Muscarditz en mission « casque bleu » avant le B.O

RUGBY.  Deux visages et deux performances. Les bayonnais ont accéléré en deuxième période face à Aix pour empocher le point de bonus offensif.

Ils étaient partis en repos juste après un probant bonus défensif sur le terrain d’Oyonnax. Aujourd’hui, ils ont fait face à la meilleure attaque de ProD2 avec 128 points. De quoi attendre de grandes envolées… et bien pas forcément. Les locaux semblaient déjà dans l’optique de leur fameux déplacement à Biarritz dès Jeudi prochain… à défaut d’avoir avec eux une grosse ambiance, ils répètent les gammes avec un jeu basé sur le contre alors que leurs adversaires jouent en diagonale ou avec des remises intérieures.Comme souvent côté bleu ciel… les ailiers montent dans la ligne défensive et laissent des espaces. Massip, l’arrière aixois est le premier a manquer la cible (12′) avant que Bustos Moyano réussisse lui la sienne (17′, 3-0).

IMG_20180922_001437_271

Abdel Boutaty au cœur du maul. Un des nombreux ce soir. Copyright  : Margot Loustau

 

En conquête, Bayonne est plus stable et s’appuie en touche d’une part sur l’envergure du deuxième ligne Guillaume Ducat puis du troisième ligne Antoine Battut à l’approche de la ligne d’en but. En réalité, défensivement les deux équipes sont quasi-similaires à ceci près que les basques sont efficaces vraiment dans les rucks ou Abdel Boutaty gêne l’adversaire dans l’axe de la structure avec Armandt Koster quand le duo Willie Du PlessisRomain Barthélemy restent debout pour arracher les ballons . À dix minutes de la mi-temps,se situe le premier point de bascule où la sortie du capitaine Joseph Edwards pénalise vraiment les visiteurs malgré 6 points du buteur Massip. C’est alors que le deuxième centre Peyo Muscarditz signe un doublé tout en puissance, un éclair bleu dans la nuit pluvieuse pour sauver les siens d’une prestation morne (31′,37′)

Mi-temps : 20-9

Conscients d’être au ralenti, les bayonnais changent de braquet ou Du Plessis tente de franchir la ligne pour passer au contact sans grand succès car les passes n’ont pas été bien ajustées ce soir pour penser à la vitesse sur les extérieurs. Heureusement, Moyano avec un 2/3 et 4 transformations et surtout Massip avec un 4/5 + 1 transformation sont en forme. Dans le prolongement de leur engagement, ce sont Van Lill (61′) et Barthélemy (66′) qui marquent aussi en puissance après que la, aussi autre point de bascule le troisième ligne Luafutu écope d’un carton jaune juste avant (58′). À la toute fin, Zambelli l’ailier gauche (76′ – 34-19) marquera le seul essai de son équipe puis Clément Darbo a bien failli l’imiter sans un coup de sifflet hasardeux de l’arbitre. L’entrée de l’ancien biarrot au centre Borutu a changé la donne et a bousculé l’organisation bayonnaise mais à l’image de leurs mauls dévastateurs c’est bien tout un « peuple bleu » qui s’en ira défier les rouges avec la plume de Peyo qui inscrira de sa plus belle encre : « Me voici cher B.O »

Fin du match : 34-19

Hommes du match :

  • ++ : Muscarditz , Barthélemy, Koster, Van Lill
    + : Ducat, Battut , Borutu, Moyano

Par Pierre-Alexandre Carré (@carr_pierre64)

 

 

Laisser un commentaire