Cyclisme

Dorian Foulon : « C’est hyper rassurant pour la suite »

Le jeune coureur de 20 ans, pensionnaire du club d'Urt Vélo 64, nous confie ses impressions après sa reprise.

Fort de ses 8e et 17e places aux Boucles et au Circuit de l’Essor Basque, qui inaugure la saison cycliste chez les amateurs, Dorian Foulon a pu se frotter aux coureurs de la « Conti » Groupama-FDJ, qui a signé deux doublés consécutifs pour sa première course.

Crédit photo : Céline Aujard

La présence de coureurs appartenant à la nouvelle équipe continentale appartenant à la Groupama-FDJ n’a pas vraiment effrayé Dorian Foulon (20 ans). Sans complexe, le Breton est passé à l’attaque avec des membres de la réserve française. « Ce sont tous d’anciens amateurs. Je les connaissais pour la plupart puisque j’ai déjà couru avec eux. Sauf que cette fois, ils étaient tous rassemblés dans une seule et même équipe. Le surnombre a fait qu’ils ont dominé la course. Après, au niveau physique, ils ne sont pas plus impressionnants que cela. »

Forcément, en supériorité numérique, la formation tricolore a fini par tenter une bordure. Piégé, l’Urtois d’adoption a été pris dans la cassure. « J’étais mal placé, lâche-t-il. Je me suis retrouvé tout seul mais je n’avais pas la course à prendre en main, ce n’est pas plus mal. C’est parfois un avantage. Derrière, un groupe de dix est sorti mais je n’étais pas dedans. Heureusement, comme j’ai une pointe de vitesse, j’ai réussi à gagner le sprint du deuxième contre. C’est sûr que lorsqu’on regarde le classement, il y a beaucoup de Groupama-FDJ, on se dit que c’est mal pour le club d’Urt Vélo 64 d’avoir un coureur juste derrière. »

Crédit photo : Céline Aujard

Après cette huitième place « rassurante, on a, le lendemain, avec mon entraîneur (Christophe Dizy, NDLR), décidé de passer à l’attaque pour voir où j’en étais vraiment physiquement. J’ai réussi à prendre l’échappée avec deux Groupama-FDJ. C’est sûr que je n’ai pas encore leur niveau mais j’ai pu voir que je n’étais pas hyper loin. C’est rassurant pour la suite. »

Dorian Foulon n’en a pas tout à fait fini avec l’Essor Basque. S’il fera l’impasse sur l’épreuve de demain, il sera au départ du Tour de Basse-Navarre, entre Larceveau et Saint-Palais, ce vendredi et participera dimanche au Tour de la Soule (boucle autour de Mauléon). « Cette fois, je n’évoluerai pas sur mes routes d’entraînement mais comme j’ai déjà couru ces courses l’an passé, je les connais. Je sais qu’aujourd’hui ça va être un peu dur, mais heureusement le beau temps sera de la partie. » Le jeune espoir souligne également un autre point important : l’arrivée de nouvelles équipes de DN1 comme le VCP Loudéac, le GSC Blagnac Vélo Sport 31 ou l’UC Nantes Atlantique. « Avec leur nombre de coureurs, ils vont peut-être pouvoir rivaliser avec la Groupama-FDJ. Forcément, la course ne sera pas la même. Pour ma part, je compte surtout performer dimanche. Le circuit sera plus vallonné mais moins difficile qu’aujourd’hui. Il me correspond mieux parce que ça peut être une arrivée au sprint. »

« Il y avait énormément de personnes qui m’ont encouragé, même des gens que je ne connaissais pas. C’est la première fois que ça m’arrive ! Quand j’étais à l’avant, c’était encore mieux. »

Dorian Foulon

Suite de l’interview ce mardi : son handicap, l’aide d’Arkea-Samsic, les Jeux Paralympiques.

0 comments on “Dorian Foulon : « C’est hyper rassurant pour la suite »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :