Bundesliga : Bayern Munich, la machine est en marche

Tous les mois désormais, Culture Sport reviendra sur les faits marquants des quatre dernières semaines au sein du championnat allemand. Au programme ce mois-ci : fin de série pour Dortmund, le Bayern inarrêtable et M’Gladbach qui patine.

L’événement du mois : Dortmund s’arrête à trente-et-un

Cela faisait trente-et-un matchs exactement que Dortmund ne s’était plus incliné en Bundesliga. C’était à Hanovre en début de saison dernière, le 18 septembre 2011 très précisément. Plus d’un an après, lors de la quatrième journée, le BVB s’incline 3-2 à Hambourg. Plus qu’une fin de série c’est un coup d’arrêt pour les jaunes et noirs, qui avaient pourtant bien débuté leur saison (sept points sur neuf possibles). Depuis cette défaite face au HSV, Dortmund n’a marqué que cinq points sur douze et a montré de criants signes de faiblesses. Pire encore, les hommes de Klopp se sont inclinés à domicile dans le derby de la Ruhr. Comble de l’humiliation.
Comment expliquer ce coup d’arrêt qui offre déjà, ou presque, le titre au Bayern ? Les nombreuses absences déjà (Götze, Schmelzer, Blaszczykowski ou Gündogan), mais aussi les errements défensifs, qui font souvent suite aux passages à vides du milieu de terrain, alors que le duo Reus-Götze fonctionne déjà à merveille devant. Mais le facteur le plus important reste le niveau des adversaires rencontrés : en soi, aller chercher un nul à Hanovre n’est pas un mauvais résultat, et même si Schalke 04 a profité des expérimentations tactiques de Klopp, le rival du BVB a fière allure cette saison.
Paradoxalement, le BVB s’en sort plutôt très bien en Ligue des Champions, avec une victoire face à l’Ajax et un nul à Manchester (City), plutôt chanceux pour les Citizens. Mais se profile désormais une double confrontation face au Real Madrid… De quoi relancer Götze, Reus and co, ou de les plonger un peu plus dans la tourmente.

Le top du mois : Un record pour le Bayern

On ne sait pas vraiment où, et si, ce Bayern là s’arrêtera. En s’imposant (5-0) sur les terres du Fortuna Düsseldorf lors de la huitième journée du championnat, les Bavarois ont battu un record : ils sont devenus les premiers à enchainer huit succès de rang en autant de rencontres en Bundesliga. Parmi leurs victimes, Fürth, Hoffenheim, Mayence, mais aussi Schalke 04 sur son terrain, Stuttgart ou encore le Werder Brême. Les raisons d’une telle réussite ? Un banc renforcé qui permet un turn-over de qualité, un Mario Mandzukic qui profite parfaitement de l’absence de Gomez pour montrer de quoi il est capable (sept buts déjà), un Müller retrouvé (six buts) et un Ribéry en très grande forme (trois passes décisives face à Düsseldorf).
En somme, si le Bayern vient tout juste de battre ce record il se pourrait bien que celui-ci prenne encore plus d’importance. Et la série pourrait bien se continuer, au moins, jusqu’au mois prochain. Quoi qu’il en soit, les Munichois semblent très bien partis pour récupérer le titre de champion d’Allemagne, propriété du Borussia Dortmund depuis maintenant deux saisons.

Le flop du mois : M’Gladbach, une adaptation compliquée

Après sa très belle saison l’an passé, M’Gladbach a changé de statut. Malgré les départs de Reus (Dortmund), Dante (Bayern Munich) ou Neustädter (Schalke 04), Lucien Favre a réussi à attirer des joueurs convoités tels que Luuk De Jong, Xhaka ou Alvaro Dominguez pour les remplacer. Problème, la greffe prend du temps et l’autre Borussia est très loin de son rendement de l’an passé. Défensivement déjà, Ter Stegen (20 ans), le prometteur gardien allemand, a déjà encaissé seize buts en huit journées, contre vingt-quatre en tout la saison passée ! Et si Herrmann est promis à un bel avenir sur le côté droit de l’attaque de M’Gladbach, il n’est pas Maro Reus.
Certes, il faut accorder plus de temps à une équipe qui a perdu trois cadres majeurs de l’an passé (qui ont tous rejoint, et y jouent comme titulaires, les trois grosses écuries de la Bundesliga) pour se reconstruire. Mais si M’Gladbach veut tenir son nouveau rang sur la durée, il va falloir rapidement se réveiller. Éliminés au tour préliminaire de la Ligue des Champions, Gladbach est tombé dans le groupe de l’OM en Europa League. Mais là aussi, l’expérience est douloureuse (un point sur six avant de se déplacer au Vélodrome) et risque de s’écourter. Un mal pour un bien ?

Laisser un commentaire