Preview 2012-2013 : Houston et Orlando sur les traces de Charlotte

© AP

Deux semaines. Le 28 octobre, la NBA reprendra ses droits avec d’entrée deux affiches alléchantes : Boston-Miami et Brooklyn-New York. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la saison 2012/2013 s’annonce passionnante. Et d’ici la reprise, Culture Sport vous propose de patienter avec différentes previews. On commence avec la course au « first pick »*, de la dernière à la 28ème place, avec Charlotte, Houston et Orlando. Du côté de la rédaction, on voit mal comment les trois franchises pourraient faire illusion cette année.

30 – Charlotte

Bons derniers avec seulement sept victoires en 66 matchs la saison passée, les Bobcats ont battu des records de médiocrité. Agacé, le boss Michael Jordan a décidé de s’éloigner un peu pour laisser au staff l’entière responsabilité de l’effectif. Un staff justement bousculé par l’arrivée de l’inexpérimenté Mike Dunlap, coach universitaire à St John’s l’année passée. Et pourtant, si Charlotte aura un mal fou à accrocher les play-offs en 2013, la franchise de Caroline du Nord ne pourra pas faire pire que son quasi-scandaleux bilan de 2012. Si elle a perdu D.J Augustin, le recrutement, loin de ce qu’a pu faire L.A, a néanmoins été cohérent. L’ex-Bull Ben Gordon ainsi que Ramon Sessions, Laker la saison dernière, sont arrivés alors que dans la raquette c’est le solide Brandon Haywwod, champion NBA avec Dallas en 2011, qui devrait apporter un plus à un secteur en deçà des espérances. La bonne surprise de la saison pourrait bien venir de Michael Kidd-Gilchrist, choisi en deuxième position lors de la dernière draft. Reste à voir si les deux sophomores Kemba Walker et Bismack Biyombo sauront élever leur niveau de jeu. On attend indéniablement plus d’eux.

29 – Houston

Ayant échoué à une petite place des play-offs la saison passée (9èmes à l’Ouest), les Rockets ont tout tenté pour attirer Dwight Howard à l’intersaison. Au final, cette volonté restée vaine a fait beaucoup de mal à la franchise texane. Luis Scola, Goran Dragic, Chase Bundinger, Courtney Lee ou encore Kyle Lowry, autant dire les meilleurs joueurs de l’effectif, ont quitté un navire voué à la perdition. Car c’est bien en eaux troubles que semble voguer Houston. Le proprio’, Leslie Alexander, a bien tenté de réconforter ses fans en recrutant le fantasque Jeremy Lin. Malheureusement, celui qui avait enflammé toute la planète l’année passée avec les Knicks ne semble plus à la hauteur du phénomène qu’il a suscité. C’est pourtant lui qui devra porter à bout de bras cette équipe, aidé on l’espère par Omer Asik, qui traîne derrière lui un contrat plus lourd que Shaquille O’Neal. A moins que le décevant Kevin Martin décide enfin de se réveiller. Malgré ses 17 points de moyenne l’an passé, le natif de Zanesville n’a jamais su satisfaire les espoirs placés en lui.

28 – Orlando

On ne va pas se mentir, la perte de Dwight Howard risque d’être fort préjudiciable au Magic. L’an passé, déjà, la franchise floridienne avait dû cravacher pour décrocher sa place en play-offs. Alternant le bon et (surtout) le moins bon pendant la saison, elle les avait d’ailleurs quittés dès le premier tour (face au Pacers, ndlr) dans l’anonymat le plus complet. Sans son pivot star parti à Los Angeles, la saison 2012/2013 risque d’être bien longue pour Orlando. Nouveau GM, nouveau coach, équipe expérimentale… Les arrivées d’Aaron Afflalo et Al Harrigton (Denver) peinent à cacher l’énorme chantier auquel doivent faire face les dirigeants du vice-champion 2009. Ryan Anderson et Jason Richardson, 28 points de moyenne à eux deux la saison passée, ont fait les frais des plans douteux des dirigeants en termes de transfert. Reste les « piliers », si on peut encore les qualifier ainsi, que sont Jameer Nelson, Hidayet Turkoglu et Glen « Big Baby » Davis. Un beau paquet d’interrogations, tout de même.

* premier choix de la draft

Laisser un commentaire