Bundesliga (J34) : Un sursis pour Berlin

Au programme de cette trente-quatrième journée de Bundesliga : Hanovre qui prend la dernière place en Europa League, le Herta en barrage, Cologne en deuxième division, la pré-liste de Löw, un bilan de la saison et l’oeil d’Hambourg.

Les enseignements du week-end

Il restait trois interrogations avant cette dernière journée de Bundesliga : qui pour prendre la dernière place qualificative en Europa League, qui pour jouer le match de barrage face au Fortuna Düsseldorf et qui finira meilleur buteur ?
En l’emportant difficilement face à Kaiserslautern (2-1), c’est Hanovre qui s’est assuré la septième place et donc l’Europa League. Pas vraiment une surprise au vu des statistiques du club à domicile cette saison… Les hommes de Mirko Slomka finissent en effet invaincus au sein de leur AWD-Arena.
Le suspense, on le retrouvait plutôt dans le bas du tableau et la lutte à distance entre le Herta Berlin et le FC Cologne. Le premier cité recevait Hoffenheim tandis que Cologne accueillait le Bayern, avec deux points d’avance. Un maigre avantage qui ne se montrera pas suffisant.
Alors que le Herta s’imposait 3-1, les coéquipiers de Podolski se sont lourdement inclinés (4-1) sur leur pelouse… Résultat, Cologne jouera en Bundesliga.2 la saison prochaine et le Herta s’offre un sursis en barrage. Un résultat qui n’a pas vraiment plu aux supporters qui ont, via de nombreux fumigènes, laissé échapper une épaisse fumée noire des tribunes…
Dernier enjeu de cette ultime journée de Bundesliga : le titre de meilleur buteur. Avec une unité d’avance, Huntelaar (Schalke 04) partait favori face à Mario Gomez (Bayern Munich). Le Hollandais a assumé ce statut en inscrivant un doublé à Brême face au Werder. De son côté, et alors qu’il a été privilégié par ses coéquipiers pendant les quatre-vingt-dix minutes, Gomez n’a pas trouvé une seule fois le chemin des filets. Huntelaar finit donc la saison en tête du classement des buteurs avec un total de 29 buts inscrits en 32 matchs, devant Mario Gomez et ses 26 buts (33 matchs). Robert Lewandowski complète le podium avec 22 buts en 34 journées.

Le bilan

Face aux milliers de supporters descendus sur la pelouse, Sebastian Kehl soulève pour la deuxième année consécutive le Meisterschale. La fête est totale : Dortmund vient d’étriller (4-0) Fribourg grâce à deux doublés de Lewandowski et Blaszczykowski et se permet ainsi de battre un nouveau record, celui du nombre de points marqués lors d’une saison (81). Avec la série de matchs sans défaite (28) la plus longue également en poche, le titre glané par le BVB ne souffre donc d’aucune contestation.
Derrière, le Bayern n’a pas démérité mais est juste tombé sur plus fort que lui. Les confrontations directes avec le BVB (deux défaites 1-0) lui auront également coûté très cher. Cependant, en cas de victoire en finale de Ligue des Champions le 19 mai prochain, on peut penser que cette déception sera en grande partie effacée.

Derrière les deux ogres, Schalke 04 s’est arraché pour ravir le podium à M’Gladbach, un peu court sur la fin de saison. Sans Raúl (en partance pour le Qatar), le club de la Ruhr retrouvera les phases de poule de la Ligue des Champions la saison prochaine après avoir atteint la demi finale de cette compétition en 2010/2011. Le Borussia devra quant à lui passer par un périlleux troisième tour qualificatif, sans bénéficier du statut de tête de série. Le mercato devrait être agité du côté de Gladbach puisque Reus et Dante, deux piliers cette saison, rejoindront respectivement Dortmund et le Bayern. Mais après avoir évité la relégation d’extrême justesse la saison passée (victoire étriquée en barrage face à Bochum), le bilan est ultra-positif pour Lucien Favre et ses hommes.

Six points derrière M’Gladbach, une lutte féroce s’est tenue pour la qualification en Ligue Europa. Leverkusen, Stuttgart, Hanovre, le Werder, Wolfsburg et Nuremberg ont en effet bagarré jusqu’au bout pour accrocher l’une des trois places qualificatives. Irrégulier pendant toute la saison, Leverkusen a finalement réussi à accrocher la cinquième place, au terme d’un superbe sprint final. Mal parti (dixième à l’orée des matchs retours), Stuttgart a réalisé une superbe deuxième moitié de saison pour terminer à la sixième place et s’assurer un avenir européen. Le 4-4 d’anthologie face à Dortmund lors de la vingt-huitième journée restera comme le moment fort de cette saison pour les hommes de Bruno Labbadia. Grâce à sa septième place, Hanovre retrouvera également l’Europa League la saison prochaine. C’est à domicile (invaincu en
dix-sept matchs) que le club est allé chercher sa qualification, en résistant aux retours de Wolfsburg et Nuremberg, et profitant de la chute du Werder. Pressentis pour lutter contre la relégation à la mi-saison, Wolfsburg (8e) et Nuremberg (10e) ont également réussi une bonne deuxième moitié de championnat pour finalement échouer à quatre et six points d’Hanovre. Neuvième cette saison, le Werder a connu un tout autre sort. Après la phase aller, Brême se
situait en effet à la cinquième place, en course pour accrocher le podium. Avec seulement deux victoires lors des matchs retour et une série de neuf matchs sans victoire de la vingt-sixième à la trente-quatrième journée, les rêves d’Europe se sont envolés pour un Werder qui finit la saison dans le ventre mou…

