Cyclisme Interviews Tour de France

André Darrigade : « 1956, la seule année où je pouvais prétendre à gagner le Tour »

Avant le Tour de France et la Cyclo Baiona, dont il était le parrain de la première édition, nous sommes allés rencontrer André Darrigade, légende du cyclisme français, à son domicile.

Aujourd’hui, deuxième partie de cet entretien réalisé à la mi-juin. Dans ce second acte, André Darrigade revient sur ses favoris à la victoire finale dans cette centième édition de la Grande Boucle. Avant d’aborder les Alpes, il est peut être intéressant d’avoir le point de vue du double maillot vert du Tour (1959, 1961) : comment il voyait la course se dérouler, voir si pour lui Christophe Froome était prenable. Observer aussi si Alberto Contador pouvait selon lui s’imposer une troisième fois dans la plus grande course au monde. Nous avons également discuté pendant quelques minutes sur le Giro, remporté par Vincenzo Nibali, et sur la saison, plutôt, décevante de Bradley Wiggins, Maillot Jaune sortant.

Le « Lévrier des Landes » reviendra également sur une édition de la Grande Boucle assez particulière pour lui. En 1956, il a failli l’emporter à l’issue de sa quatrième participation. Après avoir porté le Maillot Jaune pendant six jours et après avoir glané la toute première étape, le lauréat du Tour de Lombardie (cette même année), nous raconte comment il a perdu ce Tour finalement remporté par Roger Walkowiak.

* Ils sont cinq coureurs à avoir gagné les trois Grands Tours, peut-être six avec Vincenzo Nibali

Nicolas Gréno (@nicolasgreno). Crédit photo : DR.

0 comments on “André Darrigade : « 1956, la seule année où je pouvais prétendre à gagner le Tour »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :