De la boue et des hommes

Rugby. Malgré une rencontre tactique à cause des conditions difficiles , Biarritz (5e)  s’impose contre Carcassonne (16e). Ils démarrent 2018 par une victoire, confortant leur cinquième place.

Phase 1 : Observation ( 3′ > 24′ )

La reprise oblige, les locaux ont besoin de repères. On s’échange de longs de coups de pieds dans des angles fermés entre Kylan Hamdaoui et Antoine Renaud par exemple. Les touches sont maîtrisées bien que les audois en perdent une (15′). Les mêlées, sous l’impulsion de B.J Botha, le pilier expérimenté de 38 ans, sont dominatrices (3 gagnées, 1 sur introduction adverse) jusqu’à sa blessure et son remplacement par Johann Lourdelet vers la 36′. Le score évolue grâce au pied de Pierre Bernard (3 pénalités, une ratée) contre 2 pénalités, une ratée pour Renaud.

Phase 2 : Construction ( 24′ > 40′ )

La « guerre » d’usure que les avants se livrent crée forcément de la fatigue et des points de fixation souvent entre les 40-50 mètres. Maxime Lucu éjecte bien les ballons pour ensuite lancer les trois-quarts vers les extérieurs.Bernard saute les passes pour Dachary, le deuxième centre. Le ballon ne file pas jusqu’à l’aile, c’est imprécis et glissant. La défense audoise monte vite pour couper les attaques, elle verrouille toutes les courses. Biarritz part en puissance avec Léo Bastien et Némia Soqueta dans la ligne ou joue les coups de pieds rasants dans les intervalles par Hamdaoui ou par dessus avec Artru . Les audois sont vigilants, même s’ils finissent à 14 cette première période après un placage à retardement sur Lucu.

IMG_20180105_213016

Une des nombreuses touches hier soir à Aguiléra sous la pluie. Crédits : Pierre-Alexandre Carré -CultureSPORT

Mi-temps : 9-6

Phase 3 : Accélération et gestion (45′ > 74′)

Les biarrots décident en début de seconde période de jouer toujours sur les touches ( premier sauteur ou troisième par l’intermédiaire de Dubarry) les mauls et les chandelles.L’herbe a été remplacée par la boue. Lucu joue le pari des coups de pieds par dessus les regroupements hauts et humides entre ses 40-50 mètres pour gagner du terrain sur des en-avants. C’est répétitif mais efficace mais les mêlées sans Botha sont dominées. Il faut un coup de dés pour que Adriu Delai ( 30 points cette saison) marque à la course un essai en bout de zone (73′).La seule éclaircie du soir. Les audois très gênants dans le jeu au sol et aux contres s’écroulent dans les dix dernières minutes malgré un baroud d’honneur en vain à la 80′. C’est terminé.

Score final : 19-6 

Hommes du match :

+ : Bastien ; Soqueta ; Dubarry ; Renaud

Pierre-Alexandre Carré (@carr_pierre64)

 

 

Laisser un commentaire