Les vingt victoires d’étapes de Lance Armstrong remises en jeu

Les livres de sport que vous avez chez vous, bien rangés dans votre belle bibliothèque ou posés sur un coin de votre bureau, ne seront bientôt plus à jour. En effet, si l’UCI décide de rayer, une bonne fois pour toute, Lance Armstrong des tablettes (de 98 à 2005), tous les classements et statistiques vont devoir être entièrement revus et corrigés. En gros, vous allez devoir débourser quelques pièces pour vous doter de bouquins avec des résultats et palmarès corrects. Mais nous n’en sommes pas encore là. Presque.

Oui, Lance Armstrong c’était avant tout sept victoires finales sur le Tour de France. Mais Lance Armstrong c’était aussi vingt-deux victoires d’étapes glanées de 1993 à 2005 (sans compter les chronos par équipes) dans la Grande Boucle. Depuis hier, ses résultats, acquis de 1998 à 2005, sont plus que jamais en danger. Oui, l’UCI (Union Cycliste Internationale) a le pouvoir de supprimer, d’un coup d’un seul, toutes ses victoires et places d’honneurs conquises en l’espace de huit ans. Le palmarès du coureur Texan affiche – toujours, mais peut être pour plus très longtemps – deux Critérium du Dauphiné Libéré, un Tour de Suisse ainsi que… vingt victoires d’étapes du TDF. A coup sûr, ces vingt bouquets seront redistribués aux dauphins du Ricain. Ok, une grande majorité de ces « seconds » ont été directement ou indirectement mêlés à une affaire de dopage. On se retrouve donc dans la même situation que pour les classements généraux. Nous sommes donc allés dans un premier temps chercher les deuxièmes de chaque étapes gagnées par Armstrong. Mais nous avons ensuite creusé un peu plus dans les différents classements pour dénicher les cyclistes « propres » (*), qui n’ont jamais été concernés par une quelconque sordide affaire. Voici les résultats de notre petite enquête.

Les vingt étapes gagnées par Armstrong de 1999 à 2005

1999 (4 victoires d’étapes)
Prologue (3/07). Puy du Fou-Puy du Fou (7 km, chrono) : Lance Armstrong > Alex Zülle > Chris Boardman (5e)
8e étape (11/07). Metz-Metz (56,5 km, chrono) : Lance Armstrong > Alex Zülle > Chris Boardman (6e)
9e étape (13/07). Le Grand-Bornand-Sestrières (213,5 km) : Lance Armstrong > Alex Zülle > Carlos Alberto Contreras (7e)
19e étape (24/07). Futuroscope-Futuroscope (57 km, chrono) : Lance Armstrong > Alex Zülle > Rik Verbruggue (5e)

2000 (1 victoire d’étape)
19e étape (21/07). Fribourg-en-Brisgau-Mulhouse (58,5 km, chrono) : Lance Armstrong > Jan Ullrich > Laurent Jalabert (6e)

2001 (4 victoires d’étapes)
10e étape (17/07). Aix-les-Bains-L’Alpe-d’Huez (208 km) : Lance Armstrong > Jan Ullrich > Roberto Laiseka (9e)
11e étape (18/07). Grenoble-Chamrousse (32 km, chrono) : Lance Armstrong > Jan Ullrich > Roberto Laiseka (4e)
13e étape (21/07). Foix-Saint-Lary-Soulan (194 km) : Lance Armstrong > Jan Ullrich > Laurent Jalabert (7e)
18e étape (27/07). Montluçon-Saint-Amand-Montrond (61 km, chrono) : Lance Armstrong > Igor Gonzalez de Galdeano > Bobby Julich (7e)

2002 (4 victoires d’étapes)
Prologue (6/07). Luxembourg-Luxembourg (6,5 km, chrono) : Lance Armstrong > Laurent Jalabert
11e étape (18/07). Pau-La Mongie (158 km) : Lance Armstrong > Joseba Beloki > Andrei Kivilev (8e)
12e étape (19/07). Lannemezan-Plateau de Beille (198 km) : Lance Armstrong > Roberto Heras > Carlos Sastre (7e)
19e étape (27/07). Régnié-Durette-Mâcon (52,5 km, chrono) : Lance Armstrong > Raimondas Rumsas > Laszlo Bodrogi (3e)

2003 (1 victoire d’étape + un chrono par équipes)
15e étape (21/07). Bagnères de Bigorre-Luz-Ardiden (159,5 km) : Lance Armstrong > Iban Mayo > Haimar Zubeldia (4e)

2004 (5 victoires d’étapes + un chrono par équipes)
13e étape (17/07). Lannemezan-Plateau de Beille (205 km) : Lance Armstrong > Ivan Basso > José Azevedo (7e)
15e étape (20/07). Valréas-Villard-de-Lans (180 km) : Lance Armstrong > Ivan Basso > Levi Leipheimer (5e)
16e étape (21/07). Le Bourg-d’Oisans-Alpe d’Huez (15 km, chrono) : Lance Armstrong > Jan Ullrich > José Azevedo (4e)
17e étape (22/07). Le Bourg-d’Oisans-Le Grand Bornand (204 km) : Lance Armstrong > Andreas Klöden > Axel Merckx (6e)
19e étape (24/07). Besançon-Besançon (55 km, chrono) : Lance Armstrong > Jan Ullrich > Bobby Julich (5e)

2005 (1 victoire d’étape + un chrono par équipes)
20e étape (23/07). Saint-Étienne-Saint-Étienne (55 km, chrono) : Lance Armstrong > Jan Ullrich > Bobby Julich (4e)

Bilan des « deuxièmes »

Jan Ullrich : 7 victoires (1 en 2000 et 2005, 2 en 2004, 3 en 2001)
Alex Zülle : 4 victoires (toutes en 2000)
Ivan Basso : 2 victoires (toutes en 2004)
Igor Gonzalez de Galdeano : 1 victoire (en 2001)
Laurent Jalabert : 1 victoire (en 2002)
Joseba Beloki : 1 victoire (en 2002)
Roberto Heras : 1 victoire (en 2002)
Iban Mayo : 1 victoire (en 2003)
Andreas Klöden : 1 victoire (en 2004)

Bilan des « coureurs propres »

Laurent Jalabert : 3 victoires (1 en 2000, 2001 et 2002)
Bobby Julich : 3 victoires (1 en 2001, 2004 et 2005)
Chris Boardman : 2 victoires (toutes en 1999)
Roberto Laiseka : 2 victoires (toutes en 2001)
José Azevedo : 2 victoires (toutes en 2004)
Carlos Alberto Contreras : 1 victoire (en 1999)
Rik Verbruggue : 1 victoire (en 1999)
Andrei Kivilev : 1 victoire (en 2002)
Carlos Sastre : 1 victoire (en 2002)
Laszlo Bodrogi : 1 victoire (en 2002)
Haimar Zubeldia : 1 victoire (en 2003)
Levi Leipheimer : 1 victoire (en 2003)
Axel Merckx : 1 victoire (en 2003)

(*) Note : nous nous sommes basés sur le site Dopeology pour voir qui étaient les coureurs « propres »

Crédit photos : AFP

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

There are 2 comments

  1. Centre de fitness Toulouse

    Y’a t’il vraiment de coureurs propres? Des fois c’est à se demander…
    Enfin même s’il perd ses titres, il doit s’en moquer maintenant qu’il a gagné l’argent avec….
    Espérons qu’un jour on ait un vrai Tour de France…

Laisser un commentaire