La meilleure défense du Maillot Jaune ? C’est l’attaque

TOUR DE FRANCE. Greg Van Avermaet a surpris tout son monde aujourd’hui en se glissant dans l’échappée du jour avec la tunique de leader sur les épaules. Le Belge va passer une troisième journée en jaune.

cultureSPORT Tour de France 2016 Greg Van Avermaet

Un Maillot Jaune en tête de la course ? La scène semble plutôt classique, presque habituelle. On se souvient encore des récentes chevauchées de Chris Froome (Sky), dans les montées du Ventoux (2013) et de la Pierre-Saint-Martin (2015), ou celles de Vincenzo Nibali (Astana), il y a deux ans, en direction de Chamrousse et Hautacam.

« Cela vaut la peine de faire des efforts »

En revanche, un Maillot Jaune qui se glisse délibérément au sein d’une échappée, ce n’est pas vraiment commun. Et pourtant, Greg Van Avermaet (BMC) l’a fait, aujourd’hui. Leader du général depuis sa brillante victoire au Lioran mercredi, le coureur belge a appliqué à la lettre la fameuse maxime : « la meilleure défense, c’est l’attaque. » « C’était la bonne chose à faire pour essayer de le conserver encore une journée, cela vaut la peine de faire des efforts », avoue le Flamand sur le site officiel du Tour.

Après l’attaque d’Antoine Duchesne (Direct Energie) à 42 bornes de la ligne, l’échappée fleuve, comprenant vingt-neuf hommes, s’est disloquée. Van Avermaet, vigilant, est toujours plus ou moins resté en tête. Une fois dans l’Aspin, distancé par Nibali, Daryl Impey (Orica-BikeExchange) et Daniel Navarro (Cofidis), il a géré son rythme, grimpant à son train. « Si la journée a été difficile, j’ai fait une très belle montée. »

Quarante secondes d’avance en plus

Une très belle montée mais aussi une très belle opération au général. « GVA » a glané près d’une quarantaine de secondes sur le groupe des favoris. Julian Alaphilippe (Etixx-Quick Step), son ex-dauphin (1), pointe à 5’51″ (5’11″ au départ). Et encore, ce surplus, il le doit sans doute au fameux incident de la flamme rouge. En effet, les ténors ont levé le pied dans l’ultime kilomètre. On a notamment vu Alejandro Valverde (Movistar) parler avec Froome, le sourire aux lèvres.

cultureSPORT Tour de France 2016 Greg Van Avermaet BMC

« C’était un bon jour pour moi, déclarait le coureur belge au micro de France 2. Le départ a été très dur, ça a beaucoup roulé et c’était difficile pour l’équipe de contrôler l’échappée. Alors j’ai décidé d’y aller. J’essaye de profiter de chaque minute en jaune. » Même s’il a légèrement accentué son avance, le vainqueur de Tirreno-Adriatico et du Het Nieuwsblad s’attend déjà à perdre sa tunique de leader. « Demain, c’est difficile, il y a beaucoup de cols… » Effectivement. Avec le Tourmalet (hors catégorie), la Hourquette d’Ancizan (deuxième cat.), le col de Val Louron-Azet et Peyressourde (première cat.), difficile d’imaginer cette fois Van Avermaet revêtir un quatrième Maillot Jaune.

(1) Il a été remplacé par Adam Yates, reclassé suite à l’improbable incident de l’arche symbolisant le dernier kilomètre.

Nicolas Gréno (@nicolasgreno)
Crédits photos : ASO/Beardy Mcbeard via la page Facebook officielle du Tour de France

Publicités

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s