En direct du bar, on fait le debrief du début de Tour

Ils sont de retour sur le Tour de France cette année. Encore une fois, pour Culture Sport, Ramuntcho Chorizo, Francis Pastis et Pablo Ricard ont accepté de se livrer au jeu des pronostics, des paris. Les trois amis sont sur la Grande Boucle depuis le début. Ils ont assisté aux neuf premières étapes de Liège à Besançon. Aujourd’hui, c’est repos pour les coureurs. Eux aussi comptent bien en profiter. Avant leur copieux repas, ils nous ont donné rendez-vous pour l’apéro, au Café des sports de Mâcon. Ramuntcho, Francis et Pablo vont revenir sur cette première partie de Tour et se pencher sur les onze prochaines étapes.

Ramuntcho Chorizo (son idole Contador n’est pas là, Tour 2012 sans importance)

Son début de Tour : Moi, vous savez, sans Alberto Contador, mon Tour n’a plus de sens. Je ne sais même pas ce que je fais ici voyez-vous. C’est simplement pour suivre les copains. Faut dire qu’ils m’ont un peu contraint. Ils m’ont dit qu’il n’y avait pas que Contador dans la vie, que le Tour ne se limite pas qu’à sa personne… Oui, d’accord, j’ai beaucoup de respect pour les autres coureurs. Mais bon, c’est quand même Alberto qui a animé les dernières éditions de la Grande Boucle. Comme par hasard, quand il n’était pas là en 2008, c’était un peu bizarre… On a dû se contenter d’une victoire de Sastre, l’Espagnol de rechange quoi. Génial. Cette année ça ne va même pas être un coureur Ibérique qui va remporter le Tour. Un Anglo-Saxon… J’en peux déjà plus. P*tain, déjà qu’un c’est déjà pas top, alors trois sur le podium ! Enfin, heureusement que ce n’est que virtuel. Pour une fois je serais heureux de voir un Italien sur le podium. Et dire que je ne peux même les voir à ces ritals. Mais Nibali, c’est un mec bien. Alberto revient vite ! Remets tout ça vite en place là, un vrai patron, un vrai grimpeur, un vrai Maillot Jaune. Ok, Wiggins a souvent porté la tunique jaune cette année, mais bon, c’était Paris-Nice, le Tour de Romandie et le Critérium du Dauphiné. C’est pas le jaune du Tour. Là il a porté deux jours le paletot, mais ça ne lui va pas ! Ça ne va qu’à Alberto, il est si beau avec.

Les prochaines étapes : Bon, je vais redevenir un peu sérieux tout de même pour vous donner mes quelques prédictions. Pour moi, Wiggins a gagné le Tour. Oui, déjà. Pourquoi ? Déjà, tout le monde a pu voir et constater qu’il a écrasé le chrono à Besançon. Il a également repoussé Cadel Evans comme attendu. Si il veut conserver son titre, l’Australien va devoir attaquer de loin, un peu comme Andy Schleck l’an passé dans la fameuse étape du Galibier. Il pourra également compter sur une défaillance du coureur Britannique, mais bon… Wiggo reprendra certainement le temps perdu lors de l’ultime chrono. Pour moi, le maillot vert est également joué et gagné pour Peter Sagan, impressionnant lors de la première semaine. Van Garderen va peut être garder son maillot blanc… Mais à mon avis il craquera à un moment en montagne. Peut être pas Taaramae. Pour le maillot à pois rien n’est encore fait, le classement va se dessiner et s’affiner dans les prochains jours. Pour les victoires d’étapes ? Je vois bien Greipel gagner encore un sprint, mais Goss aussi. Celui des Champs. Les Français claqueront une deuxième étape, j’en suis sûr, même si je suis un pro Espagnol, ayant des origines Ibériques. Bon voilà ce que je peux dire. Mais bon, on va se revoir à Pau non ? On va en reparler oui.

Francis Pastis (le supporter bien Français, qui aime le saucisson Cochonou)

