Tour de France : les 3 images du jour #19

Le peloton retrouve un peu de sérénité entre Blagnac et Brive-La-Gaillarde. Point de montagnes à l’horizon, mais un parcours casse-pattes qui pourrait convenir à un baroudeur.

De nombreux coureurs de classiques se retrouvent à l’avant : Nuyens et Kroon (Saxo Bank-Tinkoff Bank), Paolini (Katusha), Albasini (Orica-GreenEdge) et Vinokourov (Astana). Ils sont en tout seize en tête et ce dès le soixante-quatrième kilomètre. Le peloton ne leur laisse que peu d’avance si bien que Hansen (Lotto-Belisol) tente de reprendre un peu d’air à une vingtaine de bornes de l’arrivée. Sept unités plus tard, celui que l’on surnomme «Vino» emmène dans sa roue Paolini et l’Australien. Ces hommes jettent toutes leurs forces dans la bataille après que Sanchez (Rabobank), Roche (AG2R La Mondiale) et Klöden (RadioShack-Nissan) aient rejoint le groupe. Vont-ils parvenir à faire plier les sprinters ?

Les hélicos, les voitures, les spectateurs et les coureurs à vélo, ça fait pas mal de bruit. Il est donc, normalement, recommandé de tenir les chiens en laisse sur les routes du Tour. Malheureusement ces personnes-là (à gauche de l’image), ont commis l’erreur de ne pas avoir attaché leur animal. Le chien ayant pris peur, la chute au sein du peloton était donc inévitable. Une des victimes de cette chute collective s’appelle… Philippe Gilbert. Le numéro un mondial 2011 va courir la course en ligne des Jeux Olympiques à Londres la semaine prochaine. Vous imaginez si il s’était cassé quelque chose ? Vous imaginez si le coureur Wallon n’avait pu tenter sa chance à cause de ces imbéciles… Après l’histoire des clous, c’était déjà suffisant. (NG)

Et bien non ! Comme nous le montre ce cliché, les échappés se sont fait damner le pion par le champion du monde Mark Cavendish (Sky) ! L’Anglais a jailli du peloton plus tôt qu’à son habitude (450 mètres) afin de ne pas se laisser piéger par Roche et Sanchez ! Sa poussée caractéristique lui permet de s’imposer avec une seconde d’avance sur ses adversaires Goss (Orica-GreenEdge) et Sagan (Liquigas-Cannondale) ; de quoi exploser de joie une fois la ligne franchie.

Crédits photos : Tour de France/Presse Sports

Laisser un commentaire