Le Critérium de Lacq-Audéjos : comme un parfum de Tour de France

Après le Tour de France, c’est bien connu, est venu le temps des critériums. Une semaine et un jour après la Grande Boucle est organisé le Critérium de Lacq-Audéjos. Nous y sommes allés pour la première fois lundi dernier. Reportage.

[youtube http://youtu.be/O4aQASDaz-s]

Pour revivre le live (photos, vidéos & tweets), c’est par ici !

Cette année, pour sa centième édition, le Tour de France n’a même pas fait un petit crochet par Pau, ville historique, la troisième la plus visitée par la Grande Boucle, après Paris et Bordeaux. Les Béarnais, et autres habitants passionnés de cyclisme aux alentours, sans doute frustrés de ne pas avoir vu la caravane passer devant chez eux, ou sur leurs terres, se sont massés en nombre à Lacq. Pourquoi à Lacq ? Pour son critérium pardi ! C’est la sixième fois que Jean-Claude Larrecq et son club, l’AOC Pays de Lacq, organisent cette belle épreuve. D’autant plus belle puisque les critériums disparaissent un à un dans l’hexagone. Eh oui, la crise est passée par là. Les entreprises ont beaucoup plus de mal à soutenir financièrement ces petits événements. Tepf (Total Exploration Production France), un des partenaires principaux, a par ailleurs déclaré qu’il s’agirait de sa dernière participation financière en 2013. Mais bon, même avec cette mauvaise annonce, dans le Béarn, d’autres sponsors ont répondu une nouvelle fois présent cette année (50 000 euros recueillis, les collectivités locales ont donné la même somme), offrant un plateau de qualité à ses organisateurs ainsi qu’aux 8 000 personnes présentes lundi soir.

Parmi les têtes d’affiches de cette cuvée 2013 nous retrouvions Alberto Contador (Team Saxo-Tinkoff), quatrième du dernier Tour de France et lauréat de cinq Grands Tours, Richie Porte (Team Sky), vainqueur de Paris-Nice en début de saison et lieutenant de Chris Froome, récemment sacré dans la Grande Boucle, et Sylvain Chavanel (Omega Pharma-Quick Step), le quintuple champion de France du chrono. D’autres très bons coureurs, qui ont même, pour certains, roulé sur les routes françaises en juillet lors du Tour, ont fait le déplacement comme Jesus Hernandez, Nicolas Roche (Team Saxo-Tinkoff), Haimar Zubeldia (RadioShack-Nissan), Alexandre Geniez (FDJ.fr), Blel Kadri, Sébastien Minard (Ag2r La Mondiale), Mikel Astarloza, Romain Sicard (Euskaltel-Euskadi), Jean-Marc Marino (Sojasun), Jérôme Cousin, Yukiya Arashiro, Kévin Réza (Europcar).

Sur les 21 équipes du World Tour, sept étaient au départ. Deux des trois meilleures formations tricolores appartenant au circuit Continental Pro étaient également présentes. Il ne manquait seulement qu’un coureur de la Cofidis. Ce n’est quand même pas si mal. Aux côtés des professionnels, la douzaine d’amateurs alignée (obligation de la Fédération Française de cyclisme) a dû se régaler, même si ça roulait fort dès le début. Le champion des Pyrénées-Atlantiques, Julien Seigneurin (VC Nay) a pu le constater. Il n’était cependant pas le seul amateur à participer. Dans la liste on pouvait retrouver Yannick Marié (Saint-Martin-de-Seignanx), ancien membre du VC La Pomme Marseille, mais aussi Pierre Cazaux, ex-coureur d’Euskaltel-Euskadi et de la FDJ, Damien Branaa, un temps professionnel chez BH-Burgos et Damien Garcia, tous trois membres du club de Blagnac et interviewés par Culture Sport dans les années passées.

