1ère journée de Ligue 1

Ce samedi, se disputait huit rencontres, concrétisées par 21 buts. Paris s’est fait peur, Lille s’impose dans la douleur et Nancy est la seule équipe à être parvenue à gagner à domicile.

Lorient n’est pas passé loin de l’exploit

L’an passé, les Merlus étaient venus s’imposer 1-0 au Parc des Princes. Les hommes de Christian Gourcuff, souhaitaient faire rebelote. Pour ce faire, même stratégie : attendre les Parisiens dans leur camp et contrer. En ce début de match, le Parc chante, les Parisiens sont à l’attaque, Lavezzi montre quelques facettes de son jeu fait de vitesse et de percussion. Tout est en place pour un opening réussi. Jusqu’à la 5ème minute, où Monet-Paquet part dans le dos de Jallet dont la montée n’a pas été compensé. L’ancien lensois centre fort et Maxwell propulse le ballon dans ses propres filets. 0-1. Au milieu, les absences de Thiago Motta et de Pastore se font sentir. Veratti, 19 ans, a du mal à imprimer le tempo, semble encore trop tendre. Paris a le pied sur le ballon mais la possession est stérile. A chacune de leur incursion dans le camp parisien, les Lorientais inquiètent la défense francilienne. Cela semble trop facile, les Parisiens laissent trop de liberté au porteur de balle. A la 48ème minute, Aliadière s’incruste dans la surface, profite de l’appel d’Alain Traoré pour éliminer Sakho avant d’ajuster Douchez. 0-2. C’est le score à la mi-temps. Les Parisiens sortent sous les sifflets. On se dirige vers un camouflet de taille. En seconde période, le PSG accelere et se procure de nombreuses occassions. Menez vendange, Audard brille. On se dit que décidement Lorient voyage bien au Parc, on commence à se faire une raison : pendant une semaine, les médias ne vont cesser de s’interroger sur ce PSG. C’est alors, qu’Ibrahimovic montre l’étendu de sa classe. Contrôle poitrine dans la surface suivie d’une frappe écrasée qui termine sa course dans le but. 1-2. Par la suite, Paris pousse et se procure de nouvelles occasions franches. Nene, rentré à la 58ème en lieu et place de Bodmer fait beaucoup de bien. Gameiro montre une nouvelle fois qu’il n’est pas un renard des surfaces quand Zlatan talonne dans sa direction tandis que l’international français n’y croyait pas. Finalement, Paris arrache le point du match nul grâce à un pénalty obtenu par Matuidi et transformé par Ibrahimovic. 2-2. En fin de compte, c’est un bilan mitigé pour cette “Dream Team“ parisienne : tantôt laxiste en défense et parfois séduisant en attaque. Il faudra voir ce que donne cette équipe avec un milieu différent du trident Bodmer-Veratti-Chantôme.

 

Lille, Lyon et Bordeaux au rendez-vous

Le LOSC a dû attendre la 90ème minute et un but de Pedretti pour arracher les trois points face à Saint Etienne. Avant ça, les Nordistes avaient ouvert le score grâce à un tête de Chedjou venu reprendre victorieusement un coup franc de Payet puis Romain Hamouna, transfuge de Caen contre 4 millions d’euros, avaient égaliser.

L’Olympique Lyonnais se déplaçait à Rennes pour un premier test. Privés de Lloris, malade, et de Lisandro, remplaçant et de retour de blessure, les Gones s’imposent un but à zéro grâce à un but de Yohann Gourcuff.

En déplacement à Evian, Bordeaux s’est offert un premier succès. Après un quart d’heure de jeu, les Marines et Blancs mènent 2-0 grâce à deux beaux buts signés Obraniak et Gouffran. Sur coup franc direct et bien aidé par une faute de main de Carrasso, Daniel Wass remettait son équipe dans la course mais quelques minutes après le retour des vestiares, Saivet redonnait deux buts d’avance aux Girondins. Pour l’anectode, Khalifa réduira la marque au bout du temps additionnel.

Les autres rencontres

Nancy s’impose face à Brest. L’an passé, les Lorrains avaient du attendre la 10ème journée pour signer leur première victoire. Cette saison, il leur aura fallu seulement 92 minutes. Mollo à la baguette, Thébaux à la faute de main. Bastia gagne à Sochaux trois buts à deux. A signaler un doublé de Touafilou Maoulida. L’autre club Corse, Ajaccio s’est défait de Nice au Stade du Ray (1-0). Claude Puel rate sa première avec l’équipe azuréenne. Enfin, Troyes s’est inclinée contre Valenciennes. Comme quoi, on peut perdre tout ses matchs de préparation et gagner lors de la première journée. Merci Rincon (but contre son camp).

La suite du programme demain avec Reims – Marseille

Laisser un commentaire