Tour de France : les 3 images du jour #11

Première étape de montagne, entre Mâcon et Bellegarde-sur-Valserine ! Les coureurs découvriront pour l’occasion le col du Grand Colombier (Hors cat.), situé à 43 kilomètres de la ville-étape inédite.

Que de coureurs dans cette échappée ! Pas moins de vingt-cinq hommes ont senti le bon coup, comme Thomas Voeckler (Europcar), l’inusable Jens Voigt (RadioShack-Nissan) ou encore le grimpeur italien Michele Scarponi (Lampre-ISD). Dans le col du Grand Colombier, Luis Leon Sanchez (Rabobank) hausse le rythme, ce qui a pour effet d’exploser le groupe. Seuls Scarponi, Voeckler et Devenyns (Omega Pharma-Quick Step) le suivent. Ils se relaient bien dans le Col de Richemond (3ème cat.) et se disputeront la victoire…

Dans la descente du Grand Colombier, Vincenzo Nibali (Liquigas-Cannondale) s’extirpe du peloton. Très rapidement, et grâce à ses qualités de descendeur, il compte plus d’une minute d’avance sur ses adversaires au classement général. Peter Sagan (Liquigas-Cannondale) apporte sa contribution à son équipier, mais cela ne suffit pas. Les Sky reviennent sur Nibali dans le dernier col de la journée. Un coup d’épée dans l’eau en somme.

Comme annoncé plus haut, la victoire d’étape se jouera entre les quatre coureurs à l’avant. Mais surprise ! Jens Voigt réintègre le groupe à une dizaine de bornes de la ligne ! A 3 km de l’arrivée, Devenyns porte l’estocade. Les fuyards se regardent, mais le vétéran allemand réagit 500 mètres plus loin. On pense alors que la victoire va se jouer entre ces deux. Sous la flamme rouge, Voeckler attaque, déborde les leaders, résiste à Sanchez et Scarponi et franchit en vainqueur la ligne d’arrivée ! Le Français reçoit en prime le maillot de meilleur grimpeur ainsi que le prix de la combativité.

Crédits photos : Tour de France, AFP, Cyclingnews/Bettini

Laisser un commentaire