G.Quesada : « Ne pas s’éparpiller malgré les bruits autour »

RUGBY-DERBY BASQUE. A l’occasion d’un live sur les réseaux sociaux, l’entraîneur biarrot et quelques joueurs se sont prêtés au jeu des questions-réponses des internautes. Extraits.

Gonzalo Quesada, Alban Placines, Bertrand Guiry et Maxime Lucu ont répondu avec décontraction aux questions posées avant le derby contre Bayonne. Le plus prolixe a été  l’argentin confrontant son analyse entre le passé et son actuelle situation.

  •  Les différences entre le derby parisien et le derby basque ?

    IMG_20180130_190014

    Capture de G.Quesada pendant le Live / Crédits : Pierre-Alexandre Carré

G.Quesada :  » Le derby parisien ou plutôt francilien 〈 Stade Français et Racing 92 〉  existe depuis quelques années. Il n’y a pas une énorme rivalité, c’est une autre histoire. Il y avait juste une confrontation entre barragistes. Pour le derby basque, on sent qu’il y a de la passion , que cela existe depuis des siècles et une énorme valeur identitaire. Je suis très heureux de revivre ça à nouveau »

  • Que pensez-vous de Bayonne et de votre situation actuelle ?

G.Quesada : « On connait leur potentiel, un bon staff et une bonne équipe. Nous, on fait face à un effectif réduit, avec nos moyens. Nous avons travaillé le maximum de points sur notre jeu cet hiver. Pour ce derby, il y a de l’enthousiasme cette semaine et aussi une part d’inconnu. Il faudra jouer notre meilleur rugby sans regrets, être là dans l’investissement même si Bayonne s’avère plus fort. J’ai fait tourner à Nevers pour que tout le monde garde le rythme. On fait abstraction de tout ce qui peut se dire autour même si c’est difficile »

M.Lucu : « C’est clair que c’est un match important dans ce championnat, on arrive bientôt à la fin et cette semaine est enthousiasmante. On ressent un engouement de la part des gens. Je me sens très bien à Biarritz, j’y ai même signé un nouveau contrat »

A. Placines :  » Le derby qu’on le veuille ou non c’est toujours un point charnière dans une saison. Je me rappelle que Bayonne n’allait pas si bien et nous commencions à gagner les matchs et aujourd’hui, c’est eux qui remontent bien. Il y a de l’engouement comme disait Maxime, et une pression mais qui ne doit pas être négative » 

B.Guiry :  » Gonzalo, entre tous ces derbys que tu as cité, tu aurais pu dire celui de ma région d’origine à savoir Perpignan contre Narbonne ! (rires). On a une pression positive, on sait accepter ces situations tendues et on va le faire »

  • Quel discours on peut adopter pour ce type de match ?

A. Placines :  » Le discours, c’est spontané c’est vraiment le jour J »

G.Quesada :  » Oui, on compte simplement sur tous les supporters. Ce sera une belle fête. Avec certains blessés d’expérience malheureusement, comme B.J Botha qui a été opéré. Il ne faut pas s’éparpiller même on entend beaucoup de choses autour de nous. On ressent déjà cette passion même si ce n’est pas nouveau et c’est beau »

A samedi !

Par Pierre-Alexandre Carré (@carr_pierre64)

 

 

 

Laisser un commentaire