Coupe du Monde de cyclisme 2019 par cultureSPORT

Explications

Créée en 1989 par la Fédération Internationale de Cyclisme Professionnel (FICP), ancêtre de l’Union Cycliste Internationale (UCI), la Coupe du Monde rassemblait dans une seule et même compétition les plus belles classiques de l’année. Les Monuments côtoyaient des épreuves comme Paris-Tours, la Clasica San Sebastian ou l’Amstel Gold Race. La CDM cycliste a disparu en 2004 pour laisser place au Pro Tour (puis World Tour) et aux circuits continentaux.

Après avoir relancé fictivement ce classement en 2011 et 2012, cultureSPORT a décidé de ressusciter ce challenge une troisième fois afin de mettre en valeur le meilleur chasseur de classiques, classicman, de l’année.

Les épreuves 2019

À l’époque, la Coupe du Monde concentrait dix épreuves. Depuis 2004 et la mort de la compétition, le championnat de Zurich n’est plus organisé et Paris-Tours a été rétrogradée en Europe Tour. Pour cette saison 2019, nous avons sélectionné quinze courses. Bien évidement, nous avons conservé les Monuments, estampillés 3.WT (Milan-San Remo, Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège, Tour de Lombardie). Puisque nous avons également conservé l’Amstel Gold Race, nous avons ajouté les autres 4.WT : Gand-Wevelgem ainsi que les Grands Prix cyclistes de Québec et Montréal. Idem pour les courses classées en 5.WT. En plus de la Clasica San Sebastian et de l’EuroEyes Cyclassics, les Strade Bianche, le Grand Prix E3, la Flèche Wallonne et la Bretagne Classic ont été ajoutés.

  • #1 : les Italiennes (du 9 au 23 mars)
  • #2 : les Flandriennes (du 29 mars au 14 avril)
  • #3 : les Ardennaises (du 21 au 29 avril)
  • #4 : les estivales (du 3 août au 1er septembre)
  • #5 : les Canadiennes (du 13 au 15 septembre)
  • #6 : la finale (le 12 octobre)

#1 : Strade Bianche (9 mars)
Vainqueur : Julian Alaphilippe (Fra, DQT). Leader : Julian Alaphilippe (Fra, DQT).
#2 : Milan-San Remo (23 mars)
Vainqueur : Julian Alaphilippe (Fra, DQT). Leader : Julian Alaphilippe (Fra, DQT).
#3 : Grand Prix E3 (29 mars)
Vainqueur : Zdenek Stybar (Tch, DQT). Leader : Julian Alaphilippe (Fra, DQT).
#4 : Gand-Wevelgem (31 mars)
Vainqueur : Alexander Kristoff (Nor, UAD). Leader : Julian Alaphilippe (Fra, DQT).
#5 : Tour des Flandres (7 avril)
Vainqueur : Alberto Bettiol (Ita, EF1). Leader : Julian Alaphilippe (Fra, DQT).
#6 : Paris-Roubaix (14 avril)
Vainqueur : Philippe Gilbert (Bel, DQT). Leader : Julian Alaphilippe (Fra, DQT).
#7 : Amstel Gold Race (21 avril)
Vainqueur : Mathieu van der Poel (Hol, COC). Leader : Julian Alaphilippe (Fra, DQT).
#8 : Flèche Wallonne (24 avril)
Vainqueur : Julian Alaphilippe (Fra, DQT). Leader : Julian Alaphilippe (Fra, DQT).
#9 : Liège-Bastogne-Liège (28 avril)
Vainqueur : Jakob Fuglsang (Dan, AST). Leader : Julian Alaphilippe (Fra, DQT).
#10 : Clasica San Sebastian (3 août)
Vainqueur : Remco Evenepoel (Bel, DQT). Leader : Julian Alaphilippe (Fra, DQT).
#11 : EuroEyes Cyclassics (25 août)
Vainqueur : Elia Viviani (Bel, DQT). Leader : Julian Alaphilippe (Fra, DQT).
#12 : Bretagne Classic (1er septembre)
Vainqueur : Sep Vanmarcke (Bel, EFD). Leader : Julian Alaphilippe (Fra, DQT).
#13 : Grand Prix cycliste de Québec (13 septembre)
Vainqueur : Michael Matthws (Aus, SUN). Leader : Julian Alaphilippe (Fra, DQT).
#14 : Grand Prix cycliste de Montréal (15 septembre)
Vainqueur : Greg Van Avermaet (Bel, CPT). Leader : Julian Alaphilippe (Fra, DQT).
#15 : Tour de Lombardie (12 octobre)
Vainqueur : Bauke Mollema (Hol, TFS). Leader : Julian Alaphilippe (Fra, DQT).

