Ligue 1 (J 37) : Des larmes de joie à Montpellier, de tristesse à Auxerre

Comme chaque semaine, le championnat français nous a offert de belles émotions. Même si le choc de la journée Montpellier – Lille a déçu niveau jeu, il a livré le principal enseignement de la soirée : Montpellier est presque champion. Sans oublier le triplé de Nenê, la relégation d’Auxerre et le finish bordelais : faisons le point sur cette trente-septième journée de Ligue 1.

Olivier Giroud et René Girard savourent le succès contre Lille (1-0).

Montpellier si près du but

Montpellier n’a jamais été aussi proche de son premier titre de champion de France. Et vu le scénario de dimanche on ne voit pas comment cette page historique du club ne pourrait pas s’écrire. Un match fermé où Lille n’aura pas réellement inquiété le leader, mais où les Héraultais n’arrivaient pas non plus à marquer. Dans ces moments-là il faut savoir forcer le destin. Et c’est ce qu’a fait Olivier Giroud à la 94e minute. Au terme d’un ultime contre l’attaquant montpelliérain a délivré une passe décisive à Aït-Fana. Une ouverture du score au bout du temps additionnel qui a fait chavirer de bonheur La Mosson, de quoi faire pleurer René Girard. L’entraineur héraultais déclarera plus tard que ça ne lui était plus arrivé depuis 1987, lors de son dernier match avec Bordeaux. Ce n’était pas la fête du titre mais ça y ressemblait : si le MHSC ne perd pas à Auxerre (déjà relégué, voir ci-contre) dimanche prochain, il sera champion. Et la Comédie pourra alors s’embraser. Lille, avec cette défaite 1-0, perd sa couronne et est désormais assuré de finir troisième.

De son côté, Paris a fait le boulot. Enfin disons plutôt que Nenê l’a fait. Auteur d’un triplé, le brésilien a offert un festival au Parc. Résultats : il rejoint Giroud en tête du classement des buteurs (ndlr : avec 21 buts) et le PSG bat Rennes 3-0. Il faut aussi rendre hommage à Ménez, passeur sur le premier but et provocant le pénalty sur le troisième. Cette victoire entretient l’espoir de titre dans le camp parisien, et assure déjà la seconde place. Mais pour être champion il faudra aller gagner à Lorient, qui n’est pas encore sauvé, et espérer une défaite montpelliéraine… Après tout, en football tout est possible…

Bordeaux s’offre « sa finale »

Lyon, après son nul 1-1 à Ajaccio, est sûr de finir quatrième. La cinquième place sera donc qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue Europa. Une position qu’occupe actuellement Bordeaux, vainqueur 1-0 de Lorient sur un pénalty de Gouffran à la 92e. Une cinquième victoire consécutive, « certes pas méritée mais qui fait plaisir » a déclaré Carrasso. Un résultat qui, avec la défaite de Rennes à Paris (0-3), celle de Saint-Etienne à Nancy (2-3) et le nul concédé par Toulouse à Dijon (1-1), permet surtout aux Bordelais d’être maitres de leur destin. S’ils battent les Verts à Geoffroy Guichard ils seront européens : impensable il y a encore quelques semaines ! Une rencontre aux allures de finale pour les deux équipes. Si Saint-Etienne l’emporte, il finira cinquième, sauf en cas de victoire rennaise assez conséquente pour inverser le goal-average (+ 5 et 47 buts marqués pour l’ASSE contre +4 et 48 buts pour le Stade Rennais).

L’OM et Azpilicueta, auteur du second but, envoient Auxerre en Ligue 2.

Auxerre condamné

L’AJA ne disputera pas une trente-troisième saison consécutive dans l’élite. La dix-septième défaite de l’année fut celle de trop. Concédée à domicile contre l’OM sur un score lourd, 3-0, elle entraine Auxerre en Ligue 2. Le club bourguignon est le cinquième champion des années 90 à descendre à l’échelon inférieur, après Marseille, Nantes, Monaco et Lens.

Pour accompagner les Bourguignons, huit équipes sont encore en danger : de Valenciennes, douzième  avec quarante points, à Dijon, dix-neuvième avec trente-six points. Dimanche c’est Brest et Sochaux qui ont réalisé les bonnes opérations. Les Bretons en gagnant 1-0 face à Valenciennes sortent de la zone rouge à la différence de buts et c’est Ajaccio qui prend la dix-huitième place. Le FCSM a battu Caen 3-1. Les Sochaliens reviennent à égalité avec Lorient et Nice, qui a fait 1-1 contre Evian TG, et disposent d’une unité de plus que le trio Brest-Caen-Ajaccio. La dernière journée s’annonce palpitante et dur pour les nerfs, surtout à Valenciennes où VA et Caen s’opposeront dans la seule confrontation directe entre les huit.

Crédit photos : Reuters

Laisser un commentaire