Derrière Hoffenheim (11e) et Mayence (13e), qui n’ont jamais réellement espéré ou craint un autre classement final, on retrouve trois équipes au parcours comparable : Fribourg, Augsbourg et Hambourg. Mal embarqués en début de saison, ces trois clubs ont su redresser la barre avec plus ou moins de brio. Fribourg a réalisé une phase retour exceptionnelle pour passer de la dernière à la douzième place, alors que Augsbourg (14e) et le HSV (15e) ont doucement remonté la pente qui les avait entraîné dans le fond du classement en début de saison. Ils ont également profité de l’effondrement du Herta Berlin, de Cologne et Kaiserslautern… Pas trop mal placés après dix-sept journées, les deux premiers cités ont réalisé une deuxième partie de saison exécrable, luttant jusqu’à la dernière journée pour accrocher la place de barragiste. Accueilli à Berlin comme le messie, Rehhagel va peut-être réussir à sauver son club de la descente sans avoir réellement réalisé de miracles… Enfin, Kaiserslautern n’a rien à envier à l’OM puisque le club a réalisé une série de vingt-deux matchs sans victoire toutes compétitions confondues ! Rédhibitoire.
En attendant le résultat du barrage, les deux premiers promus en Bundesliga la saison prochaine sont le Greuther Furth et l’Eintracht Francfort.

Outre le barrage entre Düsseldorf et le Herta Berlin prévu les 10 et 15 mai, la saison n’est pas terminée pour tout le monde… En effet, le 12 mai se profile une alléchante finale de Coupe d’Allemagne entre le champion et son dauphin… A une semaine de celle de la Ligue des Champions, ce Dortmund-Bayern mérite tout autant le statut d' »immanquable ».

Enfin, à un mois du début de l’Euro 2012, Joachim Löw a annoncé une liste élargie de vingt-sept joueurs. Parmi les noms suivants, quatre ne décolleront donc pas vers la Pologne et l’Ukraine.

La liste élargie

Gardiens : Manuel Neuer (Bayern Munich), Marc-Andre ter Stegen (Borussia M’Gladbach), Tim Wiese (Werder Brême), Ron-Robert Zieler (Hanovre 96).

Défenseurs : Holger Badstuber, Jerome Boateng, Philipp Lahm (Bayern Munich) Benedikt Höwedes (Schalke 04), Mats Hummels, Marcel Schmelzer (Borussia Dortmund), Per Mertesacker (Arsenal FC).

Milieux : Lars Bender, Andre Schürrle (Bayer Leverkusen), Sven Bender, Mario Götze, Ilkay Gündogan (Borussia Dortmund), Julian Draxler (Schalke 04), Toni Kroos, Thomas Müller, Bastian Schweinsteiger (Bayern Munich), Lukas Podolski (FC Cologne), Marco Reus (Borussia M’Gladbach), Sami Khedira, Mesut Özil (Real Madrid CF).
Attaquants : Cacau (VfB Stuttgart), Mario Gomez (Bayern Munich), Miroslav Klose (S.S. Lazio).

L’oeil d’Hambourg (par C.Bente, à Hambourg)

La Bundesliga est désormais terminée est je suis impatient d’assister au barrage entre Düsseldorf et le Herta Berlin, la finale de Ligue des Champions et l’Euro.

Ce que je retiendrai de cette saison : avec Lucien Favre comme entraîneur de l’année et Marco Reus comme joueur le plus performant, il est finalement logique qu’on ait assisté à un retour fracassant de M’Gladbach. Derrière, j’ai été impressionné par la deuxième partie de saison de Fribourg et son nouveau coach Streich, qui a démarré à la dix-huitième position sans vraiment de crédit selon les experts. Les mauvaises impressions ont été apportées par le HSV et ses joueurs décevants (pourtant internationaux pour la plupart), et par Magath et son concept assez troublant de « je construis mon équipe avec le marché hivernal ».

Ce que j’attends de l’année prochaine : premièrement, comment Dortmund va-t-il se comporter en Ligue des Champions ? Et deuxièmement, quelle équipe va bien pouvoir nous présenter le Werder Brême après sa fin de saison catastrophique ?

Mais avant cela, il y aura la finale de la Ligue des Champions à Munich, et le championnat d’Europe en Pologne et Ukraine. A l’image du Barca et du Real, l’Espagne pourrait bien souffrir… Et l’Allemagne ? La question qui se pose est de savoir si les joueurs de Dortmund pourront influencer ceux de Munich dans leur jeu, et si Götze & co bénéficieront de l’expérience internationale de ces derniers. On le saura bien assez tôt.

Crédit photos : Dapd, Reuters

There is one comment

  1. Centre de fitness Toulouse

    Toujours aussi passionnant que ce championnat…
    Bundesliga finit en beau champion alors que Cologne déçoit…
    On espère un beau spectacle la saison prochaine et pourquoi pas un final magnifique en final de Ligue des Champions à Munich

Laisser un commentaire