Publicités
Les jeunes pousses du sport Tennis

Petits As : Sarah Iliev, un mental de fer

Licenciée au TCP Ostwald, l’Alsacienne Sarah Iliev s’est qualifiée, non sans mal, pour les quarts des Petits As, aux dépends de l’Américaine Brooklyn Olson (2-6, 7-5, 6-4), ce jeudi 30 janvier.

Elle est passée si près de la sortie… Menée 2-6, 2-4 par Brooklyn Olson, Sarah Iliev a sauvé une balle de break, évitant de peu le 2-5 (service à suivre pour l’Américaine). Dos au mur, l’Alsacienne s’est mise progressivement à lâcher ses coups. À l’image de cette gifle de coup droit, longue ligne, qui lui a permis d’égaliser à 4-4. Poing serré et regard tourné vers son box, la jeune tenniswoman de 13 ans est allée se chercher cette deuxième manche au courage (7-5).

De nouveau menée 1-4 dans l’ultime set, elle est parvenue à débreaker son adversaire (4-3) avant de servir pour le gain du match et arracher la victoire au forceps (2-6, 7-5, 6-4). La langue pendante, comme pour pousser un grand ouf de soulagement, Sarah Iliev a une nouvelle fois montré, lors de ce huitième de finale, sa force et ses ressources mentales. « Elle se retrouve souvent dans ce genre de situation, explique Antoine Bedin, conseiller technique régional à la Ligue Grand Est. Certes, elle laisse parfois un peu partir le score, mais elle est capable de revenir. Là, le match n’était pas loin de se terminer sur une défaite 6-2, 6-2. Mais finalement, c’est l’inverse qui s’est produit. Sarah est assez friande de ce genre de scénario. C’est une joueuse qui s’exprime plutôt bien lorsqu’elle est dos au mur. C’est une vraie qualité », rappelle le CTR basé à Strasbourg.

Poignée de main entre Sarah Iliev et Brooklyn Olson. Crédit photo : Nicolas Gréno/cultureSPORT.

En atteignant les quarts, l’Alsacienne a « déjà rempli une première partie du contrat, se félicite Antoine Bedin. Se hisser en demies prouverait son niveau d’engagement, son niveau de jeu ainsi que la force du projet. C’est à partir de maintenant qu’on verra ce que les joueuses ont dans le ventre et ce qu’elles seront capables de fournir dans les moments chauds. Il y en aura forcément beaucoup parce que tout le monde joue bien. »

Dernière française encore en lice, Sarah Iliev affrontera Brenda Fruhvirtova pour valider sa place dans le dernier carré. Pensionnaire de l’académie Mouratoglou, la Tchèque n’est pas totalement inconnue du public tarbais puisqu’elle s’était imposée l’an passé en double avec sa sœur Linda, également titrée en simple.

Son parcours

32es de finale / Iva Jovanova (Mac) : 6-1, 6-1
16es de finale / Sophya Devas (Grb) : 6-2, 3-6, 6-4
8es de finale / Brooklyn Olson (Usa) : 2-6, 7-5, 6-4
Quarts de finale / Brenda Fruhvirtova (Tch) : demain

Nicolas Gréno (@nicolasgreno) au Parc des expositions de Tarbes (Hautes-Pyrénées). Crédit photo de la une : N. G./cultureSPORT.

Publicités

2 comments on “Petits As : Sarah Iliev, un mental de fer

  1. Ping : Petits As : les résultats des Françaises et Français engagé.e.s

  2. Ping : Antoine Bedin : "Sarah aime ces moments où elle n'a plus le choix"

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :