Le BO donne le « là » avant la JAB à Aguiléra

RUGBY. Pro D2. Ce vendredi 6 janvier, jour d’épiphanie pour les gourmands, marquait aussi le retour sur le devant de la scène du championnat de Pro D2. Les 5300 spectateurs courageux malgré le froid ont pu assister à la victoire large mais tardive des Biarrots face à leurs voisins dacquois dans un « petit derby » (30-18). Une victoire qui fait du bien pour le premier match de l’année 2017 à domicile. Il faudra confirmer dans la forteresse bretonne de « la Rabine », à Vannes, dès vendredi prochain. Point de fève mais des espoirs, une vraie entrée de rois.
melee-biarritz

En premier plan, le pilier Thomas Synaeghel

Le film de la rencontre

A 20h30. Dans un temps extrêmement frais (0°C-1°C), le coup d’envoi est donné vers la droite par Adrien Bau, l’ouvreur de Dax. Les locaux sont en blanc et rouge et les landais en rouge et blanc. Une entrée en matière brutale puisque Saimoni Vaka, ailier droit biarrot est visé par une cravate du deuxième ligne Thomas Ceyte et écope dès la 2e minute d’un carton jaune. Bau, donne souvent de l’air dans l’axe du terrain, dans les 22 mètres biarrots. Kylan Hamdaoui, l’arrière biarrot donne un coup de pied croisé pour essayer de trouver la touche mais il est contré. Touche ensuite pour les landais, on forme un maul… On écarte, Bau donne l’impulsion, prend le trou et sert parfaitement son ailier gauche Dechavanne qui le long de la ligne de touche des 22 mètres s’en va aplatir (0-5, 4e) !

Dès la minute qui suit, Esaiva Delai, ailier droit de Dax déborde le long de la ligne des 40 de son camp pour son pilier gauche Faitotoa qui prend de vitesse son vis-à-vis, poursuit au pied mais se blesse en se « claquant ».

A la 11e, Maxime Lucu, le buteur local réduit la marque (3-5) des 22 mètres au pied. Tim Giresse, l’ailier gauche s’engage physiquement et fait parler souvent sa vitesse, tandis que Vaka à l’opposé provoque des fautes et perturbe les placages des adversaires. Les premières minutes étaient enthousiastes puis les fautes prirent le dessus. Nemia Soqueta, numéro 8 biarrot, déblaye sur le côté d’un regroupement et est pénalisé. Mais Bau excentré sur la droite rate complètement l’occasion d’aggraver le score. S’en suit 1’30 d’actions qui balaye le terrain mais sans concrétiser jusqu’à ce que Dax se mette à la faute et Lucu ne se fait pas prier (6-5, 17e). En 3 minutes, la mêlée biarrote est châtiée deux fois et on voit les visiteurs marquer en force par Arnaud Pic (6-12,22e)

Il y a beaucoup de turnovers, et le danger vient souvent de l’aile droite, on sert parfaitement Dechavanne, quand parfois Naqalevu (numéro 13) et Devade (numéro 12) n’apportent pas leurs puissances au centre du terrain. Tim Giresse, encore, est récompensé d’un essai (13-12). A la 32e, petit événement : le trois-quarts Ximun Lucu, transfuge de Mont de Marsan, n’avait pas encore joué la moindre minute avec son nouveau club suite à une blessure et surtout avec son frère Maxime. Il a apporté son expérience dans la ligne et combinait bien avec Charles Gimenez au centre du terrain.

Hommes de la première mi-temps/secteurs de jeu

Biarritz

Gimenez (centre) : ++ ; Delai (centre) : ++ ; Giresse (ailier) : + ; Lucu (demi de mêlée) : +

Dax

Dechavanne (ailier) : ++ ; Naqalevu (centre) : ++Pic (demi de mêlée) : ; Devade (centre) : ++ ; la mêlée dacquoise : +++

De retour pour la seconde mi-temps, les Dacquois ont toujours de bonnes intentions, le troisième ligne Restaro conteste bien la balle sur une action menée par les biarrots. Martin Prat, l’arrière s’applique à trouver les touches. Les visiteurs veulent contre-attaquer depuis leur camp mais s’épuisent. A la 45e, Lucu passe trois points de plus (16-12) sur une pénalité en mêlée et les landais y répondront 5 minutes plus tard en revenant à (16-15). Entre la 57e et la 67e, les Dacquois se sont effrités et inexplicablement la mêlée dominatrice qu’était la leur et devenue pénalisable. Ils ne peuvent empêcher l’essai en force de Elvis Levi, talonneur au sortir d’un maul sur les 5 mètres visiteurs (23-15). Pourtant, à la 62e, le remplaçant de A. Bau, Nicolas Cachet rajoute trois points (23-18) suite à une bonne action construite dans les 22 biarrots où Devade provoque la faute. Mais à la suite d’un cafouillage énorme après une touche dacquoise, Jean-Baptiste Singer, le deuxième ligne local aplatit dans l’en-but et porte le score définitif à (30-18)

Hommes de la deuxième mi-temps/secteurs de jeu

Biarritz

X. Lucu (ailier) : + ; Gimenez (centre) : ++M. Lucu (demi de mêlée) : + ; Nabou (deuxième ligne) : ++ ; les mauls biarrots : +++

Info. JAB : la « Jeanne d’Arc de Biarritz » reçoit Rennes, ce dimanche en 32es de finale de la Coupe de France.

Pierre-Alexandre Carré (@carr_pierre64)

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s