Matthieu Péché : « Un championnat du Monde à la maison est vraiment attrayant »

Après avoir repris le chemin de l’entrainement, Matthieu Péché et Gauthier Klauss, ont disputé leurs premières compétitions de la saison. Une année 2013 qui commence bien pour nos deux céistes avec déjà un succès dans leur escarcelle. Matthieu nous parlera également du Mondial 2017 qui se déroulera à Pau, ville où ils s’entraînent et cité de leur ami et « grand-frère » Tony Estanguet.

Matthieu et Gauthier en 2010

La nouvelle est tombée il y a quelques jours. Les Mondiaux 2017 de canoë-kayak auront lieu à Pau. Avez-vous contribué à ce succès ? C’est Tony Estanguet qui doit être ivre de bonheur ! Vous voyez-vous devenir, avec Gauthier Klauss, champions du Monde dans cinq ans sur le bassin d’eaux vives de Pau ?
Pour la candidature de Pau 2017, nous n’avons rien fait. Tony et la fédé ont travaillé dur et c’est plutôt cool que cela est passé. C’est sûr que la présence de Tony a penché dans la balance et c’est encore mieux que lui même prenne du temps pour tout cela ! Après 2017 est un peu dans l’ombre des Jeux Olympiques pour nous, mais cela n’enlève en rien qu’un championnat du Monde à la maison (par procuration) est vraiment attrayant et c’est sûr que l’on va pas arrêter nos carrières en 2016 (après Rio, ndlr) !

Il y a environ un mois, vous avez glané votre première victoire de l’année lors des Eurolympiques. Quel est le but de cette épreuve ? Rassembler tous les césistes d’Europe la saison après les Jeux ? Vous avez également cédé aux sirènes du phénomène web, le Harlem Shake !
Les Eurolympiques sont une série de quatre courses, toutes disputées en Bretagne (Roches du Diable : deux courses, Lochrist : une course et Lannion une autre course), qui se déroulent chaque année post Olympique. C’est l’occasion de se rendre sur le circuit national et de se jauger à la sortie de l’hiver ! Surtout pour nous qui avions fait une « pause » afin de valider notre stage en entreprise. En plus, c’était la période Harlem Shake donc on s’est mis dans le trip et c’était vraiment cool à faire !

Wadi Adventure International Canoe Slalom Training Camp 2013Vous êtes allés vous préparer aux Emirats Arabes Unis, les installations sont-elles biens ?
Nous avons choisi d’aller à Al Ain (à une heure trente de Dubaï) car ce n’était tout d’abord pas prévu et ensuite parce que c’était deux fois moins loin que l’Australie, deux fois moins cher et parce qu’il y avait deux fois moins de décalage horaire ! Et c’était un pays que l’on avait pas encore visité ! Tester c’est l’adopter ! Vraiment top. Ils n’ont pas fait ça à moitié !

Un petit mot sur le parcours héroïque du club de foot de votre ville natale, Epinal, qui a battu successivement Lyon (en 32èmes de finale) et Nantes (en 16èmes de finale) en Coupe de France ! Tant que nous sommes dans l’omnisport, parlons de l’autre grand club de votre commune, les Dauphins d’Epinal qui jouent en Ligue Magnus. A la fin de la saison régulière, les Dauphins ont terminé une place devant le premier relégable. Ils ont eu donc chaud. Mais lors des séries éliminatoires, ils ont battu Dijon (le cinquième) et Chamonix (le quatrième). Là ils sont arrivés jusqu’au stade des demies et disputent une place en finale face aux premiers de la phase régulière Angers. Plutôt fou !
Avec Gauthier, nous sommes vraiment fiers de venir d’Epinal. On le revendique, même avant les exploits du SAS. On se revendique spinaliens pur souche. Après c’est un souhait de la mairie d’aider un peu chaque association sportive de la ville, donc généralement tout le monde est logé à la même enseigne. Même si le bassin de kayak devient un peu vétuste à Epinal (ère Seguin). Gauthier était au match contre Lyon (moi j’étais au ski de fond), et on a assisté tous les deux au match contre Nantes, et on était aux Eurolympiques dans un bar supporter Epinal contre Lens ! Après nous n’avons pas trop de contacts avec les « footeux » d’Epinal, plus avec les hockeyeurs. Nous les connaissons tous à peu près, surtout les jeunes avec qui nous sortons sur Epinal, quand nous y sommes.

Bonus

La vidéo de leur préparation dans les Emirats Arabes Unis.
http://vimeo.com/59650983

A lire également

Carnet #2 : « Maintenant que Tony n’est plus là, que vont faire les médias avec le canoë ? »
Carnet #1 : « Quatrièmes aux JO, sur le coup, ça fait mal »
Interview d’après JO : « Les Jeux Olympiques sont un rêve de gosse »

Crédit photos : compte Facebook de Matthieu Péché et Gauthier Klauss

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Laisser un commentaire