvelle-Aquitaine » jeudi 14 Septembre , sous un chapiteau . Il y avait donc : Céline Dumerc (basket) ; Justine Dupont (surf) ; Shaby Bru (skate) ; Maroussia Paré (sprint).

CultureSPORT : Que représente pour vous, le tournoi de Biarritz ?

Céline Dumerc : C’est une première pour moi, je découvre cet événement. Le tennis m’a toujours assez plu.C’est un début de tournoi assez pluvieux et puis le soleil qui se lève donc, j’espère voir un match en extérieur.

CultureSPORT : Est-ce que vous constatez une évolution des mentalités concernant le sport féminin français ?

Céline Dumerc : Il y a effectivement une amélioration, alors certes, on ne va pas supplanter le sport masculin , faire une énorme révolution. Les choses se mettent bien en place, les joueuses sont suivies. Cela passe beaucoup par les résultats pour qu’on se doive de parler d’elles , la confiance est là.

CultureSPORT : Quels conseils vous allez donner aux jeunes de sport-études lors de votre rencontre dans quelques minutes ?

Céline Dumerc : La première des choses, c’est de savoir se faire plaisir quelque soit le sport et le parcours de vie. C’est en grande partie la clé de la réussite, ensuite, s’il y a un échec c’est ce qui le rend moins douloureux et qui nous permet de tirer le « merveilleux » des situations les plus difficiles.

CultureSPORT : Quel sentiment t’anime à l’heure ou Paris obtient les Jeux 2024 ?

Céline Dumerc : Très heureuse pour les gens qui ont cru en ce projet, qui l’ont construit. J’ai eu la chance de connaitre les Jeux de Londres, c’était mémorable. Je pense à cette génération qui va connaître ça , et j’ai envie de leur dire : » au boulot , préparez-vous pour ramener des médailles ».  Je vais suivre ça d’une manière ou d’une autre, juste avec la passion du sport, ses valeurs.

La finale : Mihaela Buzarescu (ROU) – Patty Schnyder (ex-7e mondiale en 2005) (SUI)

La suissesse démarre mal sa partie, par un break de la roumaine (0-1).
Quelques minutes plus tard, grâce à sa longueur de balle, elle poursuit sa course en tête. (0-2)
Patty Schnyder à du mal à régler la mire au service et dans ses coups mais un ace et des amorties de qualité (2-1) permettent de remporter sa mise en jeu.
(3-1) Mihaela Buzarescu. Schnyder tient difficilement les échanges. car la roumaine insiste côté revers. La suissesse s’en sort mieux au service, avec sa première balle.(3-2)
Buzarescu insiste toujours côté revers puis termine coup droit. Schnyder tente de la faire sortir du court avec des coups droits courts croisés mais elle est présente à la volée (2-4).
Schnyder (3-4) ; tente de ralentir les coups droits et revers de son adversaire par des lifts.
Buzarescu (3-5) longs rallyes mais la roumaine est présente à la volée et termine les points.
Schnyder est cette fois (4-5) solide sur sa mise en jeu mais toujours bousculée. Un passing ultra-précis sur la ligne de fond de court, lui permet de marquer le point.
Buza insiste côté revers même si les retours sont beaucoup mieux. Patty est en souffrance après les attaques de son adversaire côté coup droit. La volée-smash.
2e set.
Schnyder démarre bien sa seconde manche et répond mieux avec des revers long de ligne. (1-0).
(1-1) Buzarescu égalise sans sourciller.
(1-2) Buzarescu. Schnyder manque d’amplitude en revers.
Schnyder égalise (2-2).
(3-2) ,-Schnyder. Services extérieurs moins rapides mais qui lui permettent d’accélérer ensuite, de faire reculer Buzarescu.
Buzarescu égalise (3-3).
Schnyder est breakée (3-4).
Buzarescu remporte le set (3-6).

La roumaine est la gagnante de l’Engie Open de Biarritz 2017.

IMG_20170917_163537

Patty Schnyder (au micro) et Mihaela Buzarnescu avec les organisateurs et partenaires du tournoi / Crédits : Pierre-Alexandre Carré-cultureSPORT

 

Par Pierre-Alexandre Carré (@carr_pierre64)

Laisser un commentaire