A flanc de montagne

RUGBY. Le Biarritz Olympique reste invaincu à domicile. La tâche qui les attendait contre Grenoble était pourtant difficile. Ils restent à deux points du 4e et quatre points du 3e.

Les locaux ont attaqué tambour battant la rencontre contre les isérois surtout sur l’aile droite avec la vitesse de Yoann Artru (1′) , il est bien arrêté par la défense adverse et il finira rapidement blessé à la cheville remplacé par Luke Burton. Hamdaoui passe à l’aile et Burton à l’arrière.

Biarritz joue les extérieurs après quelques temps de fixation dans l’axe de Felipe Manu, Sikeli Nabou, Léo Bastien. Malheureusement, il y a quelques imprécisions dans l’avant dernière passe entre les deux centres Vakacegu et Arrate ou bien les ballons sont échappés. Lors de cette période, les basques conduisent en demi-teinte leurs mêlées ( 2 bras cassés , 2 stables ,1 dominée) tandis que Grenoble domine et pousse Synaeghel à la faute, obtenant un carton jaune (33′).

Ce sont les isérois qui obtiennent le premier carton avec Visinia, l’arrière, dès la 9′. Ils restent entreprenants, balayant d’une aile à l’autre le terrain. Quand ils n’ont pas le ballon, ils tentent de couper les extérieurs, les passes après contact par Guiry pour décaler Hamdaoui à pleine vitesse sont efficaces. Grenoble se dégage bien par le biais de David Melé qui insiste dans ses dégagements côté droit pour trouver de bonnes touches. Les deuxièmes lignes François Uys- Salesi Fifita sont importants pour capter les ballons, alors que les basques alternent entre Bastien, Dubarry, Guiry.

Ronan Chambord (12′) marque en force près des poteaux et Lucas Dupont (21′) lui répond en bout de ligne (avec un pied en touche ? ). Les isérois terminent la première période à 14, Dayna Edwards reçoit un autre jaune (40′), les biarrots dominent en mêlée  après quelques changements (notamment Soqueta) et s’en remettent au pied de Bernard.

Mi-temps : 10-7

IMG_20180119_114642

L’entraîneur des avants de Grenoble, Dewald Senekal a livré une analyse forte hier à Biarritz

Au retour,  Biarritz utilise parfaitement le vent et les avants jouent debout. C’est ce qui conduira à un essai de pénalité (56′). Auparavant, ils se rassurent encore grâce au pied de leur ouvreur (52,53′) vers les 22 mètres.

Luke Burton a un jeu au pied haut ou rasant entre les défenseurs. Il s’en faut à chaque fois de peu pour que ça soit récupéré par Hamdaoui ou Arrate. C’est surtout Maxime Lucu qui prendra, encore, la révolte en main offrant un bel essai à Hamdaoui (64′) avant que Manu enfonce le clou (73′). Grenoble a son baroud d’honneur vers la 79′ avec Damien Jacquot. Bien avant, Dupont et Visina ont tenté de combiner et même le premier centre Taufa qui intercepte, qui file à l’essai…. mais l’arbitre signale une faute sur un ruck et la flamme s’est progressivement éteinte.

G.Quesada : « Nous allons optimiser les mecs dispos pour Nevers et ce derby »

IMG_20180119_114547

Gonzalo Quesada, l’entraineur de Biarritz est satisfait de la victoire mais est refroidit par les blessures.

Score final : 37-14 

Biarritz démarre alors, une ascension importante lors de ce bloc ( Grenoble, Nevers, Bayonne) par une victoire. Il faudra gérer les organismes et les hommes sans quoi l’oxygène, malgré les ambitions pourrait manquer. Les blessures graves d’hier (Artru, Dubarry, Arrate) tendent déjà  à le prouver.

Hommes du match :

++ : Soqueta , Lucu , Bastien , Fifita , Uys , Manu

+ : Bernard , Melé

Par Pierre-Alexandre Carré (@carr_pierre64)

Laisser un commentaire