Yann Maillet : « Anglet est en danger de mort »

ROLLER HOCKEY. Nous devons l’avouer, alors que nous suivions les Artzak depuis le début de la saison, nous avons connu un petit moment de creux dans notre rubrique qui leur est dédiée du fait de nos études. Mais là, nous étions obligés de rédiger au moins un petit article sur le club Basque. Ce club nous tient à cœur depuis que Maxence Châble vous l’a présenté en décembre 2010. Triples champions de France et doubles vice-champions d’Europe dans cette dernière décennie, les Artzak sont au bord du gouffre. Nous sommes allés demander au journaliste spécialisé Yann Maillet ce qui se passait.

Culture Sport Yann Maillet

La parole est donnée à… Yann Maillet, responsable du roller hockey pour Slapshot Magazine, ancien rédacteur en chef de Roller Hockey and Fun.

Culture Sport : Quel bilan sportif pouvons-nous tirer pour les Angloys en cette fin de mois de février ?

Yann Maillet : Si on considère qu’Anglet, depuis plusieurs saisons, ne cesse de perdre des joueurs importants et que pour combler ces espaces il a fallu, à la direction sportive, faire monter des garçons de N2, on voit un bon parcours. Après, si on regarde ce qu’était Anglet il y a encore peu, on aura vite fait de s’étonner de son positionnement. Ils sont aux portes de ne pas se qualifier pour les séries à égalité avec Paris… Maintenant, quand on connaît la situation financière du club comme je la connais, on se dit qu’une septième place ne serait pas un drame. Mais je sais que tous les joueurs m’en voudront de le penser. Anglet est en danger de mort, ce sont les joueurs qui paient les déplacements à ce jour.

La Coupe de France, dont le déplacement à Garges a été financé par le groupe, est un très beau symbole. Premièrement car les garçons ont montré de belles valeurs, mais aussi parce qu’Anglet est sorti avec tous les honneurs contre Garges qui sera probablement présent à Carpentier pour le Final Four et qui s’annonce comme un candidat très sérieux au titre.

L’urgence est là et le danger est réel.

Culture Sport : Sur Facebook, vous avez lancé un message de soutien : « Je suis Artzak ». Pourquoi avoir pris cette initiative ? Est-ce en apprenant que les joueurs ont dû se payer eux-mêmes leur déplacement en Coupe de France à Garges ?

Yann Maillet : Oui, car comme beaucoup j’ai découvert la gravité de la situation du club à ce moment-là. Mais aussi par amitié pour les Artzak et leurs dirigeants. Lorsque je dirigeais RHAF, les liens qui nous unissaient n’étaient un secret pour personne et je ne me suis jamais caché des amitiés que j’ai au Pays Basque et si des personnes ont ressenti le besoin de s’en émouvoir, je leur dis bien des choses… Cela fait des années que nous savons qu’Anglet n’est pas large financièrement, et même à une époque un péril immédiat était proche. Mais la ténacité des Chazalon a toujours permis de braver les tempêtes. Ce ne sont pas des gens qui se plaignent, ils avancent. Je souhaite à tous les clubs sportifs de France d’avoir des dirigeants comme eux, même si heureusement bien des dirigeants en France doivent être loués pour leur abnégation et leur courage… Je n’ai pas à donner d’informations précises sur ce que traverse le club, je peux simplement dire que l’urgence est là et que le danger est réel. J’espère qu’Anglet parviendra à boucler sa saison, pour ce qui est de la saison prochaine, la direction du club pourrait avoir des décisions à prendre.

Culture Sport Je suis Artzak

Le message « Je suis Artzak » était instinctif et sans arrière-pensée. Je comprends que certaines personnes aient pu trouver ça déplacé en raison de ce qui est arrivé en France au début de l’année… Maintenant on peut s’indigner de tout et n’importe quoi en s’offusquant à tort et à travers ou alors on peut montrer du soutien à telle ou telle cause de façon désintéressée et sincère en détournant un slogan qui n’est la propriété de personne et qui au contraire indique une porte ouverte sur la liberté d’expression. Ce qui est certain c’est que ceux qui ne font rien ne se trompent jamais.

Les clubs du sud ont un énorme désavantage financier en termes de frais de déplacement.

Culture Sport : Les Artzak sont donc en danger, quelles pourraient être les issues ?

Yann Maillet : Oui le danger est réel. Une fois encore, je n’ai pas à m’avancer sur la situation précise du club, il ne m’appartient pas de la décrire en détails. Mais elle est grave, ça oui. Les clubs du sud ont un énorme désavantage financier en termes de frais de déplacement et la configuration du championnat Elite cette saison renforce ce fait pour le club d’Anglet. Quand j’étais dirigeant de Montpellier et que nous étions en proie à des difficultés du même ordre, j’ai entendu des gens dire qu’à Montpellier on ne savait pas gérer… Beh quand on a une ligne comptable de déplacement deux fois supérieure, si ce n’est plus, aux clubs du nord, j’estime qu’on n’a pas de leçon à recevoir de qui que ce soit. Pour le reste, c’est à Roger Chazalon de vous répondre s’il le souhaite, je n’ai pas à en dire plus ce que sera l’avenir du club d’Anglet.

Culture Sport Artzak

La clé, c’est la formation. Si on reproduit les erreurs du hockey sur glace, on va se casser la figure.

Culture Sport : Est-ce que d’autres clubs se retrouvent enlisés dans des difficultés financières ?

Yann Maillet : Je serai tenté de vous répondre que tous le sont… Même Rethel, dont on dit souvent que le club est au-dessus de tous ces problèmes. C’est mal connaître Didier Lefebvre que de penser qu’il balance son pognon à tort et à travers. L’économie des structures sportives associatives est extrêmement précaire dans notre pays et un sport comme le roller hockey n’a aucune raison d’y faire exception. La clé, c’est la formation. Tous ceux qui prennent un autre chemin que celui-là termineront dans le mur plus ou moins rapidement. Je l’ai déjà dit cent fois mais si on reproduit les erreurs du hockey sur glace, on va se casser la figure. Il ne faut pas céder à la tentation de la gloire éphémère et du « tout, tout de suite ».

Propos recueillis par Nicolas Gréno. Merci à Yann Maillet pour sa collaboration. Crédits photos : Focale 8, page Facebook officielle des Artzak d’Anglet.

Publicités

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

There is one comment

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s