Tour de France

Tour de France : Tops/Flops #8

Sky au top, RadioShack gros flop

LES TOPS :

                                      

Team Sky : DĂ©jĂ  impressionnante sur le DauphinĂ©, la Team Sky a frappĂ© fort et fait coup double en haut de la Planche des Belles Filles. Christopher Froome, qui a roulĂ© sur les 2 derniers kilomètres a remportĂ© la première victoire de sa carrière sur le Tour, et son leader Bradley Wiggins, a enfilĂ© son premier maillot jaune. Comme en son temps l’armada de Lance Armstrong, l’Ă©quipe Britannique a Ă©crasĂ© la course sur la première Ă©tape de montagne. Une mĂ©canique bien huilĂ©e avec Eisel, Knees et Boasson Hagen en tĂŞte du peloton sur le plat, puis Rogers et Porte qui ont fait le train dès que la route s’est Ă©levĂ©e, avant de laisser le champ libre Ă  leurs deux leaders, qui pourraient tous deux monter sur le podium Ă  Paris.

Pierre Rolland : Dixième de la prĂ©cĂ©dente Ă©dition, Pierre Rolland n’a pas déçu sur la première grosse montĂ©e de cette Grande Boucle. Septième de l’Ă©tape, Ă  46″ de Froome, il confirme les belles capacitĂ©s vues dans les Ă©tapes de montagne. Il s’est donc bien remis de sa chute d’hier, puisqu’il a terminĂ© en compagnie de coureurs de renom, comme Menchov ou Brajkovic. Le grimpeur de l’Ă©quipe Europcar peut regretter le temps perdu hier, puisqu’il pointe seulement Ă  la 23ème place Ă  3 minutes et 27 secondes de Bradley Wiggins.

Rein Taaramae : Pas forcĂ©ment attendu Ă  ce niveau, l’Estonien de l’Ă©quipe Cofidis, a terminĂ© Ă  la cinquième position de l’Ă©tape, seulement distancĂ© dans les derniers hectomètres de l’ascension par le groupe de tĂŞte. Impressionnant de rĂ©sistance dans la roue de Nibali, il a craquĂ© uniquement sur l’accĂ©lĂ©ration de Cadel Evans. Cette Ă©tape lui permet Ă©galement de s’emparer du maillot blanc, avec une belle marge de 2’37 » sur Tejay Van Gaerderen. MĂŞme s’il a annoncĂ© le podium comme objectif, on peut penser qu’il se satisferait d’une place de  meilleur jeune du Tour, et ainsi devenir le premier Estonien a remporter un maillot distinctif.

Vinscenzo Nibali : Encore un candidat Ă  la victoire finale satisfait ce soir. Le Requin de Messine a lui aussi fait une bonne ascension en terminant près du groupe de tĂŞte Ă  7 secondes de Froome. Probablement plus Ă  l’aise sur les longues montĂ©es, et Ă©videmment dans les descentes, l’Italien a en tout cas confirmĂ© son statut de favori en rĂ©ussissant Ă  suivre le train Sky. MĂŞme si ses capacitĂ©s en contre-la-montre sont probablement lĂ©gèrement moindres que celles d’un Wiggins ou d’un Evans, il devait trouver des Ă©tapes Ă  sa convenance dans les Alpes, notamment, les numĂ©ro 10 et 11, toutes deux composĂ©es de longues descentes.

LES FLOPS :

                                                             

Radioshack : Alors que Sky a impressionnĂ© sur cette Ă©tape, Radioshack est l’Ă©quipe qui a le plus déçu. Alors qu’elle se prĂ©sentait au dĂ©part avec des coureurs comme Schleck, Horner, Monfort ou encore Kloden, c’est le vĂ©tĂ©ran Haimar Zubeldia, qui s’est le mieux classĂ© dans cette Ă©tape avec une septième place. Mais les principaux leaders ont tous perdu du temps. Schleck, distancĂ© dès les premières pentes, s’est repris en fin de montĂ©e et termine Ă  1’09 ». Kloden et Horner, quant Ă  eux, ont « pris un Ă©clat » et concèdent plus de 2 minutes. Frank Schleck, qui reconnaissait après l’Ă©tape que l’objectif sur ce Tour pourrait se transformer en victoires d’Ă©tapes, est rĂ©aliste. Pour la première fois depuis 2008, aucun membre de la fratrie ne devrait finir sur le podium du Tour.

Levi Leipheimer : Mauvaise journĂ©e pour les AmĂ©ricains sur le Tour aujourd’hui. Alors que l’Ă©quipe Radioshack a ratĂ© son Ă©tape, l’une des meilleures chances au gĂ©nĂ©ral des coureurs de la bannière Ă©toilĂ©e a connu Ă©galement un Ă©chec. Levi Leipheimer a coincĂ© sur les pourcentages terribles des Vosges. Au sommet, le coureur d’Omega Pharma accuse un retard de 3 minutes et 11 secondes. RepoussĂ© Ă  la 27ème place du gĂ©nĂ©ral, le coureur de 38 ans dit probablement adieu au podium Ă  Paris.

Robert Gesink : Encore un candidat au top 10 qui a perdu du temps aujourd’hui. Le Hollandais avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© impliquĂ© dans les chute hier et perdu du temps. HabituĂ© des jours « sans » sur le Tour, il montre probablement qu’il n’a pas encore le coffre pour finir sur le podium Ă  Paris. Assez rapidement dĂ©crochĂ© en compagnie de ses coĂ©quipiers  Laurens Ten Dam et Bauke Mollema, il a mĂŞme Ă©tĂ© distancĂ© par ce dernier. Seulement 39ème du gĂ©nĂ©ral Ă  près de 7 minutes, il est certainement  le coureur le plus dĂ©cevant depuis le dĂ©part de Liège.

0 comments on “Tour de France : Tops/Flops #8

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :