Cochonou débarque dans le cyclisme dès 2013 et en World Tour !

Information exclusive Culture Sport, qui jette un pavé dans la mare. Alors que l’Australie (GreenEdge), la Russie (Katusha), le Danemark (Saxo Bank), la Grande-Bretagne (Sky), le Luxembourg (RadioShack-Nissan) et même le Pays Basque (Euskaltel-Euskadi) ont leurs équipes inscrites au circuit World Tour, la France va elle aussi avoir sa « grosse » formation en première division mondiale. Avec de grands noms…

Culture Sport Cochonou Tour de France

Cette année, GreenEdge est devenu la première équipe Australienne de l’histoire retenue en première division. C’est un mécène qui finance cette solide formation. L’an prochain, une armada Française va faire son entrée dans l’élite. Là, pas de mécène, mais un gros sponsor : Cochonou, bien connu des fidèles spectateurs du Tour de France. La Fédération Française de cyclisme a promis qu’elle verserait une petite somme pour le recrutement des coureurs (trente au total).

Un recrutement cinq étoiles

L’entreprise Française veut asseoir sa popularité et fêter les quinze ans de sa présence sur la Grande Boucle. C’est pourquoi, une équipe professionnelle, 100% tricolore, verra le jour le 1er janvier 2013. De grands noms vont intégrer les rangs du Team Cochonou. Le leader désigné sera Sylvain Chavanel. Ce dernier, veut s’émanciper de Tom Boonen, qui semble avoir retrouvé de sa superbe. Chavanel sera suivi de Jérôme Pineau, l’autre coureur Français d’Omega Pharma-Quick Step. Romain Sicard et Pierre Cazaux vont quitter l’équipe Euskaltel-Euskadi, en proie à des difficultés financières. Les autres coureurs tricolores qui évoluent dans une structure étrangère vont revenir au bercail comme Amaël Moinard (BMC Racing Team), Christophe Le Mével (Garmin-Barracuda), Tony Gallopin (RadioShack-Nissan), Romain Feillu (Vacansoleil-DCM) ou encore les quatre Frenchies de Team Type 1 (Antomarchi, Bodrogi, Cusin et El Farès) et les six coureurs tricolores d’Argos-Shimano (Bonnin, Damuseau, Geniez, Huguet, Hupond, Sprick). Du côté de Cochonou, on est en pourparlés avec Fédrigo, Simon, Coppel, Kern, Dumoulin, Hardy, Pichon, Lequatre, Champion, Casar, Chainel, Pauriol, Roux, Vichot, Démare, Bouet, Chérel, Gadret, Kadri, Péraud, Riblon, Rolland ou bien encore Voeckler. Mais ce dernier va sans doute refuser l’offre proposée pour rester avec Jean-René Bernaudeau.

Nicolas Portal, Lionel Marie, Yvon Ledanois, Alain Gallopin et Christian Guiberteau ont été appelés par les dirigeants de Cochonou. Les cinq directeurs sportifs occupent leur fonction au sein du Team Sky, de GreenEdge, de la Movistar, de RadioShack-Nissan et d’Argos-Shimano. Frédéric Moncassin (Team Type 1), ancien sélectionneur de l’équipe de France, est également pressenti.

Les voitures, l’alimentation… rien ne sera laissé au hasard

Les voitures des différents directeurs sportifs seront les mêmes 2CV que l’on peut retrouver dans la caravane du Tour de France. Les cuisiniers du Team Cochonou utiliseront bien évidement les produits de la célèbre marque Française. Oui, les coureurs pourront déguster après chaque course ou étape des plats à base de saucisson ou bien encore de jambon sec. Des terrines seront aussi proposées aux trente futurs membres de cette nouvelle équipe très ambitieuse.

Les dirigeants de chez Cochonou, ou plutôt les personnes travaillant au service communication de l’entreprise, ont déjà trouvé leur mascotte. Un gros cochon bien dodu accompagnera les coureurs sur chaque épreuve, pour les supporter. Il sera aussi visible aux différents points de ravitaillement. Les membres du « TeamCo » seront bien évidement surnommés « les cochons ».

Nous avons également entendu parler d’une alliance avec les autres fournisseurs officiels de la Grande Boucle. Conséquences : le budget pourrait sensiblement correspondre à celui des grosses écuries mondiales. Mais le co-sponsor qui apparaitra sur la tunique, dévoilée le 3 janvier prochain, pourrait être Haribo. Belin, Banette, Nesquik, Haribo, StMichel, Teisseire, Ricoré, Nestlé (les glaces) et Powerbar offriront leurs produits. Les coureurs et le staff technique dormiront dans des établissements Etap Hotel et se déplaceront en avion à bord de la compagnie Qatar Airways. Le matériel (roues, jantes, pneus, compteurs, pédales, casques, chaussures, textiles) sera fourni par Mavic et les lunettes, seront délivrées par Vision Plus. Sojasun et Europcar, déjà sponsors d’une formation cycliste professionnelle, ne participeront pas à cette aventure.

Article rédigé par Nicolas Gréno, le 1er avril 2012
Crédit photo : Cochonou

Laisser un commentaire