Le carnet de bord de Rio : Jour #9

JEUX OLYMPIQUES. Rio 2016. Jean Quiquampoix s’est révélé hier à la France entière. Médaillé d’argent au tir (vitesse olympique – 25m), il a fait preuve de sang froid jusqu’à la dernière minute. Il a ainsi permis à bon nombre d’entre nous de découvrir son sport, dont on parle si peu. Aujourd’hui, les perspectives de médailles et de titres olympiques s’élargissent, notamment grâce à la boxe. Le contingent français y est exceptionnel. A l’approche des tous derniers combats, la délégation tricolore est encore forte de six athlètes (quarts de finale ou demi-finales).

Jean Quiquampoix, médaillé d'argent au tir (vitesse olympique 25m)

Jean Quiquampoix, médaillé d’argent au tir (vitesse olympique 25m)

L’épreuve du jour : le 100m (H)

C’est l’épreuve reine de l’athlétisme. Peut-être même des Jeux Olympiques. L’homme le plus rapide du monde acquiert un statut incomparable. Légendaire. Avec ses 9″58, Usain Bolt est au-dessus. Ou plutôt loin devant… Derrière, ses adversaires s’arrachent les places d’honneurs. Il incarne à lui seul le sprint moderne. Il est un modèle. Une icône.

Nos Français, Christophe Lemaitre et Jimmy Vicaut, tenteront d’accéder à la finale, ultra dominée depuis des années par les Américains (les continentaux). Mais sur une course de neuf secondes, il faut s’attendre à tout. Les Bleus ont eux aussi leurs atouts…

Bolt

A découvrir : le volley-ball

Inventé aux Etats-Unis en 1895, le volleyball est introduit en France en 1919 avec l’armée américaine. Si ce sport collectif est moins populaire que le basketball ou le handball, il commence peu à peu à se faire une place en France. Il faut dire que la Team Yavbou y est pour quelque chose. Ce collectif, entraîné par Laurent Tillie, enchaîne les victoires et les coups de folie. Vainqueur de la World League l’année dernière puis troisièmes cet été, champions d’Europe 2015. cultureSPORT vous enseigne les bases du volley, pour ne rien manquer du tournoi des Français.

Deux équipes s’affrontent sur le terrain. Elles sont composées de six joueurs (trois avants et trois arrières), de part et d’autre du filet. Un match se déroule en trois sets gagnants, de vingt-cinq points chacun. A deux set partout, les deux équipes jouent un cinquième set décisif en quinze points. L’équipe qui marque le point sert.

Les joueurs doivent essayer de marquer des points en envoyant le ballon par-dessus le filet afin qu’il tombe sur le sol du camp adverse ou en obligeant ses adversaires à faire une faute.

La balle doit être touchée avec les mains ou les bras, sans être attrapée, ni gardée en main. Elle peut également être rattrapée par le pied. Lorsque le ballon a franchit le filet, l’équipe qui le réceptionne à le droit à trois touches de balle pour le renvoyer, un joueur ne pouvant toucher le ballon deux fois de suite.

Les postes :

Le placement des joueurs sur le terrain de volleyball.

Le placement des joueurs sur le terrain de volleyball.

La numérotation inscrite sur l’image ci-dessus correspond à l’ordre de service en début de set.

Le joueur placé au 1 est le premier à servir. Puis au changement de service suivant, c’est le joueur placé au 2 qui servira. Dès que l’équipe récupère le service, les joueurs font une rotation dans les sens des aiguilles d’une montre (le joueur 1 devient le 6 ; le six devient le 5…).

Chaque joueur garde sa position lors de la mise en jeu. Puis, les volleyeurs peuvent se déplacer librement sur le terrain. Cependant les joueurs arrières (sur le schéma 1-6-5) ne sont autorisés à attaquer qu’au delà de la ligne des trois mètres et ne peuvent contrer les attaques adverses au filet.

Passeur (numéro 2 sur le schéma, au début du set): il s’agit du tacticien de l’équipe, il distribue le ballon sur le terrain. C’est lui qui décide de l’attaque.

Réceptionneur attaquant (numéro 1 et 4 sur le schéma, au début du set) : il réalise la plupart des attaques.

Central (numéros 3 et 6 sur le schéma, au début du set) : il s’agit généralement des volleyeurs les plus grands. Le joueur est placé au centre de la ligne d’attaque. Son objectif principal est de contrer les attaques adverses.

Pointu (numéro 5 sur le schéma, au début du set) : il est l’attaquant de pointe, il permet une alternative d’attaque au passeur.

