Handball Sport féminin

Côte Basque Handball : Pendant le confinement, Intza Altuna n’oublie pas les visios avec les copines

Après avoir uni les équipes fanions d’Anglet-Biarritz et de l’Aviron Bayonnais, l’entente Côte Basque Handball a rempli son principal objectif pour sa toute première année d’existence : celui de monter en Nationale 1 féminine. Motivées par la participation à une potentielle finale de N2 en Martinique et déterminées à remporter leurs vingt-deux matchs de championnat, les Labourdines ont vu leur dynamique être brusquement stoppé par la pandémie de Coronavirus. Même si le Covid-19 a précipité la fin de leur aventure, les joueuses de Mickaël Moreno se contentent de leur accession en élite amateur la saison prochaine.

Ces prochains jours, nous allons leur donner la parole. Aujourd’hui, interview d’Intza Altuna (arrière). La prochaine fois, ce sera au tour d’Emma Seddiki (pivot).


cultureSPORT : La Fédération Française de Handball a acté la fin des championnats amateurs il y a près de trois semaines. Au vu de la conjoncture actuelle, cela devenait inéluctable. Toutefois que penses-tu des aménagements pris par la FFHB (1) ?

Intza Altuna : Par rapport aux circonstances actuelles, la Fédé ne pouvait pas prendre de meilleurs aménagements. Après, il faudra voir si ces quatre journées supplémentaires ne nous seront pas préjudiciables la saison prochaine.

Le fait de ne pas terminer la saison nous donne un goût d’inachevé.

Intza Altuna

cultureSPORT : Cette montée en Nationale 1 a-t-elle un goût amer ?

Intza Altuna : Oui, parce qu’on n’a pas pu jouer tous nos matchs. Même si nous étions bien parties pour terminer à la première place de la poule et monter en N1, le fait de ne pas conclure la saison nous donne un goût d’inachevé. Le fait de tout arrêter comme ça, du jour au lendemain, est assez bizarre.

Meilleure buteuse de Nationale 1 l’an passé, Intza Altuna a terminé en tête du classement des marqueuses de la poule 1 de N2. Crédit photo : Rémy Giraudon/Côte Basque Handball.

cultureSPORT : Nous sommes entrés dans le deuxième mois de confinement. Comment le vis-tu, comment t’occupes-tu ?

Intza Altuna : Ça commence à faire un peu long mais on n’a pas trop le choix de toute façon. C’est vraiment en respectant les mesures de sécurité et le confinement qu’on pourra sortir au plus vite. On prend donc son mal en patience. Je m’occupe en faisant du sport, le jardin avec mes parents, en regardant Netflix, en bronzant…

Est-ce que tout va redevenir comme avant ?

Intza Altuna

cultureSPORT : Quels rituels as-tu mis en place afin de garder un minimum la forme ?

Intza Altuna : Le matin c’est sport avec un peu de course et de renfo. Sinon, je vais chercher le pain ou faire quelques achats à pied. L’après-midi, c’est plutôt tranquille. Je regarde un film, prends le soleil ou travaille dans le jardin. Et puis le soir, c’est l’heure du visio avec les copines !

cultureSPORT : Le fait de te projeter sur la prochaine saison t’aide-t-il à rester motivée ?

Intza Altuna : Honnêtement, je n’y pense pas trop. À partir du moment où on ne sait pas quand on pourra sortir et comment va se passer le déconfinement, je ne peux pas trop me projeter. Est-ce que tout va redevenir comme avant ? Est-ce qu’on pourra reprendre les entraînements normalement dès le mois d’août ? On ne sait pas grand-chose pour l’instant…

En quelques mots…

Un avis global sur la saison ?

Intza Altuna : Je pense qu’on a réalisé une très bonne saison, même si elle est inachevée… Notre objectif était de monter dès la saison 2020-2021 en N1 et c’est chose faite. En plus, nous avons terminé invaincues. 

Le meilleur moment de la saison ?

Intza Altuna : Tous les moments avec cette équipe et ces filles. Je ne pourrais pas en retenir qu’un seul.

Crédit photo : Rémy Giraudon/Côte Basque Handball.

Le moment le plus difficile de la saison ?

Intza Altuna : Il n’y a pas réellement eu sauf lorsque nous avons perdu les copines qui se sont blessées. Le plus difficile, c’est maintenant de ne plus voir les filles et de ne plus pouvoir se réunir sur un terrain ou autour d’un verre…

L’ambiance dans l’équipe ?

Intza Altuna : Elle a été géniale et complètement folle. On a vraiment réussi à constituer un groupe de copines sur comme en dehors des terrains. Celles qui vont partir l’année prochaine vont réellement me manquer…

Ses statistiques 2019-2020

Matchs joués : 15/16
Buts : 120 (meilleure marqueuse de la poule 1)
Jets de 7m : 27
Tirs : 161
% de réussite : 75
Avertissements : 6
2 minutes : 2

(1) 14 équipes par poules l’an prochain, deux journées en plus donc plus de déplacements à prévoir, pas de Coupe de France.

Propos recueillis par Nicolas Gréno (@nicolasgreno). Crédit photo de la une : Rémy Giraudon/Côte Basque Handball.

0 comments on “Côte Basque Handball : Pendant le confinement, Intza Altuna n’oublie pas les visios avec les copines

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :