Tour de France : les 3 images du jour #12

C’est le grand rendez-vous des Alpes ; l’étape Albertville-La Toussuire avec trois cols avant une arrivée au sommet. Longue de seulement 148 kilomètres, les amateurs de cyclisme espèrent assister à une bataille entre cadors !

Encore une échappée conséquente sur les pentes de la Madeleine (Hors cat.) ! Une trentaine de coureurs ont voulu se positionner à l’avant. Après un sévère écrémage, seuls quatre hommes sont restés aux avant-postes au sommet du Col du Mollard (avant-dernière difficulté) : Rolland (Europcar), Kiserlovski (Astana), Kiryienka (Movistar) et Sörensen (Saxo Bank-Tinkoff Bank). Dans l’ascension finale vers La Toussuire, Pierre Rolland a déposé ses compagnons d’échappés dix bornes avant la ligne. Malgré le regain de force de Sörensen et les attaques des favoris, le Français remporte une honorable victoire. En effet, le coureur de la formation Europcar est resté la majeure partie de la journée à l’avant, de quoi glaner logiquement le prix du plus combatif ! Il remonte au neuvième rang du général, la meilleure place d’un Français dans ce classement.

Du côté des favoris à la victoire finale, on est passé à l’offensive ! Après un effort en solitaire avorté d’Evans (BMC), Brajkovic (Astana), puis Nibali (Liquigas-Cannondale) et Van Den Broeck (Lotto-Belisol) décident de perturber la marche en avant de l’équipe Sky. On pense à un moment que cette mission réussit son objectif, mais Christopher Froome (Sky) revient sur les attaquants. Sn équipier Wiggins se met dans le rouge lorsqu’il accélère encore plus le rythme ! On ordonne dans l’oreillette de Froome d’attendre son leader et le second du général obtempère. A l’arrivée, les Sky et Wiggins sont une nouvelle fois gagnants, et se rapprochent d’une victoire finale !

Mais où est Cadel Evans ? Il a coincé dans la dernière partie de la montée et paye cher son attaque éphémère dans la Croix de Fer ! Le tenant du titre perd  1’26’’ sur le maillot jaune. Peut-être que l’Australien a perdu ses espoirs de conserver son bien aujourd’hui, malgré le sacrifice du maillot blanc Tejay Van Garderen (BMC).

Crédits photos : Cyclingnews/Bettini, AFP, Getty

Laisser un commentaire