London 2012 : Les frères Borlée et Tia Hellebaut en chefs de file

Une médaille d’or et une d’argent. Tel était le bilan belge des Jeux Olympiques chinois. Quatre ans après, le Comité Olympique Belge se veut encore plus ambitieux. Avec une délégation de 115 athlètes, la plus fournie depuis 1952 et les JO de Helsinki, la Belgique espère égaler la performance des olympiades américaines d’Atlanta où les athlètes noir-jaune-rouges avaient ramené six médailles.

C’est aujourd’hui que sera donné le coup d’envoi des compétitions dans le stade olympique avec les premières épreuves d’athlétisme. Moment évidemment très attendu par toute la Belgique puisque notre petit pays devrait être à la fête dans les jours à venir avec, on l’espère, une médaille à la clé.

L’attente est énorme. L’espoir de tout un peuple repose presque uniquement sur les épaules des frères Borlée. Jonathan et Kevin peuvent nous faire rêver, ils peuvent créer l’exploit face aux grandes nations de l’athlétisme. Faire retentir la Brabançonne dans l’enceinte du stade olympique de Londres sera sans doute mission impossible, mais pour le reste tout semble envisageable. Avec le relais 4X400m dans lequel ils seront associés à Antoine Gillet et Jente Bouckaert (Niels Duerinck étant réserviste), il nous est permis de rêver. Récemment sacrés champions d’Europe de la discipline, nos boys avaient terminé cinquième il y a quatre ans à Pékin, et successivement quatrième et cinquième des championnats du monde de Berlin en 2009 et de Daegu l’année dernière. Face aux Etats-Unis, la tâche sera sans doute trop grande pour nos petits belges, le match pour une médaille se fera donc vraisemblablement avec la Jamaïque, la Grande-Bretagne, la Russie ou encore Trinidad. Toutefois, tout le monde sait que l’exercice peut se révéler périlleux et que personne n’est à l’abri d’un mauvais passage de témoin. Il faudra donc y croire jusqu’au bout. Individuellement, Kévin sera bien évidemment en lice sur le 400m, tout comme son frère qui, quant à lui, doublera avec le 200m. Sur leur distance de prédilection, les jumeaux peuvent espérer toucher le rêve du bout des doigts. L’objectif premier sera d’atteindre bien évidemment la finale et il faudra s’employer car la concurrence sera très rude. En finale, tout scénario sera alors envisageable. Tout deux feront leur entrée en lice samedi avec les séries du 400m, tandis que notre relais n’entrera en action que dans une semaine.

Autre grand espoir de notre délégation cette année, notre fantastique porte-drapeau captera également une grande partie de notre attention dans les jours à venir. Tia Hellebaut est en effet bien déterminée à défendre son titre olympique comme une lionne. Avec une barre de 1m97 franchi lors du meeting de la Diamond League à Londres, l’Anversoise peut également prétendre à un podium. Avec le forfait de Blanka Vlasic, le concours semble s’être encore plus ouvert et les principales adversaires de notre compatriote seront plus que probablement la Russe Anna Chicherova, championne du monde à Daegu ainsi que l’américaine Chaunte Howard. Les qualifications auront lieux jeudi et la grande finale, pendant laquelle nous espérons que Tia brillera, se déroulera samedi prochain.

D’autres très bonnes performances peuvent être attendues, notamment de la part de Hans Van Alphen qui a réalisé en mai dernier la meilleure performance mondiale au décathlon avec un total de 8 519 pts, explosant par la même occasion le record de Belgique. L’Anversois a donc un joli coup à jouer à Londres. Un top 5 semble dans ses cordes mais certains sont d’ores et déjà convaincus qu’il sera en mesure de rivaliser pour une place sur le podium.

Pour le reste de notre délégation, l’ambition sera moindre. Pour Svetlana Bolshakova, l’objectif sera tout d’abord d’atteindre la finale. Notre triple-sauteuse, médaillée de bronze des championnats d’Europe de 2010, devra toutefois batailler pour terminer parmi les douze meilleures. Il faudra en effet sauter au-delà de 14m40 pour être certaine de participer à la bagarre finale. Ensuite, spécialiste des épreuves combinées au même titre que Hans Van Alphen, Sara Aerts sera finalement bien présente sur ces Jeux Olympiques. Blessée dès la première épreuve à l’Euro d’Helsinki en juin dernier, notre heptathlonienne avait du se soumettre à un test physique pour obtenir définitivement son billet pour Londres. Son objectif sera avant tout de battre son record personnel de 6084 points et de terminer aux alentours de la quinzième place. Sur 400m haies, Elodie Ouedraogo tentera quant à elle d’atteindre le stade des demi-finales et d’approcher son meilleur temps pour n’avoir aucun regret. Pour rappel, il y a quatre ans, elle avait été médaillée d’argent à Pékin avec le relais 4X100m. Sur la même distance, Michael Bultheel tentera également d’aller jusqu’en demi-finale comme il a pu le faire aux derniers championnats d’Europe. Eline Berings et Anne Zagré défendront nos couleurs sur 100m haies dès lundi, Adrien Deghelt débutera quant à lui mardi avec le premier tour du 110m haies et enfin Almensch Belete, d’origine éthiopienne mais récemment naturalisée, concourra sur le 5000m.

Crédit photo : Belga

Laisser un commentaire