Johnnie a retenu cette nuit

RUGBY. Hommage à Johnny, fierté de Johnnie Beattie. Quelle performance extraordinaire hier soir.8 essais à rien. La déroute à Mont de Marsan a été l’étincelle d’une envie profonde, nourrie en partie par la colère des supporters.

Dès le coup d’envoi, l’Aviron montre son envie de bien faire. Après un échange de coups de pieds, Martin Bustos Moyano remonte jusqu’au 50 mètres. Il est épaulé dans le sens par Johnnie Beattie, le capitaine, à la percussion. Peyo Muscarditz , le centre manque d’aplatir pour le premier essai du match. Une mêlée est ordonnée dans les 22 mètres , en guise de pénalité et ça joue vite. Arnaud Duputs, le jeune troisième ligne aile inscrit les premiers points (5-0,4′).

IMG_20171209_111436

Johnnie Beattie en conférence de presse. Crédits : Pierre-Alexandre Carré-cultureSPORT

« Je suis fier des jeunes. Un message est passé ce soir » dit Beattie

Les locaux continuent d’entreprendre et on s’appuie sur le deuxième ligne Guillaume Ducat en touche pour construire les mauls (par deux fois, 7 et 9′). Au début du deuxième essai, Pelu Taele contre Ducat dans ce même secteur et se rattrape avec Duputs en troisième bloc avant de lancer l’ailier droit Martin Laveau pour le 12-0,10′.

IMG_20171209_111321

Arnaud Duputs en conférence de presse. Crédits : Pierre-Alexandre Carré-cultureSPORT

« L’expérience et notre jeunesse peut apporter. On veut prouver qu’on aime ce club » selon Duputs

La défense des basques est bien en place quand quelques quelques ballons sont rendus soit dans l’axe sur Orlando Stott ou Hosea Gear sur l’aile gauche ce qui lui donne du champ pour relancer mais tout est bien fermé. Il ne reste que Laveau en couverture, alors que Moyano est dans la ligne pour une option défensive supplémentaire. Sur un bon travail de Laveau , Sean Robinson joue le « une-deux » et file à l’essai (19-0,19′).

Narbonne tente de réagir par son centre Clint Eadie (12) qui perce ,avec au soutien le talonneur Cyril Deligny qui commet un en-avant près de la ligne. Beattie pris du vitesse est sanctionné pour placage haut (jaune). Duputs supplée son capitaine en défense pour qu’ils se dégagent.Entre la 31′ et la 34′ , Bustos enfonce le clou (24-0 ; puis 27-0). Ce sera le score à la mi-temps.

Au retour, les audois ont toujours du mal à se dégager. La touche dans leur camp n’est pas droite, la mêlée domine. Ils sont eux aussi à 14. Sur un énième en-avant dans la zone d’essai et Duputs aggrave le score ! (34-0,43′).  Entre la 46′ et la 53′, il y a un moment de flottement avec des en-avants , des mêlées. Sean Robinson surgit avec une percée dans l’axe dont il a le secret et Bastien Fuster qui remplace Poki, déborde Sébastien Giorgis pour le (41-0,54′). 5 minutes plus tard.  Du Plessis depuis son camp adresse une passe sautée à Robinson qui continue dans l’axe pour que Laveau marque en parcourant 55 mètres.

Côté audois, on tente de change toute la ligne arrière, les bayonnais tentent de mettre du centre de formation avec : Ordas, Labouyerie, Ugo Boniface. Les locaux sont présents sur toutes les phases défensives (interception manquée à la 69′). Pour parachever cet incroyable récital avec 0 point encaissé… Laveau y va de son triplé en déboulant le long de ligne de touche à droite ! (53-0,80′).

Hommes du match :

+++ :  Laveau, Duputs

++ : Robinson,  Beattie, Taele (touches)

+ : Collet (percussions)

Le fait du match :

La fluidité avant et trois quarts est à mettre en avant. Peu de choses négatives hier soir hormis le carton jaune, les transformations.Des points ont même été marqués à 14 contre 15 !

Par Pierre-Alexandre Carré (carr_pierre64)

Laisser un commentaire