Son début de Tour : Oui, je sais, je suis très chauvin. Tout le monde me dit que je ressemble à Thierry Adam, que je m’emporte un peu trop vite quand un Français peut gagner ou surtout quand… il gagne ! Je ne vous dis pas mon état lorsque Thibault Pinot a levé les bras, dimanche, à Porrentruy. Ouah le benjamin de l’épreuve qui s’impose déjà comme un grand. Magnifique. Devant ma télé, dans le camping-car, j’en pleurais presque de bonheur. Je vous jure. En plus Marc Madiot était tellement touchant, transcendé dans sa voiture. J’étais pareil, sauf que le petit Pinot, lui, ne m’entendait pas. Le cœur y était pourtant. En tout cas, ce jour-là Ramuntcho et Pablo, il ne fallait pas qu’ils me dérangent ! C’était le seul jour où j’étais heureux sur ce Tour. Ok, les Français se sont échappés mais bon. Chavanel m’a un peu fait rêver au début, lors du prologue. A Boulogne il aurait pu prendre le Maillot Jaune. Mais non. Nous n’avons porté aucun maillot distinctif depuis le début. Certes, les bleus ont gagné trois prix de la combativité avec Nicolas Edet, Anthony Roux et Mathieu Ladagnous. Mais ce n’est pas assez. Enfin bon bref, merci Thibault. Le Pinot était bon. Goûteux, frais et fruité.

Les prochaines étapes : Boh, ce que je vois ? Deux ou trois victoires Françaises. Au moins ! Une de Sylvain Chavanel déjà, pour commencer. Le coureur d’Omega Pharma est en cannes ! On pourrait presque le dérouler le tapis rouge. Je pense que Wiggins va lui laisser un bon de sortie quand même dès demain ! Il a huit minutes de retard sur le Britannique mais bon, je le vois bien s’échapper vers Bellegarde-sur-Valserine. Le col de Richemond est bien placé (à vingt kilomètres de l’arrivée) pour coller une mine et s’extirper du groupe de tête. Après un coureur comme Thomas Voeckler va lui aussi vouloir faire un petit quelque chose. En 2009 et 2010, il gagne une étape, l’an passé, il porte le Maillot Jaune. Il ne peut pas terminer la Grande Boucle sans rien ! Tiens, je le vois bien faire, à nouveau, un numéro vers Bagnères-de-Luchon. Comme il y a deux ans ! La troisième victoire tricolore, je ne sais pas qui va la claquer. Mais bon, le coureur va forcément sortir d’une échappée. Peut être dimanche vers Foix ? Un Casar, encore Pinot ? Peut être Gallopin. Il est bien aussi, en forme. On verra bien…

Pablo Ricard (boit trop donc les pronostics sont souvent faux et un peu fous)

Son début de Tour : Mon début de Tour ? Au Ricard bien sûr ! Bon d’accord au prologue je voyais une victoire de Patrick Gretsch, mais au final je ne suis pas passé si loin. Pour moi, la première étape était pour Samuel Dumoulin, mais je crois qu’il était au four et au moulin. Hier au chrono je voyais Andreas Klöden s’imposer, hélas il n’a fait que dixième. Moi qui passe tout mon temps au bar, j’ai donc parié dans tous les espaces PMU où je suis passé… Bon, j’ai perdu beaucoup d’argent mais bon, ce n’est pas grave. Si je dis que Peter Velits va gagner le Tour… Si je mise sur lui, et qu’il gagne… Je suis remboursé non ? Sa côte est de 450 ? Pas grave, il va gagner oui. Il a fait troisième de la Vuelta, il peut bien s’imposer en France non ? (il demande un quatrième verre de Ricard). J’ai confiance en lui. Wiggins à côté ce n’est qu’un piètre vainqueur du Dauphiné. Evans il a juste gagné le Tour de France l’an passé, c’est rien ça. Peter Velits il a été champion du Monde ! (ses deux amis lui rappellent qu’il a été sacré en catégorie qu’en espoirs et qu’Evans a été titré en élites et Wiggins sur la piste). Enfin bon… Que voulez vous savoir de plus ? David Moncoutié va ramener le maillot blanc à Paris. (il mime les pois sur son tee-shirt).

Les prochaines étapes : 10e étape : victoire de Christophe Kern, 11e : victoire de David Moncoutié, 12e : Sandy Casar, 13e : Samuel Dumoulin, 14e : Tony Gallopin, 15e : Arthur Vichot, 16e : Thomas Voeckler, 17e : Jérôme Coppel, 18e : Pierrick Fédrigo, 19e : Sylvain Chavanel, 20e : Jimmy Engoulvent. Le Maillot Jaune, pour moi, ça sera bien sûr Peter Velits. Avec lui sur le podium, il y aura Maxime Monfort et Haimar Zubeldia. Pour le maillot vert, c’est Edvald Boasson Hagen qui va l’avoir parce que les autres vont tous chuter. Maillot blanc : Rafael Valls. Pourquoi ? Parce qu’en 2010, il avait fait une belle étape vers la Station des Rousses. Moncoutié aura la varicelle sur les Champs-Elysées (il trouve sa blague drôle, il rit). Pour le classement par équipes, ça sera l’équipe Cochonou qui gagnera.

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac’ @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l’UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Laisser un commentaire