L’équipe type du weekend #4

FOOT EUROPÉEN. Toutes les semaines, retrouvez l’équipe type, regroupant sur un seul rectangle vert, les joueurs ayant marqué le weekend, que ce soit par leurs bonnes performances… ou par leurs boulettes… Cette semaine, des buteurs exceptionnels, des boulets, un joueur français… et même des joueurs de Ligue 1. Oui, souvent on ne peut pas expliquer ce qui se passe dans le football !

Equipe Type weekend 28-29 Nov

ROMAN WEIDENFELLER (Borussia Dortmund)

Sa présence dans cette équipe cette semaine, c’est grâce à son compatriote Mattias Ginder. Eh oui ! Un gardien, doit savoir aussi anticiper les boulettes de ses défenseurs… alors on dit merci qui ?

José HOLEBAS (AS Roma)

Crochet, grand pont, frappe croisée pleine lucarne, il a mystifié la défense intériste sur cette action solitaire de folie. Le défenseur international grec a mis en avant la faiblesse défensive de cette équipe milanaise, qui a bien perdu son rang depuis l’ère Mourinho.

Matthias GINTER (Borussia Dortmund)

Quand rien ne va, on fait souvent des gestes un peu bêtes. Le jeune Allemand a jugé bon de remettre ce ballon en retrait pour son gardien sauf que cela demande un minimum d’assurance, de précision et de confiance… tout ce dont manque cette équipe de Dortmund qui continue sa descente aux enfers.

Moustapha BAYAL SALL (Saint-Etienne)

Certainement un des meilleurs Stéphanois dans ce derby. C’est lui, qui au bout de 20 minutes, montre le chemin à ses coéquipiers en ouvrant le score. Il a parfaitement maîtrisé les attaquants lyonnais qui semblaient bizarrement manquer d’inspiration ce soir-là.

Bruno PERES (Torino)

12 ans que le Torino n’avait pas marqué face à la Juve et ça valait bien le coup d’attendre. Le latéral droit est parti de sa surface, en éliminant au départ Paul Pogba, pour aller tromper le portier Turnois à l’autre bout du terrain d’une frappe croisée, poteau rentrant, après un rush solitaire spectaculaire. Certainement, un des buts de l’année en Italie… ou au delà.

Andrea PIRLO (Juventus Turin)

Quand il marque, il ne fait jamais les choses à moitié. Le milieu Italien de 35 ans a mis une fois de plus les supporters à ses pieds en marquant cette fois-ci dans le jeu d’une frappe tendue dans le petit filet… superbe. La Juve s’impose sur ce but dans les arrêts de jeu et empêche la Roma de revenir sur eux.

Daniel WASS (Evian Thonon Gaillard)

Si les supporters évianais avaient un petit peu froid dans les tribunes, ce n’était plus trop le cas après le coup franc du Danois. Il a envoyé une balle flottante pleine de puissance dans le filet opposé… ça nous rappelle un certain Brésilien du côté de Lyon…

Miralem PJANIC (AS Roma)

Il a remis la Louve dans le droit chemin en reprenant un ballon de Totti cafouillé dans la surface de réparation. Il a ruiné les espoirs de l’Inter, 2 minutes après leur égalisation. Il scellera la victoire des siens dans les arrêts de jeu, d’un coup franc dans la lunette, dont il a le secret.

Jeremy MENEZ (Milan AC)

Avec son doublé face à l’Udinese, il a déjà égalé son record de but sur une saison (7 buts en 2006-07 et 2007-08 à Monaco, 7 buts en 2011-12 au PSG). Et s’il venait à gagner enfin en régularité ?

Roberto SOLDADO (Tottenham)

Depuis le mois de mars dernier, il n’avait plus fait trembler les filets, ni les supporters d’ailleurs. Face à Everton, il a inscrit le but libérateur pour lui et pour son équipe, but décisif qui les propulsera vers la victoire.

Klass-Jan HUNTELAAR (Schalke 04)

Après la terrible déroute face aux Blues en Ligue des Champions, il fallait une réaction pour essuyer l’affront. L’attaquant néerlandais a pris les choses en main en claquant un triplé contre Mayence pour un succès 4 à 1. Ils devront s’appuyer sur ce type de performance pour se sortir de leur groupe de LDC lors de la dernière journée.

Laurent Garès

Laisser un commentaire