Ferdinand viré, Terry bien présent

John et Rio unis à l’époque (Reuters)

Laurent Blanc l’attendait avec impatience, il n’a pas dû être déçu. La liste des 23 Anglais sélectionnés pour le prochain Euro vient en effet d’être dévoilée. Fraîchement nommé sélectionneur des Three Lions en lieu et place du très populaire Harry Recknapp, Roy Hodgson n’a pas fait dans la dentelle. A la querelle Ferdinand (Rio/Anton) VS Terry, l’ancien coach de WBA a tranché dans le vif en prenant le capitaine des Blues et pas Rio Ferdinand. Autre fait marquant : la présence du jeune Alex Oxlade-Chamberlain. Rooney, suspendu pour les deux premiers matches de poule, sera bien de la partie.

Chamberlain, la surprise du chef

La jurisprudence Theo Walcott 2006 a-t-fait son effet ? Ca y ressemble. Alex Oxlade-Chamberlain est présent dans la liste et c’est plus qu’une surprise. Le jeune milieu de terrain d’Arsenal ne pouvait rêver meilleur début en sélection. A seulement 18 ans, intégrer la sélection de son pays lors d’une compétition majeure comme l’Euro c’est bien le must. Cette trajectoire qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celle de son coéquipier d’Arsenal peut étonner. Après un beau début d’année 2012, Alex est en effet rentré dans le rang. Ses prestations haut de gamme de début 2012 – notamment celle de United (1-2) – avaient fait de lui le chouchou de l’Emirates, mais des blessures sont venues casser sa belle dynamique et Arsenal s’est mis à gagner sans lui. Résultat : un temps de jeu famélique l’attendait à son retour. Mais qu’importe, ce bon vieux Roy semble compter sur son insouciance et sa fougue pour réveiller les bons vieux meubles de cette sélection anglaise…

Retour aux bonnes vieilles recettes

Car des meubles, il y en aura en Ukraine. Malgré une saison en dents de scie, les Lampard, Gerrard et autres Terry seront bien là. Le rajeunissement des entamé sous les ordres du défunt Fabio Capello ne trouvera donc pas d’écho en compétition ; et, en même temps, Hodgson n’avait pas trop le choix. Très importants pendant les qualifications, les Jack Wilshere, Tom Cleverley ou encore Kyle Walker n’y seront pas, pour cause – directe ou indirecte – de blessure . Wilshere n’a pas joué une seule minute avec les Gunners à cause d’une cheville bousillée depuis près d’un an. Cleverley, auteur de deux très bons premiers mois à MU, n’a que trop peu joué depuis sa blessure à la cheville (c’est la loi des séries…) pour prétendre jouer le prochain Euro. Enfin, Walker est forfait de dernière minute, lui aussi pour blessure. Pas non plus d’Adam Johnson, ni de Micah Richards. A la place, les bons vieux Glen Johnson et Stuart Downing, le plus maladroit de tous les Liverpuldiens cette année… C’est à n’y rien comprendre. Il y aura bien les jeunes Mancuniens Danny Welbeck et Phil Jones, mais c’est une maigre consolation pour les supporters anglais. Ces derniers vont encore devoir se taper la soi-disant génération dorée qui s’est avérée être une génération de… losers. Right !

Terry au lieu de Ferdinand

On le sait, ça n’est plus l’amour fou entre Rio Ferdinand et John Terry. Rio en veut à John d’avoir proféré des injures racistes à l’encontre de son petit frère, Anton, joueur de QPR. Normal. Roy Hodgson, lui, ne s’est pas posé 36 questions et a choisi le captitaine des Blues pour mener la défense anglaise. Outre le choix éthique plus que bizarre du nouveau sélectionneur anglais, c’est la décision sportive qui surprend. Si l’aîné des Ferdinand n’a pas fait la saison de sa vie, et c’est un euphémisme, John Terry n’a pas non plus été souverain de son côté. Alors sur quoi repose ce choix, on se demande… Et puis, régler le problème en choisissant un mec comme Jagielka, qui s’est plutôt bien remis de sa grave blessure au genou, n’aurait-il pas été plus judicieux ? Peut-être.

Les indiscutables

Malgré ses deux matches de suspension, Wayne Rooney – indispensable – sera bien là pour mener l’Angleterre en quart de finale. Ashley Cole, qui fait une excellente fin de saison avec Chelsea, et le très régulier Gareth Barry, monteront bien dans l’avion de la British Airlines. Logique. Un temps incertains, Gary Cahill et Scott Parker ne manqueront finalement pas à l’appel, sauf retournement de dernière minute. Young, Milner ou encore Walcott sont les autres joueurs attendus pour cette liste. Enfin, Gerrard, fantôme parmi les fantômes depuis plus de deux saisons sur les bords de la Mersey, sera le capitaine de cette sélection discutée et plus que discutable. Là est peut-être la chance de Blanc et ses hommes.

La liste des 23 :

Gardiens : Joe Hart (Manchester City), Rob Green (West Ham), John Ruddy (Norwich City).
Défenseurs : Glen Johnson (Liverpool), Phil Jones (Manchester United), John Terry (Chelsea), Joleon Lescott (Manchester City), Gary Cahill (Chelsea), Ashley Cole (Chelsea), Leighton Baines (Everton).
Milieux : Theo Walcott (Arsenal), Stewart Downing (Liverpool), Alex Oxlade-Chamberlain (Arsenal), Steven Gerrard (Liverpool), Gareth Barry (Manchester City), Frank Lampard (Chelsea), Scott Parker (Tottenham), Ashley Young (Manchester United), James Milner (Manchester City).
Attaquants : Wayne Rooney (Manchester United), Danny Welbeck (Manchester United), Andy Carroll (Liverpool), Jermain Defoe (Tottenham).

Réservistes :
Jack Butland (Birmingham), Phil Jagielka (Everton), Jordan Henderson (Liverpool), Adam Johnson (Manchester City), Daniel Sturridge (Chelsea).

Crédit photo : Reuters

Laisser un commentaire