Une occasion manquée pour l’Aviron

HANDBALL. Nationale 1. Bayonne avait l’occasion de s’ancrer encore un peu plus dans le haut de tableau face à une équipe à sa portée. Pourtant, les Basques ont chuté face à Bruguières.

culturesport-aviron-bayonnais-bruguieres

Le film du match

Après avoir écopé d’un carton jaune, la réaction de Suzanne Marrier est immédiate : elle ouvre la marque. Il a fallu attendre près de six minutes pour que Magalie Ricarrère, sur une longue passe de Fatou Diadhioune débloque le compteur de l’Aviron, onze pour qu’Intza Altuna ne donne pour la première fois l’avantage aux siennes (3-2), malgré quelques approximations au tir. Mais derrière, Jade Lasserre inscrit deux buts coup sur coup, redonnant l’avantage à la formation haut-garonnaise (5-6, 18e). Si Estelle Chabat égalise un temps sur penalty, Bruguières accélère. En l’espace de quatre minutes, l’Aviron encaisse six réalisations (6-12, 23e). L’écart a subitement enflé grâce notamment à la gardienne capitaine adverse, Delphine Tonello, qui multipliait les arrêts (treize en première période), écœurante de facilité. Heureusement, Diadhiou – déviant le jet de 7m de Marrier (25e) – et Jennifer Roseti stoppent l’hémorragie (7-12, 27e).

Menées à la pause, les Basques font face à une défense bruguiéroise agressive. Remontées, les joueuses de Stéphanie Ludwig comblent une partie de leur retard (11-13, 34e) avant de céder à nouveau (11-16, 37e). Tout est à refaire pour les Bayonnaises. En mettant davantage de rythme, Chabat, arrivée lancée, envoie le ballon au fond des filets à deux reprises. Des quatre buts à combler à un quart d’heure du terme, l’Aviron en aura remonté deux (18-20, 56e), avant de craquer une dernière fois (18-22, 57e). Les Basques auraient-elles raté le coche ? Toujours est-il que la nouvelle équipe de l’ex-bayonnaise Ana Ascery, qui avait perdu tous ses matchs amicaux de pré-saison face à l’Aviron, s’est reprise comme il se devait en championnat. Quant au groupe bleu et blanc, il attend encore son premier succès dans son antre de Lauga.

La question

Comment expliquer ce revers contre une équipe pourtant à sa portée ?

Stéphanie Ludwig (coach de Bayonne) : « On savait que Bruguières était une équipe rodée, qui a l’habitude de la N1. Elles ont accroché Nice, nous les avons donc prises au sérieux. Peut-être que la différence s’est faite sur notre manque d’expérience et de naïveté par rapport au tir face à la gardienne. C’est difficile de rattraper le coup derrière, même si nous sommes revenues à deux buts. Il nous a manqué cette lucidité pour passer devant. Certes, c’était une équipe qui était à notre portée mais elles ont bien joué le jeu. C’est une déception parce que c’était un match à domicile et parce qu’on n’a pas encore gagné chez nous. »

Fiche technique

Bayonne 19
Bruguières 23

LIEU Bayonne (salle Lauga). SPECTATEURS 300 environ. ARBITRES Thierry Dauba et Cesar Fernandes. MI-TEMPS 7-12.

BAYONNE Gardienne : Diadhiou (15 arrêts). Joueuses : Chabat (7 buts), Altuna (4), Ricarrère (3), Roseti (cap., 3), F. Amadou (1), Carricart (1), Gehin, Hill, Mayer, Ozcoïdi, Rambaut. Exclusions temporaires : Hill (15e, 43e), Mayer (56e).

BRUGUIERES Gardiennes : Tonello (cap., 18 arrêts), Bruel (2 arrêts). Joueuses : Lasserre (6), Fargues (5), Marrier (5), Zarone (3), Rousseau (2), Castaneda (1), Douat (1), Ascery, Chassaigne, Duffaut. Exclusions temporaires : Fargues (26e), Castaneda (27e, 38e), Marrier (29e), Bruel (43e), Rousseau (48e), Ascery (54e).

AU CLASSEMENT Bayonne 6e avec 8 points (-1), Bruguières 7e avec 8 points (-17).

Nicolas Gréno (@nicolasgreno – n.greno@culturesport.net)
Crédit photo : page Facebook officielle de l’Aviron Bayonnais Handball

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac’ @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l’UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Laisser un commentaire