Grand Prix d’Inde : le baromètre

Et voilà. Sebastian Vettel entre dans le panthéon des grands de la Formule 1 par la… grande porte. Quatrième titre de champion du monde consécutif. Du jamais vu pour un pilote tout juste âgé de 26 ans. Le titre de l’Allemand a un peu fait oublier la performance de Romain Grosjean, auteur d’une fantastique remontée (+ 14 places), qui s’est hissé pour la troisième fois de suite sur le podium.

234255

En hausse

Sebastian Vettel (Red Bull)
Sebastian Vettel est un des plus grands pilotes de l’Histoire de la Formule 1. Ce n’est pas l’auteur de ces lignes qui l’annonce, mais bien son palmarès : 4 titres de champion du monde de rang, du jamais vu depuis M.Schumacher (2000-2004). Il rejoint « Le Professeur » Alain Prost (1985-86,89,93). De plus, avec une sixième victoire consécutive, il se rapproche du record de sept succès à la suite détenu par Ascari et Schumi. Qui aurait pu prévoir une telle domination lorsque cet adolescent souriant de 19 ans débarqua dans le paddock de la F1 en 2006 pour effectuer des essais avec BMW-Sauber ? Aujourd’hui, Sebastian Vettel n’est plus « Baby Schumi », il s’est construit un palmarès fort enviable, et non exhaustif !
Après la ligne, Vettel a savouré ce titre comme si c’était le premier, en réalisant des donuts. Les images d’après-course démontrent sa rage de vaincre, et sa soif de victoire. Deviendrait-il « Le Cannibale » motorisé ? Une chose est certaine : Vettel n’a pas fini d’éclabousser la F1 de son talent !

Nico Rosberg (Mercedes-AMG)
Cela faisait depuis Silverstone en juin dernier (victoire) que Rosberg n’était pas monté sur le podium. Cette longue période de disette avait assez duré pour l’Allemand, qui a pris les choses en main ce dimanche. Après un début de course dans les échappements de Felipe Massa (Ferrari), le fils du champion 1982 Keke Rosberg a modifié sa stratégie afin d’avoir une piste claire. Bien lui en prit car il doublait ainsi le Brésilien, et même Räikkönen en bénéficiant de pneus plus frais. Cette seconde place lui permet de talonner Mark Webber (Red Bull) au classement des pilotes ; sa formation reprenant le rang de dauphin à Ferrari chez les constructeurs.

Romain Grosjean sauve sa qualification ratée !

Romain Grosjean sauve sa qualification ratée !

Romain Grosjean (Lotus)
Peu de monde aurait osé miser sur un troisième podium consécutif du Français ! En effet, au sortir de la qualification, les critiques pleuvaient sur Romain. Était-il responsable de cette contre-performance en Q1 (dix-septième temps), ou bien les stratèges Lotus étaient en faute ? Quoi qu’il en soit, une arrivée dans le haut du classement semblait compromise. Que nenni ! Grosjean a misé sur une stratégie osée à un unique arrêt aux stands. Regardez les statistiques : la Lotus E21 a roulé durant les 47 derniers tours avec des pneus durs, un fait rare ! Cette tactique était extrêmement risquée, Kimi Räikkönen (Lotus) nous l’a prouvé en dégringolant de la hiérarchie dans les dernières minutes. Le Français a su ménager sa monture afin de se frayer un chemin vers la troisième marche du podium. Le rendez-vous indien a démontré sa ténacité et son sang-froid suivant les aléas de la discipline.

En baisse

Mark Webber (Red Bull)
Le chat noir de la Formule 1, c’est lui ! Le vétéran Mark Webber a (encore) dû renoncer sur problème mécanique, alors qu’une victoire était envisageable. Cette fois, c’est la boîte de vitesse qui a fait des siennes. L’Australien gardait pourtant le sourire en retirant son casque. Il ne court désormais que pour le plaisir, il n’a plus d’ambitions au championnat sinon d’inscrire une dernière victoire avant sa retraite.

Fernando Alonso (Ferrari) 
Un week-end certainement à oublier pour l’Espagnol. D’une part, Vettel est officiellement champion du monde ; Alonso a donc échoué dans sa quête du titre pour la seconde fois consécutive. D’autre part, son équipe doit préserver sa seconde place au championnat des constructeurs ; or, le double champion du monde a réalisé une course anonyme pour franchir la ligne aux portes des points, onzième. Néanmoins, le pilote ayant inscrit le plus grand nombre de points en F1 (bien aidé il est vrai par le nouveau barème en vigueur depuis 2010) a rencontré de nombreux soucis : accrochage, aileron avant abîmé, direction modifié, trafic…

Crédits photos : GPUpdate.net

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s