Le Japon accueille le rugby Basque

Et si c’était la belle histoire de ce rugby Basque en pleine perdition ? Une équipe de lycéens va représenter sa région à l’autre bout du monde pour participer au Sanix World Rugby Youth Tournament. Comme son nom ne l’indique peut être pas, ce tournoi se déroulera au Japon, plus précisément à Fukuoka (du 28 avril au 5 mai). Cette année l’équipe qui représentera la France sera le lycée Louis de Foix de Bayonne. Entre la générosité d’un milliardaire Japonais et une pesée de jambon, Culture Sport vous présente la belle aventure qui attend ces lycéens.

Culture Sport Le Rugby Basque au Japon

Il semblerait qu’une flamme s’estompe dans les rues de Bayonne. Une flamme pourtant bien vive il y a de ça quelques années, attisée par la rivalité de la ville voisine Biarritz. Cette flamme s’appelle le rugby et que ce soit à Bayonne ou à Biarritz les mauvais résultats des deux équipes ont eu raison de la ferveur qui règne habituellement. Cependant doit-on juger un sport par sa pratique au plus haut niveau ? Il faut espérer que non. Quand bien même les deux équipes s’affronteront en Fédérale, supportées par trois bérets et un tondu, la passion du rugby dans cette région subsistera ! Sans vouloir démontrer quoique ce soit, cette jeune équipe de lycéens accompagnée par ses entraîneurs et l’UNSS (Union Nationale du Sport Scolaire) en sont la preuve. Ils défendront fièrement la région et sa culture pour le rugby jusqu’au Japon pour participer au Sanix World Rugby Youth Tournament.

La délégation Française sera composée de joueurs Basques disputant pour la plupart le championnat national de leur catégorie (voir la liste ci-dessous). Beaucoup de joueurs portent les couleurs des deux équipes rivales Biarritz et Bayonne. Mais aucune animosité n’est venue perturber la sélection qui prépare ce tournoi avec sérénité et décontraction. L’équipe sera coachée par deux anciens joueurs de l’Aviron Bayonnais et aussi professeurs d’EPS Peio Alvarez et Patrick Perrier. Ce dernier a même eu quatre capes en équipe de France au début des années 80. Sur le papier, l’équipe semble avoir une bonne gueule comme dirait l’autre… Les joueurs aspireront à faire aussi bien que leurs homologues Dacquois, vainqueur du tournoi en 2009, et ainsi, rendre l’histoire encore plus belle.

Culture Sport Le Rugby Basque au Japon France 3 Pays Basque

Une histoire de générosité…

Ce tournoi est en quelque sorte une Coupe du Monde (non institutionnelle) de rugby lycéen qui a lieu chaque année. Il n’est pas question de faire une simple représentation. Dans ce tournoi règne le fair-play et l’excellence. C’est en tout cas l’image que cherche à donner l’organisateur Sin-Ichi Munemasa, PDG du groupe Sanix (entreprise Japonaise spécialisée dans l’énergie). Ce milliardaire Japonais souhaite développer le sport et notamment le sport scolaire en organisant des tournois dans plusieurs disciplines comme le football et le handball. Et lorsque monsieur Munemasa décide d’organiser un tournoi, il ne fait pas les choses à moitié. Une fois arrivée sur le territoire Japonais, les équipes invitées sont totalement prises en charge et ont à disposition un dispositif d’entrainement remarquable. L’hôte Japonais invite chaque année huit des plus grandes nations du ballon ovale afin de s’affronter et de se mesurer à huit autres équipes du pays.

Le chemin qui mène l’équipe au pays du soleil levant fut une épreuve pour l’équipe organisatrice. En effet, bien que le séjour soit pris en charge, les billets d’avion étaient à la charge des joueurs. L’UNSS s’est donc démené à trouver des sponsors pour alléger la somme que doivent débourser les familles. Et tous les moyens sont bons. De nombreuses entreprises ont répondu à cet appel de générosité. Peio le coach à même organisé le jeu de la pesée du jambon sur le marché de Bayonne, où chaque participant pouvait pronostiquer sur le poids de ce jambon. Cela pourrait presque donner des idées à la Française des Jeux !

Culture Sport Le Rugby Basque au Japon entrainement touche

Une histoire de partage…

Le rugby Japonais ne vit pas non plus ses premières heures ! Là encore, la culture du rugby n’est pas représentative de son plus niveau de pratique. Il est vrai que l’équipe nationale ne brille pas encore sur la scène internationale malgré sa treizième place au classement IRB, juste devant… l’Italie. Le jeu existe au Japon depuis plus d’un siècle et l’apport de joueurs et d’entraîneurs étrangers a permis au rugby de fortement se développer. La Coupe du Monde 2019 aura même lieu sur ces terres Asiatiques. Le Sanix offrira donc une occasion unique aux huit équipes de jeunes Japonais de confronter et de partager leurs jeux avec le rugby international.

Ces jeunes joueurs vont vivre une expérience sportive unique. Et l’engouement qui tourne autour de ce départ ne fait que le rappeler. Go Boys !

En savoir plus

Les 16 équipes engagées

Les équipes étrangères

St Edmund’s College (Australie)
Shawnigan Lake School (Canada)
SGS Filton College (Angleterre)
Lycee Louis de Foix (France)
Pucheonbuk High School (Corée du Sud)
Hamilton Boys’ High School (Nouvelle Zélande)
Paar Boys’ High School (Afrique du Sud)
The British Schools (Uruguay)

Les équipes Japonaises

Keio Senior High School (Kanagawa)
Toin Gakuen High School (Kanagawa)
Osaka Toin High School (Osaka)
Josho Gakuen High School (Osaka)
Tokai University Gyosei High School (Osaka)
Gose Industrial High School (Nara)
Chikushi High School (Fukuoka)
Higashi Fukuoka High School (Fukuoka)

L’effectif

Culture Sport joueurs Lycée Louis de Foix Bayonne
Les joueurs

Yann Dehez, Jean Berthoumieu, Guillaume Tartas, César Martinez, Martin Asserquet, Lucas Laveau, Yan Lestrade, Thomas Chieux, Yannick Darricau, Peio Etchelecou, Vincent Pinon, Paul Larzabal, Sébastien Camiade, David Ducout, Guillaume Echeveste, Pierre Izopet, Clément Batbedat, Quentin Roudaut, Mathieu Jauréguiberry, Yon Hourcade, Joel Garbiso, Jon Bidart (cap.), Anthony Lasserre, Fabien Olascuaga, Guillaume Etchart et Thomas Lagourgue

Les coachs

Peyo Alvarez et Patrick Perrier

Article rédigé par Jean-Félix Pomier / Crédit photos : Le Rugby Basque au Japon

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac’ @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l’UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

There is one comment

Laisser un commentaire