Gilbert, en quête de confiance

1506596_439572216143221_1748761495_n

Le week-end qui approche va lancer véritablement la saison cycliste 2014 avec l’Omloop Het Nieuwsblad et Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Après les premiers tours de roues aux quatre coins de la planète, on va enfin jauger le niveau de chacun. Mais Gilbert, double vainqueur de la course du samedi, ne sera pas du rendez-vous. Explications.

Éviter la pression

Si le Nieuwsblad n’est pas homologué World Tour, la course d’ouverture du calendrier belge revêt une importance plus grande que certaines épreuves du meilleur label UCI. Les chaînes de télévisions de chaque pays retransmettront les images de ces coureurs qui traverseront la Flandre. Première épreuve difficile du calendrier, les favoris ne peuvent pas passer à travers cet objectif. Philippe Gilbert, double vainqueur de l’épreuve, a choisi de faire l’impasse. Une décision dans la lignée de son absence sur le Tour des Flandres 2013. Ne cherchez pas en cela une quelconque démotivation pour les pavés. Le Phil compte revenir sur ceux-ci en 2015, avec Paris-Roubaix dans le viseur ! En attendant, l’ancien champion du monde veut renouer, une dernière fois, avec le succès dans ses Ardennes natales. Pour y parvenir, il doit faire des sacrifices. 2011, l’année de son hégémonie, était d’un acabit différent. Il était tellement fort qu’il pouvait se permettre un détour en Flandre pour préparer Liège-Bastogne-Liège. Désormais, Gilbert n’a plus le même statut. Face aux délégations espagnole et colombienne, il doit être affûté, au mieux de sa forme, pour espérer une victoire. Et donc, préparer ces courses via un programme adéquat, loin du froid flandrien. Par conséquent, le Remoucrastien sera engagé sur les modestes Classic Sud Ardèche et Boucles de la Drôme. Ces courses aux parcours vallonnés correspondent à son profil. Mais courir dans le fin fond de l’Hexagone permettra, également, d’éviter les médias et la pression.

Gagner au plus vite

Enfin, ces deux épreuves classées 1.1 affichent un plateau moins flatteurs que le Nieuwsblad. Sans forcer, Gilbert peut s’y imposer. S’il reste attentif, il doit être en mesure de suivre la tête de course et de régler le groupe par sa pointe de vitesse. Ses résultats au Qatar étaient satisfaisants. Certes, il est resté discret dans le peloton, mais il a accroché un top 10 dans le contre-la-montre de Lusail. De quoi mettre en confiance. Il devra confirmer ce résultat et ses promesses d’un hiver parfait : « j’ai passé l’une de mes meilleures intersaisons » assurait Gilbert au micro de la RTBF en janvier. En effet, il a préféré éviter la presse et les cérémonies de récompenses pour préparer judicieusement une saison cruciale. L’an dernier n’a été qu’une suite chaotique de son printemps précédent, oublié par son sacre de Valkenburg. Toutefois, il ne faut pas incriminer le Phil : celui-ci avait frôlé le succès en début de saison à plusieurs reprises. Deuxième derrière Chavanel dans un sprint à Nice, dauphin de l’inaccessible Sagan sur la Flèche Brabançonne, Gilbert aurait pu gagner plus d’une fois en 2013. Et si le BMC avait récolté un bouquet en début d’année, sa confiance aurait grimpé en flèche. Peut-être est-ce ce manque qui l’a bridé dans les finales des classiques ? Mais plutôt que refaire l’histoire, mieux vaut voir le présent. Si l’ancien champion du monde ne retrouve plus son punch et le chemin du succès, il sera versé dans le grupetto des « has been ».

Consultez notre guide cycliste 2014 ici.

Crédit photo : Facebook Philippe Gilbert fan club officiel

Publicités

About Julien Detroz

Conseiller de rédaction Culture Sport Journaliste Culture Sport cyclisme Journaliste en cyclisme Sudpresse Journaliste sportif La Meuse Namur Journaliste sportif MAtélé Facebook: Julien Detroz Twitter: @juliendetroz Admirateur de Rodrigo Beenkens. Affamé de sport et fervent suiveur du cyclisme. Journaliste qui n'hésite pas à mouiller le maillot, sur un vélo. Croque la vie à pleine dent. « Fais de ta vie un rêve et d'un rêve, une réalité. »

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s