Les classements 2019

Le classement général individuel, le classement général par équipes & le classement général par nations

Barèmes

Classement individuel

1er : 100 points, 2e : 70 pts, 3e : 50 pts, 4e : 40 pts, 5e : 36 pts, 6e : 32 pts, 7e : 28 pts, 8e : 24 pts, 9e : 20 pts, 10e : 16 pts, 11e : 15 pts, 12e : 14 pts, 13e : 13 pts, 14e : 12 pts, 15e : 11 pts, 16e : 10 pts, 17e : 9 pts, 18e : 8 pts, 19e : 7 pts, 20e : 6 pts, 21e : 5 pts, 22e : 4 pts, 23e : 3 pts, 24e : 2 pts, 25e : 1 pt.

Classement par équipes

1er : 12 points, 2e : 9 pts, 3e : 8 pts, 4e : 7 pts, 5e : 6 pts, 6e : 5 pts, 7e : 4 pts, 8e : 3 pts, 9e : 2 pts, 10e : 1 pt.
La règle : les places des trois premiers coureurs de chaque équipe sont additionnées. L’équipe avec le total le plus faible reçoit 12 points. En cas d’égalité, les équipes sont départagées par la place de leur meilleur coureur au classement de la course en question.

Classement par nations

La règle : les points des trois premiers coureurs de chaque nation, au classement final individuel, seront additionnés. En cas d’égalité, les équipes seront départagées par la place de leur meilleur coureur au classement final.

Palmarès

2012 & 2011 (par cultureSPORT)

2012
Individuel : 1. Tom Boonen (458 points), 2. Simon Gerrans (342), 3. Edvald Boasson Hagen (296)
Par équipes : 1. Team Katusha (831 points), 2. Team Sky (776), 3. BMC Racing Team (680)
Par nations : 1. Italie (1643 points), 2. Belgique (1470), 3. Espagne (975)
2011
Individuel : 1. Philippe Gilbert (653 points), 2. Fabian Cancellara et Joaquin Rodriguez (230)
Par équipes : 1. Omega Pharma-Lotto (978 points), 2. Team Leopard-Trek (868), 3. Team Sky (551)
Par nations : 1. Belgique (1811 points), 2. Italie (925), 3. France (816)

Johan Museeuw lors de la HEW Cyclassics en 2002 avec l’emblématique maillot de leader.

2004-1989 (officiel)

2004 : 1. Paolo Bettini (340 points), 2. Davide Rebellin (327), 3. Oscar Freire (252)
2003 : 1. Paolo Bettini (365 points), 2. Michael Boogerd et Peter Van Petegem (220)
2002 : 1. Paolo Bettini (279 points), 2. Johan Museeuw (270), 3. Michele Bartoli (242)
2001 : 1. Erik Dekker (331 points), 2. Erik Zabel (250), 3. Romans Vainšteins (229)
2000 : 1. Erik Zabel (347 points), 2. Andreï Tchmil (285), 3. Francesco Casagrande (230)
1999 : 1. Andreï Tchmil (299 points), 2. Michael Boogerd (238), 3. Frank Vandenbroucke (214)
1998 : 1. Michele Bartoli (416 points), 2. Leon van Bon (190), 3. Andrea Tafi (166)
1997 : 1. Michele Bartoli (280 points), 2. Rolf Sorensen (275), 3. Andrea Tafi (240)
1996 : 1. Johan Museeuw (162 points), 2. Andrea Ferrigato (126), 3. Michele Bartoli (124)
1995 : 1. Johan Museeuw (199 points), 2. Andrei Tchmil (114), 3. Mauro Gianetti (106)
1994 : 1. Gianluca Bortolami (151 points), 2. Johan Museeuw (125), 3. Andrei Tchmil (115)
1993 : 1. Maurizio Fondriest (287 points), 2. Johan Museeuw (142), 3. Maximilian Sciandri (117)
1992 : 1. Olaf Ludwig (144 points), 2. Tony Rominger (118), 3. Davide Cassani (108)
1991 : 1. Maurizio Fondriest (132 points), 2. Laurent Jalabert (121), 3. Rolf Sorensen (114)
1990 : 1. Gianni Bugno (133 points), 2. Rudy Dhaenens (99), 3. Sean Kelly (94)
1989 : 1. Sean Kelly (44 points), 2. Tony Rominger (32), 3. Rolf Sorensen (27)

En 2001, Erik Zabel remportait Milan-San Remo avec le paletot de vainqueur sortant sur les épaules.