En stage à Pau avant l’Euro, disputé en Slovénie au mois de septembre, trois basketteurs de l’équipe de France ont donné le top départ de la course, en compagnie de Claude Bergeaud, coach de l‘Elan Béarnais. Cinq jours avant leur match amical face à la Finlande, Charles Kahudi, Edwin Jackson et Boris Diaw, le capitaine des Bleus, se sont changés les idées en venant rendre une petite visite aux coureurs. Jackson a même piqué pendant quelques instants la bicyclette de Kévin Réza pour l’essayer.

Une fois élancée, la quarantaine de participants a pu lâcher les chevaux. Le parcours, long de 1600 mètres et tracé dans les rues de Lacq est très rapide. Heureusement que la côte de Saint-Faust est présente sur le tracé pour pimenter ce critérium. D’ailleurs, au sommet, des points sont distribués pour désigner le meilleur grimpeur du plateau. Idem pour le meilleur sprinteur, mais cette fois-ci, les unités sont comptabilisées sur la ligne d’arrivée. Tous les dix tours, environ, le speaker donnait le signal aux coureurs pour disputer ces sprints. Le speaker ? Bah oui, c’était l’inusable, le merveilleux, le savoureux Daniel Mangeas. Quelle question franchement ! Ah, la voix du Tour de France, que l’on adore et qui fera ses adieux aux commentaires après les Champs-Elysées l’an prochain, était de la partie avec son brin de voix reconnaissable parmi tant d’autres.

Sylvain Chavanel, vainqueur ici même en 2010, l’année de ses deux succès et deux jours en jaune sur le Tour (Spa, Station des Rousses), s’est peut être le plus mis en évidence en s’échappant à de nombreuses reprises, un coup en solitaire, un coup accompagné par quelques homologues.  Le champion du monde du chrono avec OPQS l’an passé, s’est glissé dans la bonne échappée, composée de cinq hommes, qui s’est disputée la victoire. C’est au sprint que Richie Porte s’est imposé face à Alberto Contador et Chavanel. Jérôme Cousin a loupé de peu le podium (quatrième). Haimar Zubeldia a quant à lui pris la cinquième place.

Le public, sans doute conquis, s’est dirigé vers le podium protocolaire pour apercevoir d’encore un peu plus près ces champions. Des passionnés attendaient derrière pour glaner ici et là quelques autographes et prendre, pourquoi pas, une petite photo avec son coureur favori. Bien évidement, Contador a été très sollicité tout comme Chavanel. Romain Sicard, régional de l’étape puisqu’originaire du département, a lui aussi été très demandé, alors que l’on apprenait que son équipe, Euskaltel-Euskadi, allait sans doute mettre la clé sous la porte en fin de saison.

Euskaltel ou pas dans les pelotons l’an prochain, la date de la future édition du critérium est déjà fixée pour 2014 : « L’AOC du Pays de Lacq, la mairie de Lacq et la Communauté de communes de Lacq vous donnent, dès à présent, rendez-vous pour la septième édition du Critérium qui aura lieu le 4 août 2014. » Nous y serons, assurément ! Peut être même jusqu’au repas festif où de nombreux coureurs ont l’habitude de dîner en compagnie des 150 bénévoles et fans.

Tableau d’honneur

Vainqueur : Richie Porte (Team Sky)
Deuxième : Alberto Contador (Team Saxo-Tinkoff)
Troisième : Sylvain Chavanel (Omega Pharma-Quick Step)
Meilleur amateur : Pierre Cauhapé (FC Oloron, 8e)
Meilleur grimpeur : Alberto Contador
Meilleur sprinter : Arnaud Démare (FDJ.fr)
Prix de la combativité : Pierre Cauhapé
Régional : Romain Sicard (Euskaltel-Euskadi)
Prix AOC : Richie Roche (Team Saxo-Tinkoff)
Prix du public : Yukiya Arashiro (Europcar)

Palmarès du Critérium de Lacq-Audéjos

2013 : Richie Porte (Team Sky)
2012 : Mark Cavendish (Team Sky)
2011 : Alberto Contador (Team Saxo Bank-Sungard)
2010 : Sylvain Chavanel (Quick Step)
2009 : Thor Hushovd (Cervélo TestTeam)
2008 : Robbie McEwen (Silence-Lotto)

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Laisser un commentaire