Preview 2012-2013 : Les Lakers, le Thunder et le Heat sont obsédés par le titre

© Getty Images

Fin de notre preview 2012/2013, avec aujourd’hui du très lourd. Nous allons vous présenter ce que nous pensons être les trois grands favoris au trophée O’Brien : les trois équipes pour qui un échec dans la quête du titre serait synonyme de saison ratée. Outre la présence logique des deux derniers finalistes : Miami et Oklahoma, les Lakers de Los Angeles s’invitent dans la course tant leur recrutement fait peur à toute la ligue.

3 – Los Angeles Lakers : Pourtant éliminés sans gloire l’an passé par le Thunder d’Oklahoma, les Lakers seront un des principaux concurrents au titre durant cette saison 2012/2013. Les arrivées d’Antawn Jamison, Steve Nash mais surtout celle de Dwight Howard donnent au roster des Lakers un air de dream team. Beaucoup font la comparaison avec l’équipe de 2004 où pour glaner un quatrième titre Los Angeles avait fait venir Karl Malone et Gary Payton, mais la comparaison semble prématurée tant la version 2012 des Lakers tant à être plus équilibré et plus à même de remporter le titre, dès maintenant.

Jerry Buss a chamboulé son effectif cet été. Andrew Bynum, pourtant l’un des meilleurs Angelinos durant les play-offs, a été sacrifié pour faire venir celui qui est considéré comme étant le meilleur pivot de la ligue : Dwight Howard. L’ex-joueur d’Orlando, en plus d’être une intimidation défensive certaine, pourra profiter de la science de jeu du Canadien Steve Nash pour apporter un poids offensif non négligeable. Pour le reste, le cinq ne change pas et présente sur le papier un équilibre parfait avec Metta World Peace, Kobe Bryant et Pau Gasol. Sur le banc, les Lakers pourront profiter de l’expérience d’Antawn Jamison et des qualités de scoreur naturel de Jodie Meeks arrivé en provenance des Sixers.

Fort d’un recrutement impressionnant, les Lakers auront pour autant énormément de travail à fournir pour revenir au niveau atteint par Oklahoma et Miami. Une équipe ne se fait à coup de grands noms, les Lakers le savent. Si on leur en donne le temps, il est clair qu’ils possèdent les armes pour être champion NBA. Mais du temps, les joueurs de Mike Brown n’en possèdent que très peu. Steve Nash et Kobe ne joueront plus que deux saisons tout au plus, Pau Gasol peut-il retrouver le niveau qui était le sien en playoffs en 2010 après deux campagnes ratées ? Kobe Bryant est-il capable de se mettre au service du collectif ? Beaucoup de questions auxquelles la seule réponse sera celle du terrain. D’ailleurs, D. Howard devrait pour la première fois jouer en jaune et violet, ce soir !

2 – Oklahoma City Thunder : Où va s’arrêter cette équipe d’Oklahoma ? Après une élimination en finale de conférence en 2011, par Dallas, les coéquipiers de Kevin Durant ont cette fois réussi à se qualifier pour leur première finale NBA, en renversant une situation bien compliquée face aux Spurs.

Malheuresement, l’embellie a vite été stoppée par Miami. En finale, l’équipe de Scott Brooks a été balayée par LeBron James et ses coéquipiers, innarêtable à longue distance. Avec une équipe quasi inchangée (départ de Fisher, arrivée du rookie Perry Jones III), le Thunder est le principal favori à sa propre succession de champion de la conférence Ouest. Mais attention, les Spurs, les Clippers et surtout les Lakers se sont renforcés dans les grandes largeurs cet été. Et outre leur esprit de revanche après un échec si près du but, le Thunder aura besoin d’un Kevin Durant en mode MVP pour aller loin.

Quelque peu effacé dans la série face à Miami, le natif de Washington a continué sa folle progression cet été, en étant l’option offensive numéro 1 du team USA pendant les JO (devant Carmelo Anthony, Kobe Bryant ou encore LeBron James). Désormais, le Thunder vise le titre, rien d’autre. Le talent est là, espérons juste pour la troupe de Brooks que le cas épineux de James Harden ne vienne pas semer la pagaille dans le collectif de l’Oklahoma. Sa prolongation de contrat risque de faire la une des journaux une bonne partie de la saison. Au meilleur sixième homme de la ligue de faire en sorte que cela soit vite réglé pour que la saison se déroule au mieux pour lui et ses coéquipiers.

1 – Miami Heat : Champion en titre, le Miami Heat est bien entendu le favori désigné à sa propre succession. D’autant plus que le Heat est allé chercher un titre l’année dernière alors que deux membres de son « Big Three » n’étaient pas dans les meilleures dispositions. Chris Bosh a raté les séries contre Indiana et Boston, alors que Dwyane Wade n’était pas en pleine possession de ses moyens à cause d’une blessure au genou.

Opérés et reposés (les deux joueurs n’ont pas participé aux Jeux), l’ex-Raptor et Dwyane Wade seront en forme pour aborder la saison 2012/2013. Et pour reposer D. Wade dans l’optique des play-offs, la franchise floridienne a fait venir le meilleur shooteur à 3 points de l’histoire : Ray Allen. Egalement soigné durant l’été, l’ancien Celtic compte bien être un joueur important dans la rotation d’Eric Spoelstra. Pour ce qui est de l’arrivée de Rashard Lewis, difficile de la juger dès maintenant. Dans le système du Heat, celui qui est sensé avoir un très bon shoot à 3 points pourrait briller. Encore faut-il qu’il le retrouve, ce fameux shoot…

Cette équipe de Miami n’a donc pas particulièrement changé, elle s’est renforcée à des postes où elle est déjà bien fournie, mais en contre-partie le poste 5 est toujours aussi faible. Un poste qui devrait d’ailleurs être encore occupé une majeure partie de la saison par Chris Bosh. Sans véritable pivot, est-ce que Miami peut rivaliser avec les Lakers, qui comptent eux une raquette complémentaire et monstrueuse avec Gasol et Howard ? La seule réponse à cette question s’appelle LeBron James. Libéré du poids de la défaite, et au summum de sa carrière, qui peut désormais stopper celui que l’on appelle «The King » ?

Laisser un commentaire