Grand Prix du Japon : Soleil couchant pour Alonso ?

La tournée des circuits mythiques continue ! Après Spa et Monza en septembre, la Formule 1 se rend au pays du Soleil Levant. Les pilotes vont en découdre sur le circuit de Suzuka, célèbre pour son «130R». Cette courbe se prend à fond de 7 pied au plancher, mais demande une certaine maîtrise de véhicule. Les débutants s’y cassent bien souvent les dents (McNish en 2002, Alguersuari en 2009). La bagarre pour le titre devrait atteindre des sommets. Webber va-t-il se mettre au service de Vettel ? Räikkönen rééditera-t-il sa victoire de 2005 ? Hamilton aura-t-il l’esprit tranquille après l’annonce de son passage chez Mercedes ?

Chose rare cette année, les Red Bull trustent la première ligne : Vettel devance Webber ! Le chouchou du public Kobayashi (Sauber) réalise une belle qualif’ en se plaçant troisième. Coup dur en revanche pour Schumacher (Mercedes-AMG) qui part avant-dernier. L’Allemand a confessé jeudi la fin imminente de sa carrière sportive, de quoi rendre nostalgiques les amateurs de F1.

Les feux s’éteignent et les monoplaces s’élancent ! A l’avant, Kobayashi s’infiltre entre les Red Bull. Mais les regards s’attardent sur un panache ocre dégagée par une voiture rouge au premier virage. La poussière disparaît, mais la machine reste sur le carreau. Stupeur : c’est bel et bien le leader du championnat, Fernando Alonso (Ferrari) ! L’Espagnol a tassé la Lotus de Kimi Räikkönen ; ce dernier ne put éviter le contact avec la roue arrière gauche de son adversaire. Sans conteste, cet abandon se révèlera important dans l’optique du titre. Un peu plus loin, Grosjean (Lotus) a percuté Webber ! S’en suit une  jolie pagaille, dans laquelle Rosberg (Mercedes-AMG) est contraint à l’abandon. Le Français est rappelé à l’ordre par un stop & go de dix secondes. Romain est de nouveau critiqué par de nombreux observateurs, de quoi le mettre sous pression pour la Corée du Sud…

Après une courte apparition de la voiture de sécurité, l’épreuve est relancée. Vettel s’échappe immédiatement, tandis que Hamilton (McLaren) se bat contre Perez (Sauber) pour la sixième place. Après les arrêts aux stands, rebelote. Le Mexicain, peut-être trop concentré à analyser le diffuseur de sa prochaine monture (contrat signé pour 2013 en remplacement d’Hamilton), part en pirouette dans l’épingle et échoue dans le bac à gravier. Il avouera après-coup avoir «fait une erreur» ; en effet, nous avons connu le pilote Sauber plus calme et moins brouillon.

La seconde vague de pit-stop voit Räikkönen et Hamilton s’échanger leurs positions (5ème et 6ème) au prix d’un sang-froid exemplaire de la part des deux hommes. Malheureusement, cette manœuvre ne leur permettent pas de revenir dans le sillage d’Alonso : 37 points d’écart pour Räikkönen et 42 unités de retard pour Hamilton.

Alors que Vettel se dirige vers une troisième victoire cette année, les places restantes pour le podium sont l’objet d’une lutte acharnée. Tout d’abord Felipe Massa (Ferrari) semble sous la menace directe de Kobayashi après les arrêts. Or, le Brésilien calque son rythme sur le leader pour pourvoir s’isoler de la menace japonaise. La Sauber doit désormais faire face au retour de la McLaren de Jenson Button. L’enfant du pays gère parfaitement sa fin de course et déclenche la ferveur du public en étant le premier Japonais à monter sur un podium depuis Sato au GP des USA en 2004 !

Sebastian Vettel, quasi-éclipsé par la performance de Kamui Kobayashi, remporte cette quinzième épreuve de l’année. Il devance un brillant Massa qui décroche son premier podium depuis la Corée du Sud en 2010 . A noter le retour dans les points de Maldonado (Williams, 8ème), chose qui n’était plus arrivée depuis dix courses.

En ce qui concerne le classement des pilotes, l’abandon d’Alonso fait les affaires de Vettel qui revient à quatre longueurs ! Nous pouvons annoncer que le championnat est complètement relancé ! Webber, remonté au neuvième rang, pointe a soixante points du leader. Aujourd’hui plus que jamais, le leader chez Red Bull se nomme Vettel. L’équipe autrichienne reste en tête du classement constructeurs ; Lotus est désormais distancé de Ferrari qui elle-même a perdu le contact avec McLaren.

Pas le temps de souffler pour le monde de la F1 car la manche coréenne se déroulera dimanche prochain. Une course qui s’était révélée comme LE tournant du championnat en 2010 (souvenez-vous, les abandons des deux Red Bull et la victoire d’un certain Alonso…).

Retrouvez l’actu F1 avec notre partenaire Sport Auto et par le biais de son journaliste Thibault Larue, via son blogA partir de 14 heures, vous pourrez également télécharger le numéro 15 de l’iMagF1.

Crédit photos : site officiel du championnat du Monde de Formule 1

Laisser un commentaire