Grand Prix d’Espagne : le baromètre

Après trois semaines de pause, la Formule 1 a repris ses droits à Montmelo près de Barcelone. Devant ses supporters, Alonso a dominé les débats.

En hausse

Fernando AlonsoL’équipe Ferrari
Décidément, les week-ends se suivent et ne se ressemblent pas pour la Scuderia ! Après moult pépins techniques à Bahreïn, Felipe Massa et Fernando Alonso ont rectifié le tir à Barcelone, et de quelle manière ! L’Espagnol a enflammé le public catalan en dépassant Räikkönen (Lotus) et Hamilton (Mercedes-AMG) par l’extérieur au premier tour. Ensuite, le double champion du monde n’a pas eu de problème à se débarrasser de Vettel (Infiniti-Red Bull). La menace finlandaise ne l’a finalement guère inquiété. Cette victoire sans contestation s’accompagne d’une belle troisième place du Brésilien Massa. Tout comme son équipier, Felipe a réalisé un bon départ et est parvenu à remonter dans la hiérarchie. L’équipe italienne alterne les hauts comme les bas en ce début de saison, espérons qu’elle réédite cette excellente course dès Monaco.

Daniel Ricciardo (Toro Rosso)
Les améliorations installées sur la monoplace de l’Australien ont porté leurs fruits. Il profite des malheurs de son équipier et néanmoins rival Vergne (20ème) pour récolter les points de la dixième position à son équipe. Après cinq courses, la balance semble légèrement pencher en faveur de Ricciardo, même si Vergne est en ce moment touché par la malchance (explosion d’un pneu, contact avec une voiture dans les stands pour la seconde fois en 2013,…).

Esteban Gutierrez (Sauber)
Certes, le jeune débutant a échoué à la porte du Top 10 et n’a toujours pas inscrit la moindre unité cette année. Cependant, n’oublions pas qu’il est particulièrement jeune (21 ans) et qu’il ne connaissait pas les tracés du début de printemps. C’est donc ici à Barcelone que le Mexicain pouvait démontrer son talent, ce qu’il fit parfaitement. Il a mené pendant quelques tours la course après s’être élancé du dix-huitième rang ! La stratégie décalée a bien sûr joué un grand rôle dans cette performance. Son équipier Hülkenberg finissait quant à lui quinzième, de quoi renforcer la domination établie par Gutierrez en Espagne.

En baisse

Romain Grosjean (Lotus)
Quelle déception pour Romain ! Alors que son coéquipier Räikkönen signait un nouveau podium (2nd), Grosjean mettait pied à terre dès le huitième tour. En cause : un problème sur la suspension arrière droite. Cet abandon marque un coup d’arrêt après sa troisième place à Bahreïn. Romain a d’ores et déjà le regard tourné sur Monaco, une manche qui ne laisse passer aucune erreur !

Lewis Hamilton (Mercedes-AMG)
Que s’est-il passé pour le champion du monde 2008 ? Initialement installé en première ligne à côté de son ami Rosberg (Mercedes-AMG), Lewis Hamilton a littéralement dégringolé dans la hiérarchie au fil des tours ! Le comble fut atteint lorsque Maldonado (Williams, vainqueur ici-même l’an passé) le dépassa. Heureusement, l’Anglais parvint à se défaire du Vénézuélien. Finalement, une décevante douzième place sanctionne ce dimanche à oublier. Une citation prouve toute sa frustration : « je ne peux pas aller moins vite », en réponse à une consigne de baisse de régime pour préserver les pneus !

Crédit photo : site officiel de Fernando Alonso

Publicités

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s