Le baromètre des classiques (partie 2)

05-Ax-Trois-Domaines-AlejandroValverdeMilan-San Remo, c’est ce dimanche. La Primavera lance la véritable saison des classiques. Les courses préparatoires ont révélé leurs tendances. Culture Sport cerne le niveau des coureurs qui animeront ces deux mois à venir. Un véritable baromètre des classiques. Suite de la présentation avec les cinq favoris aux ardennaises.

Philippe Gilbert : la Doyenne dans le viseur

Il affirme que sa préparation hivernale a été excellente. Ses premières courses en sont ses avocats, bien que le premier bouquet se fasse attendre. Mais soyons patients ! Nous ne sommes qu’en mars et les classiques, terrain de jeu de Gilbert, commencent seulement maintenant ! Prudent, l’intéressé avoue qu’il ne recouvrera plus sa saison 2011 faste. Il se contentera d’un monument. Liège-Bastogne-Liège, qui fête sa centième édition, est dans son viseur, au dépend des classiques du nord. Mais Gilbert ne peut cracher sur un San Remo et jouera sa carte ce dimanche. Et qui sait, il peut s’imposer. En 2008, sur un parcours quasi identique, il finissait sur le podium et avait semé le gros du peloton…

Joaquim Rodriguez : la discrétion comme meilleure arme

Discret. C’est l’adjectif qualificatif qui correspond au mieux au début de saison de Rodriguez. Le Catalan n’a pas beaucoup roulé, encore moins bataillé en tête de course. De quoi s’assurer une fraîcheur nécessaire en fin de saison pour la Vuelta et le mondial. Mais Rodriguez vise également le Giro en mai. Et évidemment, les Ardennaises, préparation à l’Italie et événement notoire du calendrier. Rodriguez sera présent sur son tour de Catalogne. L’occasion de jauger sa préparation et parfaire sa condition. Wait and see, comme on dit.

Alejandro Valverde : le retour, enfin

Il est l’homme du début de saison. Omniprésent en Andalousie, il a confirmé sa forme exceptionnelle sur le Strade Bianche et surtout la Roma Maxima qu’il a gagné sur le fil. Hormis les deux courses italiennes, son entame est similaire à celle de 2013. Il avait ensuite tourné autour de la victoire, sur toutes les plus grandes courses. Si la Coupe du Monde existait encore, il l’aurait remporté, preuve de sa régularité. Mais Valverde veut gagner. Il sera, à coup sûr, de la partie dans les ardennaises.

Rui Costa : un maillot de malheur ?

La superstition, cette attitude qui pousse un coureur à retourner son dossard treize. C’est aussi la légende du maillot arc-en-ciel maudit. Souvent, le champion du monde en titre ne rencontre que rarement le succès de l’année précédente. Gilbert peut en témoigner. Costa semble vivre la même expérience. Toutefois, le Portugais est en grande forme. Sur Paris-Nice, encore, il a été très bon, terminant sur la deuxième place finale. Une place de dauphin qui ne parvient pas à améliorer. Il ne lui manque qu’un succès pour vaincre le signe indien. Mais la légende du maillot de malheur revient à la charge lorsque le Lampre s’est effondré sur les barrières, à l’arrivée à Nice.

Daniel Martin : l’année de confirmation

Daniel Martin n’est pas le coureur le plus populaire du peloton. Pourtant, il a atteint le gratin du cyclisme l’an dernier, vainqueur du Liège-Bastogne-Liège, d’une étape du Tour de France et le classement général du Tour de Catalogne. 2014 sonne comme l’année de la confirmation. Pour l’instant, Daniel Martin n’a rien montré, pas même sur Tirreno qu’il abordait en chef de file de son équipe. Attendons le Tour de Catalogne, sa course à domicile (Martin vit à Gérone), pour nous fixer un avis. Mais la concurrence s’annonce relevée et conserver son titre ne sera pas une mince affaire. C’est le même exploit qui l’attend pour la centième édition de la Doyenne, son objectif du début de saison.

NB : Nous aurions pu évoquer Sep Vanmarcke, John Degenkolb, Carlos Betancur et beaucoup d’autres ! Mais nous avons fait le choix de nous focaliser sur dix noms, sur l’ensemble de notre baromètre.

Crédit photo : AFP

Consultez notre guide cycliste 2014 ici.

Publicités

About Julien Detroz

Conseiller de rédaction Culture Sport Journaliste Culture Sport cyclisme Journaliste en cyclisme Sudpresse Journaliste sportif La Meuse Namur Journaliste sportif MAtélé Facebook: Julien Detroz Twitter: @juliendetroz Admirateur de Rodrigo Beenkens. Affamé de sport et fervent suiveur du cyclisme. Journaliste qui n'hésite pas à mouiller le maillot, sur un vélo. Croque la vie à pleine dent. « Fais de ta vie un rêve et d'un rêve, une réalité. »

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s