Pourquoi la Cyclo Baiona ?

Cyclo Baiona : accueil > pourquoi ?

Passionnés de sport, mais surtout de cyclisme, aimant notre Pays Basque natal, nous souhaitions organiser une randonnée cyclotouriste (ouverte aux rollers et aux adeptes de la marche à pied) à l’occasion de la centième édition du Tour de France, épreuve qui s’est souvent arrêtée à Bayonne (onzième ville étape la plus visitée, à trente-deux reprises, statistique de Vélo Magazine, juin 2012).

Cyclo Baiona pourquoiLe cyclisme du côté Iparralde est moins présent que côté Hegoalde (en Espagne). L’objectif est donc de relancer et renforcer, modestement, la culture cycliste au Pays Basque Français, qui a déjà une « petite » histoire. Notamment grâce à nos anciens (Paul Maye, Marcel Queheille, Albert et Guy Dolhats, Dominique Arnaud) et plus récents (Romain Sicard et Pierre Cazaux) champions ou avec l’Essor Basque, seule épreuve cycliste d’importance, organisée par Christian Bibal, qui figure encore dans le calendrier amateur.

Notre autre but est de faire participer toutes les générations d’hommes et de femmes (des jeunes aux seniors), les familles mais aussi des sportifs handicapés, pour qu’eux aussi puissent participer à notre fête, avec les valides. Nous sommes d’ailleurs en relation avec le club d’Urt Vélo 64 et avons également contacté les Cyclopotes d’Anglet (déficients visuels).

De nombreuses personnalités appartenant au grand monde de la Petite Reine, nous ont apporté leurs soutiens. Dans cette liste apparaissent les noms de Francis Lafargue (ancien attaché de presse de la Banesto, Caisse d’Epargne et Movistar), Christophe Dizy (président d’Urt Vélo 64), Edmond Lataillade (journaliste France 3 Aquitaine) et André Darrigade (champion du monde 1959), notre parrain.

Cyclo Baiona pourquoi 2En tout, nous sommes trois (Céline Aujard, Kitterie Léglize, Nicolas Gréno) à plancher sur cette manifestation sportive. Nous travaillons comme si nous évoluons dans une (mini) agence de communication. Pour conclure, nous tenions à vous dire que ce projet entre dans le cadre de notre BTS communication. Nous avons une multitude de missions à remplir pour valider les trois compétences clés (la communication, les relations commerciales ainsi que la veille et la recherche d’infos) de notre passeport professionnel.

Nicolas Gréno (@nicolasgreno), le 5 mai 2013
Crédits photos : Isabelle Palé pour cultureSPORT

Dossier de candidature pour les Fêtes de Bayonne 2013

Laisser un commentaire