Ricardo Garcia #2 : « J’ai beaucoup à apprendre dans ce métier »

Comme vous le savez, le basque Ricardo Garcia a accepté de tenir un carnet de route pour Culture Sport. Voici donc le deuxième volet de ce suivi. Alors qu’il dispute sa première saison chez les professionnels, Ricardo a déjà participé à Paris-Roubaix et aux classiques ardennaises, des courses qu’il apprécie.

Alors Ricardo, comment s’est passée ton intégration chez Euskaltel ?
Bonjour, très bien ! Il faut dire que maintenant je connais bien tous mes coéquipiers et que je me sens bien avec eux.

Es-tu satisfait de ton début de saison ?
Oui, je n’ai pas à me plaindre. J’ai un bon calendrier qui me plait beaucoup.

Dès ta première saison, tu as participé à Paris-Roubaix notamment. Comment t’es-tu senti dans cette course ?
Paris-Roubaix m’impressionne beaucoup ! Les pavés et l’engouement qu’il suscite le rend très spécial.

Tu as aussi disputé la Flèche Wallonne. Le mur de Huy est si difficile que ça ?
(Rires) Oui c’est aussi dur que lorsqu’on le voit à la télévision, mais l’amour du vélo, qui est très présent là-bas, te motive pour continuer à pédaler et franchir ce mur.

Nous n’avons pas vu un Mikel Nieve dans une grande forme avant le Tour d’Italie. Crois-tu qu’il va faire un bon Giro ?
Les jambes reviennent et je crois qu’il peut réussir quelque chose.

Quel est ton calendrier pour les prochaines semaines ?
Je vais courir Valler Rufar la semaine prochaine et ensuite nous verrons suivant ma condition physique.

Tes objectifs sont toujours de te former et d’apprendre ?
Oui. J’ai beaucoup à apprendre dans ce métier. Je suis jeune et je dois continuer d’apprendre rapidement. Je ne peux pas me permettre de me reposer sur mes lauriers.

Crédit photo : Facebook de Ricardo Garcia

Laisser un commentaire