Football Premier League

Flash-back : Les dernières secondes de frissons (épisode 1)

Le temps est suspendu, la tension est palpable, plus aucun élément extérieur ne semble pouvoir rentrer en action jusqu’à ce qu’un espace, un décalage, un coup de pied, de sifflet, une inspiration ne libère le souffle coupé de milliers de supporters et ne déclenche une explosion incommensurable de sensations et d’émotions… À l’heure où l’incertitude plane sur la fin des championnats européens ou pour certains déjà actée sans grande saveur, retour sur ces fins de saison mémorables et palpitantes.

Premier épisode de cette série du côté de l’Angleterre, version 2012.

Les Skyblues sur le toit de Manchester (2011/2012)

Fin du match à Sunderland sur la victoire 1 à 0 de Manchester United. Les Reds Devils sont alors virtuellement champions alors que les Citizens sont tenus en échec sur leur pelouse par QPR. 94e minute, Aguëro rentre en action…

À l’aube du 13 mai 2012, les deux Manchester présentent le même nombre de points mais City peut se targuer d’une meilleure différence de but (+63 contre +55). L’équation est donc simple pour les Citizens lors de cette ultime journée : gagner pour s’assurer du sacre. Une promenade de santé à première vue face au 17e de Premier League et plus mauvaise équipe de la saison à l’extérieur.

Soccer - Barclays Premier League - Manchester City v Queens Park Rangers - Etihad Stadium
Taye Taiwo aura tout tenté pour stopper le prodige argentin.

Fin de la première mi-temps sans accroc, les Skyblues mènent tranquillement 1-0 par l’intermédiaire de Pablo Zabaleta. Sur la pelouse du Stadium of Light, l’infernal Wayne Rooney permet à Man U de maintenir la pression sur le champion virtuel.

Douche froide au retour des vestiaires. Joleon Lescott se troue et envoie Djibril Cissé en profondeur qui conclut par un missile (1-1), sa spécialité. À la 54e minute, le bad boy Joe Barton monte sur le ring et se fait expulser pour un coup de coude dans la glotte de Tevez #classic. Le capitaine, toujours « exemplaire », quittera la pelouse avec un petit chassé à destination d’Agüero, belle prestation. La délivrance pour les Skyblues ? Pas vraiment… En dépit d’une avalanche d’occasions, City se fera punir par une tête de Jamie Mackie (1-2), cruel.

culturesport-cisse-qpr
Djibril Cissé inscrit là son 11e but de la saison (QPR et Lazio Rome).

Il en faudra plus pour stopper Man City dans sa quête du troisième sacre national. Le but du gardien irlandais, Patrick Kenny, sera de nouveau pris d’assaut sans succès jusqu’à la 92e minute et la tête décisive d’Edin Džeko sur corner.

Le peuple bleu ciel se met de nouveau à rêver, l’ambiance est électrique dans les travées, la pression est insoutenable. La dernière minute du temps additionnel sera la bonne, Mario Balotelli mettra l’attaquant argentin dans les meilleures dispositions, pour sa seule passe décisive de la saison. La tentative de cisaille de Taye Taiwo n’y fera rien, le Kun inscrira son nom et celui de Manchester City dans l’histoire et le palmarès de la Premier League. Certainement le finish le plus épique de l’histoire du football.

Revivez les 8 dernières minutes insoutenables du sacre des Citizens :

Laurent Garès (@lologrs07). Crédits photos : Dan Rowley/Rex/Shutterstock, The Guardian, Daily Mail, Ed Garvey/Manchester City FC via Getty Images

0 comments on “Flash-back : Les dernières secondes de frissons (épisode 1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :