Francesco Minto et Alberto Sgarbi : « Gagner de la confiance face à des équipes très difficile à jouer »

RUGBY. Challenge Cup. Alors que l’Aviron Bayonnais inaugure son retour dans la compétition continentale ce samedi 15 octobre (17h) en recevant la pléiade de stars de l’équipe anglaise de Gloucester. La Rochelle, dans la poule 1 se déplace à Trévise pour son match contre le Benetton (15h). A 29 ans chacun, le deuxième ligne italien Francisco Minto (1.98m) et le centre Alberto Sgarbi (1.92m, 101kg), joueurs au Benetton Trévise, ont accepté pour cultureSPORT de livrer leurs impressions sur les objectifs de leur équipe dans cette poule 1 assez relevée.
Guinness Pro12,Stadio Monigo, Treviso, 10-09-2016, Benetton-Ulst

Le deuxième ligne, Francesco Minto

« Les équipes françaises ont l’habitude de défier l’adversaire, d’étirer le jeu. Ils sont imprévisibles. »

cultureSPORT : Quels sont vos objectifs dans cette Rugby Challenge Cup ?

Francesco Minto : Notre but est de gagner nos matchs à la maison et de réussir à accéder au meilleur résultat possible à savoir passer les phases de groupe.

Alberto Sgarbi : Il faut s’améliorer match après match, gagner à domicile et être plus cohérent à l’extérieur.

cultureSPORT : Quels regards portez-vous sur la poule 1 avec deux équipes françaises, la Rochelle et Bayonne puis une anglaise Gloucester ?

Francesco Minto : Il y a beaucoup d’équipes compétitives après des attaques puissantes en particulier les équipes françaises qui ont l’habitude de défier l’équipe adversaire avec des mêlées et des mauls pénétrants pour ensuite fixer et envoyer le jeu sur l’extérieur. Ils sont imprévisibles. Gloucester a un schéma de jeu méticuleux avec une attaque et une défense préparées qu’il est difficile de déstabiliser.

Alberto Sgarbi : Le Stade Rochelais est actuellement une bonne équipe dans les premières positions du Top 14, un adversaire très difficile qui a des objectifs dans cette coupe. Bayonne, c’est un club historique même s’ils ne sont pas au top en ce moment, ce sera un adversaire très difficile. Quant à Gloucester, c’est une équipe rude, solide qui joue aussi bien à domicile qu’à l’extérieur !

« La Pro12 ressemble au championnat anglais avec un jeu très rapide. Nous espérons vite retrouver de la confiance. »
cultureSPORT : Quel est le style de jeu dans le championnat « Guinness Pro12 », vos axes de travail et votre état de forme après le match contre Edimbourg ?

Francesco Minto et Alberto Sgarbi : Le style de jeu de la « Pro12 » est très ressemblant à celui de l’Angleterre avec un rugby très rapide quand les choix tactiques sont les meilleurs. Le dernier match contre Edimbourg  ne laisse pas beaucoup de confiance (défaite de près de 40 points) à la vue du résultat mais nous espérons retrouver plus de joueurs expérimentés pour aider l’équipe dans ses standards pour qu’elle soit performance face à n’importe quel adversaire.

Pierre-Alexandre Carré (@carr_pierre64)
Crédit photo : Federico Arigano / Benetton Trévise©

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s