Simon Gauzy : « Si j’arrive à passer ces premiers tours, je pense que tout est jouable ! »

TENNIS DE TABLE. Championnats d’Europe. Simon Gauzy aborde son seizième de finale contre son coéquipier en club Joao Geraldo (64, POR). Il nous avait fait part, mardi, de sa prudence concernant les premiers tours. Mais aussi de la fin de ses complexes vis-à-vis des meilleurs.
14563342_1203625116365556_6776268482972482926_n

Crédit photo de couverture : Rémy Gros (FFTT)

cultureSPORT : Je t’ai vu taper la balle avec Ovtcharov il y a quelques minutes. C’est improvisé ou c’est plutôt planifié ?

Simon Gauzy : Non avec Dimitrij Ovtcharov [n°1 européen (GER), NDLR] on est assez potes depuis deux années maintenant. Du coup, en général, on se contacte par téléphone avant chaque compétition que l’on dispute tous les deux. Et voilà on se fait toujours au moins un entrainement sur place.

cultureSPORT : Ton sentiment sur la Coupe du monde que tu as jouée en Allemagne il y a trois semaines ?

Simon Gauzy : C’était plutôt une bonne compétition et une bonne reprise pour moi. Surtout qu’après les Jeux Olympiques je ne me suis pas trop entraîné. Y avait un peu de démotivation, ensuite je suis tombé malade pendant 15 jours, ça m’a vraiment couché complet ! Donc juste avant cette Coupe du monde je m’étais seulement entraîné pendant 6/7 jours. Du coup j’étais plutôt très content et satisfait de mon niveau, et aussi du résultat. Certes je n’étais pas loin de la demi-finale, mais en même temps j’aurais très bien pu perdre en 8ème de finale [victoire 4-3, NDLR]. Voilà j’étais très content d’aller jusqu’en quart de finale et je n’ai pas de regret même en perdant 12-10 à la belle !

cultureSPORT : L’Allemagne c’est devenu ta résidence depuis deux ans, plus précisément à Oschenhausen. Est-ce qu’il y a une vraie différence d’intensité par rapport au championnat de France ?

Simon Gauzy : Oui alors je suis arrivé en juillet 2013. Le championnat est pour moi vraiment différent du championnat français. Il est très professionnel : c’est vraiment des clubs qui ont leur propre structure. Et en plus de cela, c’est un championnat où il y a de la pression, où on sent une autre dimension professionnellement parlant.

14492598_1191385990922802_6430597823192696328_n

Simon Gauzy avec son club d’Oschenhausen / Crédit photo : compte Facebook officiel de Simon Gauzy

cultureSPORT : À quel moment tu as constaté le plus de progression dans ton jeu ? Dès ton entrée à l’INSEP (2006) ? Lors de ton arrivée en Bundesliga (juillet 2013) ?

Simon Gauzy : Alors il y a eu plusieurs périodes de progression plus ou moins rapides -lorsqu’on monte en niveau de jeu ce sont tous ces détails qui se voient plus ou moins par les spectateurs-. Quand je suis arrivé à l’INSEP j’ai vraiment commencé à m’entrainer comme un vrai sportif de haut niveau. Avant je m’entrainais tous les jours mais pas non plus 2 fois par jours -j’avais seulement 12 ans quand j’y suis rentré !-. Là j’ai côtoyé de supers entraineurs avec de très grands joueurs également. Ça m’a évidemment fait très vite progresser.  Mais je pense que ma meilleure saison, celle où j’ai le plus progressé dans l’ensemble, c’était l’année dernière.

cultureSPORT : En 2016 tu signes des victoires importantes contre Chuang Chih Yuan, mais aussi Timo Boll et Marcos Freitas qui sont deux des favoris de ces championnats d’Europe. Ça compte pour aborder cette compétition ?

Simon Gauzy : Oui ça compte c’est sûr ! Surtout pour Marcos Freitas. Je l’avais joué six fois avant, j’avais perdu six fois à la belle ! Donc j’avais un petit complexe sur lui (rires)… Mais j’ai réussi à le battre 4 sets à 1, dans un des plus gros tournois de l’année, donc évidemment ça donne la confiance. Boll aussi, qui est une légende du tennis de table européen et mondial. Je l’ai battu deux fois en une semaine. De ce que j’ai entendu dire ça ne lui était jamais arrivé de sa vie. Voilà j’ai réussi à battre des mecs forts, avec de l’expérience, dans les moments importants. Et même si j’ai eu des défaites marquantes, comme aux Jeux Olympiques ou aux Championnats du monde, j’ai vécu une saison faste avec beaucoup de résultats et beaucoup d’émotions.

cultureSPORT : Tes objectifs pour ces championnats d’Europe ?

Simon Gauzy : Ben j’aimerais bien avoir des objectifs fixes mais c’est difficile ! J’ai envie de dire que ma place elle est dans les six meilleurs [il est actuellement n°6 européen, NDLR]. Je pense que c’est mon niveau actuellement. Malheureusement je suis un peu moins à l’abri que certains de mon niveau sur des joueurs moins forts. De par mon jeune âge j’ai moins d’expérience, je me connais un petit peu moins, donc je suis un peu plus friable sur les premiers tours. Mais si j’arrive à passer ces premiers tours, je pense que tout est jouable ! J’ai quasiment battu tout le monde à part les deux premiers européens. Mais si je veux jouer une médaille il va falloir en battre un. Moi je suis prêt à me battre, mais je suis aussi très concentré sur les deux premiers tours qui seront primordiaux pour moi.

Vidéo réalisée hier soir après sa qualification pour les 1/16 de finale

Le programme des Bleus du vendredi 21 octobre

Double dames – 8èmes de finale
  • 10h45 : S. Loeuillette / O. Guisnel – X. Shan / P. Solja (GER) : 1-4
Double messieurs – 8èmes de finale
  • 11h30 : E. Lebesson / T. Flore – P. Gionis (GRE) / Y. Wang (SVK) : 2-4
Simple messieurs – 16èmes de finale
  • 18h20 : Emmanuel Lebesson (38) – Patrick Franziska (52, GER) > LIVE
  • 20h : Simon Gauzy (19) – Joao Geraldo (64, POR) > LIVE

Des rencontres que vous pourrez suivre en LIVE sur le lecteur de la fédération européenne !

Si vous êtes plutôt télé : depuis ce matin les chaînes du groupe Eurosport assurent plus de 11h de retransmission en direct :

  • Samedi 22 octobre : 10h00 – 13h45 (Eurosport 2)
  • Samedi 22 octobre : 16h15-19h15 (Eurosport 2)
  • Dimanche 23 octobre : 12h30-13h30 (Eurosport 2)
  • Dimanche 23 octobre : 18h00-19h30 (Eurosport 2)

Et pour toutes les réactions sur place, rendez-vous sur la page consacrée par la FFTT spécialement pour ces championnats d’Europe !

Propos recueillis par Thomas Dupleix (@ThomasDupleix) le mardi 18 octobre 2016. Avec la participation de Marine Pirolley.

Publicités

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s