Libéro (absent du schéma, il remplace souvent un attaquant) : le libéro est habillé d’un maillot distinctif de celui de ses coéquipiers. Il ne joue qu’en défense sur les services et attaques adverses et ne sert pas.

cultureSPORT France-Iran volley

Le chiffre : 2

2, comme le nombre de médailles obtenues par l’équipe de France de natation. L’argent du relais 4x100m et de Manaudou sur 50m nage libre sont en effet les seules breloques à mettre au compteur des nageurs. Bien loin des objectifs annoncés…

Le match : Etats-Unis / France (Basketball)

La France affronte ce soir l’équipe mythique des Etats-Unis d’Amérique. C’est LE choc de la journée. Vainqueurs sans conteste de ses matchs jusqu’à présent, l’équipe américaine aborde sereinement la dernière étape des phases de poule. En tête du groupe A, la rencontre paraît être une formalité. Tout l’enjeu se retrouve donc dans le camp français, qui espère l’exploit.

parker Diaw

Les français à suivre

SPORTS INDIVIDUELS

Athlétisme

Marathon (F) finale

Christelle Daunay

100 (H) – Demies + finale

Christophe Lemaitre

Jimmy Vicaut

400 (F) – Demie

Floria Gueï

Boxe

-60kg (F) – Tableau quarts

Estelle Mossely

-60kg (H) 1/2 finale

Sofiane Oumiha

-56kg – Tableau 8es de finale

Khedafi Djelkhir

-64kg – Tableau 8es de finale

Hassan Amzile

-81kg – Tableau quarts

Mathieu Bauderlique

Cyclisme sur piste

Omnium (H) – Scratch + poursuite

Thomas Boudat

Vitesse (H) – Course 3e place + finale

Grégory Baugé

Vitesse (F) – Qualifications + 16e de finale

Sandie Clair

Virginie Cueff

Equitation

Saut d’obstacle individuel – Qualifications

Pénélope Leprevost

Roger-Yves Bost

Escrime

Epée par équipes (H) – Tableau

Gauthier Grumier, Daniel Jerent, Yannick Borel et Jean-Michel Lucenay (remplaçant)

Golf

Individuel (H) – Stroke-play jour 4

Grégory Bourdy

Julien Quesne

Tir

Carabine 3x50m (H) – Qualifications + finale

Alexis Raynaud

Valérian Sauveplane

Voile

Finn – Régates 9 + 10

Jonathan Lobert

Nacra – Régates 10 + 11 + 12

Marie Riou et Billy Besson

470 (H) + (F) – Régate 7 + 8

Hélène Defrance et Camille Lecointre

Sofian Bouvet et Jérémie Mion

Planche à voile (H) + (F) – Régate finale + classement général

Charline Picon

Pierre Le Coq

SPORTS COLLECTIFS

Basket-ball

(H) Groupe A – 5e journée –  Etats-Unis / France

Pivots : Joffrey Lauvergne, Rudy Gobert, Kim Tillie

Ailiers : Nicolas Batum, Boris Diaw, Mickaël Gelabale, Charles Kahudi, Florent Pietrus

Meneurs : Antoine Diot, Thomas Heurtel, Tony Parker

Arrière : Nando De Colo

Handball

(F) Groupe B – 5e journée – Suède / France

Gardiennes : Laura Glauser, Amandine Leynaud

Ailières droite : Blandine Dancette, Chloé Bulleux

Ailières gauche : Manon Houette, Siraba Dembélé

Arrières droite : Camille Ayglon Saurina, Alexandra Lacrabere

Arrières gauche : Allison Pineau, Gnonsiane Niombla

Pivots : Laurisa Landre, Béatrice Edwige

Demi-centres : Grâce Zaadi-Deuna, Estelle Nze Minko

Waterpolo

(H) Groupe B – 5e journée – France / Croatie

Gardiens : Rémi Garsau, Jonathan Moriame

Ailier : Michal Izdinsky

Demi : Igor Kovacevic

Défenseurs : Enzo Khasz, Thibaut Simon

Pointes : Alexandre Camarasa, Romain Blary, Rémi Saudadier

Polyvalents : Ugo Croustillat, Medhi Marzouki, Mathieu Peisson, Petar Tomasevic

Eloïse Guillermic (@LeSportJadore – e.guillermic@culturesport.net)
Crédits photos : Pascal Guyot AFP, Getty Images, Mendes Volleyball, Eloïse Guillermic, CNOSF/KMSP

There is one comment

Laisser un commentaire