Interviews Jeux Olympiques Paris 2024

Bernard Lapasset : "Il y a eu une transformation dans la façon d'aborder Olympisme et Paralympisme"

Après avoir réalisé une étude d’opportunité, Bernard Lapasset a été à l’origine, en avril 2015, de la candidature de Paris aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Lorsque le CIO* a octroyé l’organisation des JOP* à la capitale française, il a laissé Tony Estanguet seul aux commandes. Depuis septembre 2017, il apparaît dans l’organigramme en tant que président d’honneur du COJOP*.

Bernard Lapasset a l’olympisme chevillé au corps. Vice-président du CNOSF* de 1992 à 2009, il a fait en sorte que le rugby – discipline dont il a été le gestionnaire de la fédération internationale pendant huit ans – ne réintègre le giron olympique à Rio en 2016, sous sa forme à sept, après avoir disparu à XV après les Jeux 1924.

En décembre 2012, le dirigeant a également été nommé, par la ministre des sports de l’époque Valérie Fourneyron, à la tête d’une mission destinée à améliorer l’influence de la France au sein du CIO. Quelques années plus tard, il devenait le co-président du comité de candidature Paris 2024, avant de céder la place à son binôme Tony Estanguet.

Bernard Lapasset aux côtés de Teddy Riner et Tony Estanguet, portant l’ancien logo dans les mains. Crédit photo : Benoît Tissier/Reuters.

cultureSPORT : Vous avez porté la candidature de Paris 2024 au tout début de l’aventure avant de passer la main à Tony Estanguet…

Bernard Lapasset : C’était convenu dès le départ. Nous voulions faire en sorte qu’il y ait une équipe qui tourne, qui fonctionne, qui a ses responsabilités. Ce travail, nous l’avons d’abord mené avec un petit groupe puis nous avons progressivement alimenté le dispositif. Il se trouve qu’avec Tony, nous nous sommes tous les deux bien trouvés avec une concordance de réunions et de visions sur le dispositif. On a rapidement contribué l’un et à l’autre à prendre nos responsabilités. Derrière, chacun a pris les fonctions qui lui convenait le mieux de façon à ce qu’on puisse avoir un enjeu solidaire. C’est le cas.

cultureSPORT : Quel rôle occupez-vous aujourd’hui ?

Bernard Lapasset : Je suis, avec Tony, dans le dispositif d’accompagnement dans son ensemble. Il n’y a pas de particularité pour l’un ou pour l’autre. Nous sommes vraiment associés dans une démarche la plus solide et la plus positive qui soit au niveau international.

Crédit photo : Panoramic.

cultureSPORT : En quoi ces Jeux de 2024 seront-ils différents ? Le fait que les Jeux Olympiques et Paralympiques soient sur un pied d’égalité marque également les esprits…

Bernard Lapasset : Il y a véritablement eu une transformation dans la façon d’aborder l’Olympisme et le Paralympisme compte tenu de la qualité du travail que nous proposons. Nous avons la responsabilité de porter 206 pays pour les Jeux Olympiques et 183 nations pour les Jeux Paralympiques. C’est vous dire l’importance qu’accorde le CIO à la dimension de ces Jeux de 2024. Il existe un fort enjeu afin que l’Olympisme et le Paralympisme soient à la hauteur de quelque chose d’extraordinaire, d’une dimension nationale et internationale de très haute qualité.

cultureSPORT : Comment a réagi le CIO lorsque vous leur avez annoncé que le marathon serait notamment ouvert aux amateurs ?

Bernard Lapasset : Certes les décisions sont prises par le CIO mais nous proposons des opérations de cette nature avec beaucoup de facilités. Nous avons des liens directs et permanents avec eux. Il y a un vrai travail d’écoute sur d’éventuelles opérations. Cela reste des éléments d’approches extrêmement forts pour qu’on se mette en situation de travailler ensemble. Cela porte ses fruits puisque le CIO a acté la décision.

Encore président de World Rugby en 2015, Bernard Lapasset avait remis, pour la dernière fois, le trophée de la Coupe du Monde à Richie McCaw, capitaine de la Nouvelle-Zélande. Crédit photo : AFP.

cultureSPORT : Vous qui avez contribué à ce que la France obtienne l’organisation de la Coupe du Monde 2007 (président du groupement d’intérêt public), un petit mot sur la prochaine édition qui aura également lieu dans l’hexagone, en 2023 ?

Bernard Lapasset : Je reste bien évidemment solidaire du rugby. Cela reste quand même ma famille de départ. Aujourd’hui, nous sommes un peu désolés de voir le rugby français ne pas obtenir les résultats qu’on attendait notamment lors de cette Coupe du Monde au Japon. J’espère que cela sera une bonne raison de porter l’équipe de France dans les meilleures conditions possibles en 2023. Nous sommes, et moi particulièrement, prêts à aider les joueurs ainsi que les clubs et les dirigeants afin qu’il y ait un public solidaire qui porte un vrai soutien aux Bleus pour ce Mondial à domicile.

Fiche d’identité

Prénom/nom : Bernard Lapasset
Âge : 72 ans (né le 20 octobre 1947 à Tarbes)
Mandats : président du comité régional d’Île-de-France (1988-1991) ; FFR : secrétaire général (1991) puis président (1991-2008) ; vice-président du CNOSF (1992-2009) ; président de World Rugby (2008-2016) ; Paris 2024 : co-président du comité de candidature (2015-2017) puis président d’honneur du comité d’organisation (depuis 2017)
Distinctions : membre de l’ordre du Mérite de Nouvelle-Zélande (2006), officier de la Légion d’honneur (2007) puis commandeur (2015), Trophée Vernon Pugh pour service distingué remis par World Rugby (2019)
Joueur : champion de France juniors Reichel avec Agen (1967), champion de France corporatif avec l’US Douanes de Paris.

Notes

CIO : Comité international olympique
JOP : Jeux olympiques et paralympiques
COJOP : Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques
CNOSF : Comité national olympique et sportif français
FFR : Fédération Française de Rugby

Propos recueillis par Nicolas Gréno (@nicolasgreno), le vendredi 29 novembre à Biarritz.

0 comments on “Bernard Lapasset : "Il y a eu une transformation dans la façon d'aborder Olympisme et Paralympisme"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :