Un Paris-Roubaix miniature en plein Tour

Demain, au menu du restau du Tour, pavés du Nord. Pour la première fois depuis 2010, quelques secteurs, empruntés lors de la Reine des classiques, font leur grand retour dans la Grande Boucle. Pour la victoire d’étape, nous avons recensé cinq coureurs capables de s’imposer. Cinq hommes au départ du Tour qui pourraient lever les bras juste devant la Tranchée d’Arenberg, un des endroits stratégiques de Paris-Roubaix.

Les anciens vainqueurs de Paris-Roubaix

Fabian Cancellara (Sui, Trek Factory Racing)

Culture Sport Fabian Cancellara

Le Suisse s’est chauffé bien comme il faut. Lors du premier jour de course, le triple vainqueur de Paris-Roubaix a tenté de se faire la malle dans le dernier kilomètre, comme à Compiègne en 2007. Cette fois, pas de victoire d’étape au bout, pas de Maillot Jaune non plus. Pour se venger de s’être fait reprendre à quelques mètres de la ligne, Cancellara devrait passer à nouveau à l’offensive sur les pavés. De toute façon, le coureur Helvète va devoir se mettre au service de son leader Fränk Schleck. Le Luxembourgeois avait par ailleurs chuté il y a quatre ans, provoquant ainsi un mini-séisme dans la caravane du Tour. En 2010, Spartacus, avait effectué la course à l’avant pour Andy. Du coup, il était là, dans la course pour la victoire d’étape. Ce scénario se répétera-t-il demain ? Une chose est sûre, il pointe à trente-cinq secondes de Vincenzo Nibali au général. Tout reste donc possible pour aller chercher un vingt-neuvième Maillot Jaune… Comme en 2010.

Tour de France 2010 : 6ème dans le même temps que Thor Hushovd
Paris-Roubaix : meilleure performance : vainqueur en 2013, 2010, 2006 / autres places d’honneur : 2ème en 2008 et 2011, 3ème en 2014

Niki Terpstra (Hol, Omega Pharma-Quick Step)

C’est le dernier vainqueur de Paris-Roubaix. Le tenant du tire quoi. Victime d’une chute pendant l’étape aujourd’hui, Terpstra semble être reparti sans trop de bobos. Tant mieux car le coureur Hollandais est un des favoris pour la victoire d’étape demain. Il est prêt à en découdre. Ce tweet posté après l’arrivée, à Lille, le démontre. En route vers le doublé ? S’il parvient à triompher, Niki fera un peu oublier l’absence du Cav’.

Tour de France 2010 : non partant lors de la troisième étape
Paris-Roubaix : meilleure performance : vainqueur en 2014 / autre place d’honneur : 3ème en 2013

Johan Vansummeren (Bel, Garmin-Sharp)

Vainqueur surprise dans l’Enfer du Nord en 2011 et dans le coup, un an plus tôt, sur le Tour, le coureur Belge sera à surveiller de près. Malgré son manque de résultats probants dans les courses pavées, depuis sa neuvième place dans Paris-Roubaix en 2012, le géant du peloton peut se montrer dangereux entre Ypres et Arenberg.

Tour de France 2010 : 7ème à 53 sec de Thor Hushovd
Paris-Roubaix : meilleure performance : vainqueur en 2011

Attention à…

Sep Vanmarcke (Bel, Belkin)

Culture Sport Sep Vanmarcke

Une année c’est sûr, il lèvera les bras dans le vélodrome de Roubaix. Deuxième l’an passé, passé tout près de battre Fabian Cancellara au sprint, Vanmarcke a démontré toutes ses qualités. Il sera très certainement sollicité pour protéger son leader, Bauke Mollema. Il se retrouvera certainement dans la même posture que son bourreau Helvète. Alors pourquoi pas ?

Tour de France 2010 : pas au départ
Paris-Roubaix : meilleure performance : 2ème en 2013

John Degenkolb (All, Giant-Shimano)

Après avoir bossé, avec succès, pour son pote Marcel Kittel, vainqueur des trois premiers sprints de ce Tour 2014, John Degenkolb va pouvoir, sans doute, jouer sa carte perso. Sa deuxième place acquise dans le vélodrome de Roubaix cette année, devrait lui permettre de décrocher un statut de leader au sein de sa formation, de sérieux outsider dans le peloton. Alors, allons nous revoir cette scène demain ?

Tour de France 2010 : pas au départ
Paris-Roubaix : meilleure performance : 2ème en 2014

Les grands absents

Tom Boonen (Bel, Omega Pharma-Quick Step)

Avec son pedigree sur les classiques Flandriennes, Boonen aurait légitimement pu se mêler à la lutte demain. Mais il en a décidé autrement, jugeant que sa formation n’aurait pas spécialement besoin de lui cette année encore (c’est la troisième édition consécutive qu’il loupe). Finalement, le champion du monde 2005 n’aura connu les pavés qu’à une seule reprise sur les routes du Tour, c’était un an plus tôt – l’année de ses premiers succès dans la Grande Boucle, entre Waterloo et Wasquehal. A l’arrivée, un sprint massif a été disputé et remporté par Jean-Patrick Nazon. Boonen avait échoué au pied du podium.

Tour de France 2010 : pas au départ
Paris-Roubaix : meilleure performance : vainqueur en 2012, 2009, 2008, 2005 / autres places d’honneur : 2ème en 2006, 3ème en 2002

Thor Hushovd (Nor, BMC Racing Team)

Quelques jours avant le grand départ de Leeds, le Norvégien annonçait son retrait des pelotons en fin de saison. L’ancien double maillot vert (2005 et 2009) n’a plus mis le pied dans la Grande Boucle depuis trois ans – comme Boonen tiens – alors qu’il était systématiquement aligné, par ses différentes équipes, depuis l’édition 2000. Il n’empêche que le Viking aurait eu les aptitudes pour conserver son titre (honorifique) dans l’étape des pavés du Tour. C’est bien lui, en effet, qui s’était imposé en 2010 à Arenberg-Porte du Hainaut. Hélas, ça ne suit plus tellement, physiquement, depuis qu’il a contracté cette satanée mononucléose, il y a deux saisons. Ce qui a contraint Thor de mettre un terme à sa belle carrière.

Tour de France 2010 : vainqueur de l’étape devant Geraint Thomas et Cadel Evans
Paris-Roubaix : meilleure performance : 2ème en 2010 / autres places d’honneur : 3ème en 2009

A suivre aussi !

Peter Sagan (Cannondale), Lars Boom (Belkin), Geraint Thomas (Sky), Sebastian Langeveld (Garmin-Sharp), Greg Van Avermaet (BMC Racing), Alexander Kristoff (Katusha), Lars Bak (Lotto-Belisol), Bernhard Eisel (Sky).

Crédit photos : Pages Facebook officielles de l’équipe Trek Factory Racing et Belkin

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Laisser un commentaire