Grand Prix de Belgique : Button passe la seconde

Après cinq semaines de sevrage, les fans de F1 retrouvent leurs pilotes favoris sur le mythique tracé de Spa-Francorchamps ! Le paddock mise gros sur une cinquième victoire de Kimi Raïkkönen (Lotus) ici ; le Finlandais se sent comme chez lui sur le circuit le plus long du calendrier ( 7 km), avec en point d’orgue la mythique montée vers le Raidillon via l’Eau Rouge !

Pour la reprise, Jenson Button (McLaren) a bien révisé ses fondamentaux puisqu’il signe sa première pole position depuis Monaco en 2009 ! Kamui Kobayashi (Sauber) est l’invité surprise sur la première ligne. Maldonado (Williams) avait signé la troisième perf’ sur la piste mais a été rétrogradé de cinq positions pour avoir gêné Hülkenberg (Sahara Force India). Les Red Bull de Vettel et Webber se retrouvent au milieu de la grille, avec respectivement les dixièmes et douzièmes rangs.

Le départ est donné sous un soleil retrouvé. Le ciel va cependant vite tomber sur la tête de Fernando Alonso (Ferrari). En oubliant Lewis Hamilton (McLaren) sur sa droite, Romain Grosjean (Lotus) serre tellement la McLaren que les roues s’engrennent. Dans son élan, le Français harponne Alonso et tournoie dans les airs ! Les deux Sauber font également les frais de ce carambolage impressionnant. Pas de dégâts corporels à noter, mais le leader du championnat est out. Les adversaires de l’Espagnol peuvent donc reprendre de précieux points ! Les Force India (Hülkenberg 3ème et Di Resta 4ème) ainsi que les Toro Rosso (Ricciardo 6ème et Vergne 7ème) se révèlent comme les invités surprises de ces premiers mètres.

La voiture de sécurité calme les esprits pendant cinq tours. Puis, Button relance efficacement la machine. Raïkkönen ne semble pas dans le rythme, en se faisant passer par Hülkenberg et Schumacher (Mercedes-AMG). Ce dernier fête ici-même son 300ème départ en GP, de quoi le motiver ! Di Resta est le premier homme à passer par les stands au onzième passage. A la faveur des arrêts, Raïkkönen repasse Hülkenberg.

Décidément, les deux champions du monde que sont Kimi Raïkkönen et Michael Schumacher ne se quittent plus. Au trente-quatrième tour, le Finlandais effectue un fantastique dépassement dans l’Eau Rouge ! Les passionnés de F1 se souviennent logiquement d’une manœuvre similaire de Webber sur Alonso l’an dernier ; il faut avoir du courage pour aborder cette courbe à deux de front.

Grâce à une stratégie à un seul pit-stop, Sebastian Vettel remonte inlassablement au classement. Le pilote Red Bull s’installe à la dernière marche du podium jusqu’au second arrêt de Schumacher, imprévu celui-là. L’Allemand contient les derniers assauts de Raïkkönen sans problèmes.

A l’avant, pas de soucis pour Jenson Button. Parti premier, il a géré sa course de bout en bout ! L’Anglais a parfaitement redressé la barre en signant sa seconde victoire après Melbourne, lui qui a tant souffert des pneus Pirelli durant ces derniers mois. Mention très bien pour Hülkenberg qui, contrairement à son équipier, a su se maintenir en quatrième place ; Massa (Ferrari) a réalisé une honnête course pour finir cinquième. Pas de mention en revanche pour Mark Webber qui ne termine qu’à la sixième place, devant Schumacher et Vergne.

Au championnat des pilotes, Alonso reste tout de même en tête, Webber rétrograde d’un rang à la faveur de son équipier, second à 24 points. Il semblerait que Hamilton n’ait plus beaucoup de chance de rafler la couronne ; il accuse 47 unités de retard…

Red Bull se maintient en première place des constructeurs, devançant McLaren de 54 points.

Prochaine manche dans une semaine sur le tracé ultra-rapide de Monza !

Retrouvez l’actu F1 avec notre partenaire Sport Auto et par le biais de son journaliste Thibault Larue, via son blogA partir de 20 heures, vous pourrez également télécharger le numéro 12 de l’iMagF1.

Crédit photos : site officiel du championnat du Monde de Formule 1

Laisser un commentaire