Tour de France : Tops/Flops #9

LES TOPS

                                                                       

Thibaut Pinot : C’est l’année des jeunes sur le Tour de France. A l’instar de Peter Sagan, Thibaut Pinot a 22 ans et dispute son premier Tour. Et comme le Slovaque, il a levé les bras sur cette Grande Boucle. Grimpeur de formation, le Franc-Comtois avait certainement coché cette étape. En attaquant au kilomètre 50 dans un groupe de 22 coureurs parti à la poursuite de son coéquipier Jérémy Roy, il se savait probablement un des plus forts de l’échappée. Sans paniquer lorsque Kessiakoff a attaqué seul, il a lancé la poursuite en compagnie de Tony Gallopin, puis seul lorsque le coureur Radioshack a été distancé. Enfin, dans la descente, il a gagné son mano à mano face au Suédois fatigué. Encouragé par un Marc Madiot déchaîné, il a finalement réussi à conserver une trentaine de secondes d’avance sur le groupe maillot jaune pour s’imposer en solitaire.

Bradley Wiggins : Il s’était emparé du maillot jaune hier, il le portera également demain. Alors certes, il a paru, à l’image de son équipe, moins saignant que la veille, mais attaqué par ces adversaires, il a réussi à rester dans leurs roues. Beaucoup moins soutenu par ses coéquipiers (seul Chris Froome l’a accompagné dans le dernier col), il a résisté aux accélérations de Nibali, Van den Broeck et Evans qui tentaient d’exploiter sa principale faiblesse : la descente. En position de force avant le contre-la-montre de demain, il pourrait accentuer son avance sur les autres favoris.

Jürgen Van den Broeck : Le Belge avait perdu du temps hier, il se devait de commencer sa reconquête aujourd’hui. Et il aura été le seul à attaquer dans la montée parmi les favoris. Dans les derniers hectomètres du col de la Croix, il s’est dressé sur ses pédales pour tenter de basculer avec quelques secondes d’avance sur Bradley Wiggins et les autres favoris. Certes repris, le Belge aura tout de même montré qu’il faisait partie des plus costauds du peloton ; de quoi regretter son incident mécanique d’hier qui lui avait fait perdre près de 2 minutes.

LES FLOPS

                                                                                      

Samuel Sanchez : Après Ryder Hesjedal il y a quelques jours, le Tour a perdu un autre candidat au top 10. Samuel Sanchez, l’Espagnol de l’équipe Euskaltel-Euskadi est tombé lourdement au kilomètre 60. Ironie du sort, c’est son coéquipier Jorge Azanza qui a provoqué la chute, dans laquelle était également impliqués Valverde et Cédric Pineau. Victime d’une fracture à un poignet, le champion olympique ne devrait pas pouvoir remettre son titre en jeu dans quelques semaines à Londres. Mauvaise nouvelle pour l’équipe basque qui perd son quatrième coureur après Astarloza, Verdugo et Txurruka.

Rein Taaramae : L’Estonien était la surprise d’hier, il a également été celle d’aujourd’hui, mais dans le mauvais sens. Décramponné dans l’ascension du col de la Croix, lorsque Van den Broeck a fait le ménage, il a perdu plus de 2 minutes sur le vainqueur de l’étape. Alors qu’il avait envisagé à voix haute un podium la veille, il peut aujourd’hui remercier son coéquipier Rémy di Gregorio, qui l’a aidé à ne pas perdre davantage pied. Il a tout de même reculé 6 places au général en 157 kilomètres, de la 4ème à la 10ème.

Laisser un commentaire